S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Absurdity - "Undestructible"

Absurdity - "Undestructible"
chronique Absurdity - Undestructible
6/10 0

écouter "Wounded Animal"


Acheter Absurdity Undestructible sur Amazon

CD album CD album (41:40)

 

Style musical : 

Cyber-Deathcore

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. Prelude: First Infected
2. Spawn
3. Rebellion
4. Wounded Animal
5. ... and Blood Will Run
6. Criminal
7. Truth-Out.Org (Anakata)
8. Hatred Fuel
9. Can't Stop the Machine
10. Information Killed Information
11. Undestructible

 

Label : 

Urban Death

 

Lieu d'enregistrement : 

Supersize Recording
Dans le même style :
Sybreed - God Is An Automaton

Je vais ici déterrer mes vieux démons cyber-metalcore pour me plonger dans le dernier album des strasbourgeois d’Absurdity.

Le groupe est loin d’être un inconnu en France : plus de 10 ans de carrière et un travail de promo bien rodé. Leurs premiers jets ont d’ailleurs été chroniqué dans ces pages en leur temps (Urban Strife et Industreatment).

Je n’ai cependant pas eu l’occasion de me pencher sur leur premier album D:Evolution… Mais peu importe, car Absurdity a gardé sa ligne de route, fidèle à lui-même le groupe continue d’enfoncer le clou dans sa mélasse cyber-électro-death-core.

 

J’avoue être un peu mitigé sur leur musique… Certaines chose sont bien faites et colle au style (gros passages Death moderne boostés par une surproduction), d’autres pourraient coller au style mais très peu pour moi (samples électro répartis sur plusieurs morceaux) et d’autres à ne pas faire (« Criminal » : morceau totalement Dubstep).
Donc, reprenons. Le principal atout du groupe est sa prod’. Comme pour tous ces groupes à tendance cyber, le son doit être très moderne, percussif et surproduit. Le seul souci serait d’en abuser au point d’accumuler les couches, d’avoir des passages ou des éléments trop triturés… Je pense au Mnemesis de Mnemic, qui est resté dans ma tête comme une grosse bouse à cause de ça.

Ici, les strasbourgeois se tiennent globalement assez bien par rapport à cette tentation d’en faire trop. On garde donc une ambiance mécanico-futuriste bien dosée, qui sera une claque certaine pour les amateurs de metal sci-fi (« First Infected », « Wounded Animal », « Undestructible »...). On va même parfois jusqu’au Deathcore guttural (« Rebellion » feat. Julien Truchant de Benighted), ce qui me fait déjà un peu plus frémir ! Shawter de Dagoba est également de passage sur « …And Blood Will Run », un morceau et un style taillés pour lui !

 

Il y a également un gros côté Hardcore dans leurs structures et dans la voix, et bien que je me sois un peu éloigné de ce milieu ces derniers temps, je trouve tout de même que ça leur apporte une bonne dose de testostérone.
On les sent assez amateurs de refrain accrocheurs, de l’énergie collective qui se dégagent quand une bande de boulards déterminés se mettent à beugler en cœur ! Et à ce niveau-là, ils ont pour défaut de vite se coller à leur point de référence qu’est Fear Factory (« Wounded Animal » en tête de liste)…

 

Undestructible est donc un album surpuissant au niveau de la prod’, très bien chiadé à tous les niveaux (les touches éléctros, la diversité des structures…) ; il reste qu’en ce qui me concerne, l’univers cyber est derrière moi et l’interlude « Criminal » (qui porte bien son nom) m’en a définitivement convaincu…

photo de Domain-of-death
le 13/11/2014

Note des commentateurs : 6/10 (sur 1 votes)

Commentaires

dayedayedaye

dayedayedaye le 13/11/2014 à 18:41:02

IP : 2a02:8429:8051:de00:8daa:e2cb:e6f2:f49c

Pardon mais a la lecture de la chronique une question me vient ...

Pourquoi chroniquer un tel album quand je cite : " Je vais ici déterrer mes vieux démons cyber-metalcore " ; " Je n’ai cependant pas eu l’occasion de me pencher sur leur premier album D:Evolution… " ; " Il y a également un gros côté Hardcore dans leurs structures et dans la voix, et bien que je me sois un peu éloigné de ce milieu ces derniers temps " ; " l’univers cyber est derrière moi et l’interlude « Criminal » (qui porte bien son nom) m’en a définitivement convaincu… " .

Si je n'aime pas tel style de musique je vais pas aller mettre un avis dessus . Ca donne vraiment l'impression d'avoir vite jeter le skeud dans le lecteur avec une grosse aprehension et d'avoir dit a la fin un bon " ouais ok j'ai cerner le truc " .

daminoux

daminoux le 14/11/2014 à 10:43:00

depuis quand. on est obligé d'aimer des albums ou des style pour pouvoir donner un avis.

el gep

el gep le 14/11/2014 à 12:16:43

Surtout que l'avis ci-dessus est justement expliqué et nuancé par ses précisions concernant un relatif éloignement du style pratiqué.
C'est peut-être aussi qu'il y a des "styles" très fermés et balisés, avec peut-être quand-même quelques groupes qui arrivent à sortir du lot, ce qui leur permettrait de transcender plus ou moins le genre - ou le dépasser ; ou le faire oublier.
Ce qui n'a pas l'air d'être le cas ici selon l'auteur.

C'est pourtant simple à comprendre, non?

dayedayedaye

dayedayedaye le 14/11/2014 à 12:55:41

IP : 66.249.93.153

Et c'est pour ça que sur touuuuuuuus les webzine de musique chaque chroniqueur a un style de musique défini pour pouvoir justement faire des chroniques objectives .
Moi je n'aime pas le black , je vais pas aller chroniquer un disque parce que je vais forcément du mal dessus ...
Bref c'est pas grave c'est que mon point de vue , ça m'empêchera pas d'aller comme tous les jours sur core&co et de les lire les chroniques .

Niktareum

Niktareum le 14/11/2014 à 13:31:34

Aaaaaaaahh les fameuses "chroniques objectives"...

*on me dit dans l'oreillette qu'en 2028 les gens auront peut-être compris*

Domain-Of-Death

Sa note : 6/10

Domain-Of-Death le 14/11/2014 à 13:50:50

Je comprends ce que tu dis dayedayedaye ! Je peux simplement répondre que Absurdity mérite qu'on parle de lui. Et si jamais je dois me remettre dans des codes (car chaque style a ses codes) que j'ai personnellement dépassé pour offrir une fenêtre au groupe, ça mérite que je me force un peu, tout en restant honnête dans ce que j'écris... Voilà l'intérêt d'une telle chronique.

dayedayedaye

dayedayedaye le 14/11/2014 à 14:34:48

IP : 66.249.93.150

Bien sur y'a pas de soucis ;-)
Je me posais tout simplement la question parce que c'est pas évident de juger quelque chose si on a un apriori dessus . Que se soit en bien ou en mal d'ailleurs .
Merci pour ta réponse en tout cas !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/11/2014 à 17:26:36

Parfois, on a de bonnes surprises malgré les aprioris.

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 15/11/2014 à 15:13:28

Question légitime! Cette chronique étant faite sur un avis un peu contradictoire, les amateurs peuvent être à peu près sûr de bien se retrouver dans cet album!

Minotaur

Minotaur le 16/11/2014 à 03:24:58

IP : 93.1.12.61

Merci pour l'honnêté de la chronique, j'aimais bien! Matt

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Compilation - Beats and Sounds #1

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016