S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Alternine - "2.0"

Alternine - "2.0"
chronique Alternine - 2.0
6/10 0

Acheter Alternine 2.0 sur Amazon

CD album CD album (18:30)

 

Style musical : 

Rock métalisé

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

01. Crystal Shards
02. Beneath the Sun
03. Hollow
04. Salvya
05. Dead on Time

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Rennes, France
Dans le même style :
Toehider - Old, Old, Old

D'Alternine, je me souvenais d'un premier EP bien présenté, propret, avec une fille au chant dans la veine d'Anneke Van Giersbergen. Un groupe qui avait splitté au moment de la chronique et qui lors de sa mise en ligne annonçait son retour... en 2011.

 

Ce 2.0 représente un nouveau départ pour le groupe de Rennes, changements de personnel, et apparemment d'orientation musicale. Un nouveau visuel accompagne aussi cette sortie. À la première écoute, on retrouve un pop-rock énervé et un peu maladroit. « Crystal Shards » tente à s'imposer comme un single. Si on plonge dans les nineties, sur les chaînes musicales de l'époque, on pourrait retrouver ce genre de production. Un premier constat s'impose à nous après ce titre, 15 ans, c'est une éternité dans le monde du binaire. « Beneath the sun » présente d'autres atouts avec une recherche mélodique plus prononcée, cependant les envolées lyriques (sic) brisent tout effort – trop de présence, tue les présences. « Hollow » verse dans un registre un peu toolien, le genre de morceau à tiroirs, une belle mise en place où la basse à un rôle dominant bien qu'en retrait dans le mixage. Le groupe semble tutoyer ses anciennes aspirations metal.

On poursuit le tour du propriétaire pour la dernière partie de cet EP, aussi propret que le premier, « Salvya » joue la carte prog, plus franchement et c'est réussi. « Dead on time » est la composition la moins aboutie de l'ensemble, avec un growl assez inutile sur la fin.

 

Les rennais reviennent avec pas mal d'ambitions et d'envies, c'est un fait. Cet EP a des atouts pour attirer la sympathie d'un public qui ne serait pas forcément connaisseur. En effet, il n'est pas nécessaire d'avoir des pré-requis pour entrer dans la musique du groupe. Le gros bémol réside dans le parti-pris de jouer le tout-en-force dans la mise en place du chant. Ça en devient irritant sur l'ensemble, ou plus précisément ça passe ou ça casse, au détriment des subtilités de composition que l'on perçoit ça et là.

photo de Eric D-Toorop
le 21/01/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Lair of the minotaur - The Ultimate Destroyer

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique