Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Aminals - "Dead Air"

Aminals - "Dead Air"
chronique Aminals - Dead Air
8,5/10 0

Acheter Aminals Dead Air sur Amazon

CD album CD album (30:33)

 

Style musical : 

Punk/Hardcore

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1.An Introduction To Dead Air 01:19
2.Bitchcraft 01:33
3.Ew, She Smells Like Brooklyn 01:54
4.Rope 02:30
5.An Interlude They Do't Want You to Hear 01:16
6.Population Controls 03:07
7.Dirty Habits 03:19
8.No Dealers 00:58
9.War Widows 02:20
10.Something Secular 03:30
11.If You Hear Them Sing in a Hospital 02:51
12.An Introduction to an End 00:56
13.Less People 04:45

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Boston

groupe Aminals
Aminals

Chroniques :

Dead Air (2014)
Dans le même style :
Black Flag - Damaged

Je chronique rarement des petits groupes sortis de presque nulle part, et je chronique rarement tout court en fait. Oui oui je sais au grand dam du Chef, mais bon je me rattrape ailleurs. Bref... Donc des fois tu te dis «tiens je vais faire une chronique d’un truc que j’ai vaguement entendu en ne sachant pas si cela va être bon ou pas», et tu peux donc avoir une bonne ou une mauvaise surprise. Avec ce nouvel album de Aminals, Dead Air, le deuxième Lp en deux ans, on navigue donc vers du très très bon punk et je vais vous dire pourquoi, enfin je vais essayer.

 

Du début à la fin il y a de l'intensité, de la folie, du riff qui te dégage les bronches quand t’as plus de Vics Vaporhube, comme sur ce petit bijou de «Population Controls». Putain mais Boston sait nous pondre du lourd quand même (Converge, Slapshot, The Hope Conspiracy) et Aminals va désormais en faire partie tellement le potentiel de ce deuxième album laisse présager un futur radieux.
Le groupe a sa propre ligne de conduite, toute lourde et cohérente et l’on retrouve diverses influences sur certains morceaux, sans que cela ne soit trop présent non plus comme sur «No Dealers» ou un relent de Daughters est reconnaissable. Mais c’est tout car pour le reste c’est du Aminals.
Le son est gros, très gros et très lourd avec une basse présente et un son à la Kurt Ballou, mais ce n’est pas lui aux manettes car c’est le groupe qui se charge lui même de la production. La batterie défonce les neurones, les guitares menaçantes avec un tout petit air Black sur le dernier morceau «Less People» et une voix ne s’arrête pas pendant les trente minutes (court mais qui va à l’essentiel).

 

Oui c’est court (la chro) comme l’est cet album mais la qualité est telle qu’il suffit juste de se le procurer, sous n’importe quelle forme. Moi, je suis conquis par tant de maitrise, mais en même temps un groupe Ricain avec un peu d’intelligence arrive à faire ça très bien. Et puis des fois il vaut mieux très peu de paroles et des actes forts plutôt que l’inverse. Donc l’acte fort c’est d’aller écouter ce petit bijou après avoir lu ces quelques lignes... A bon entendeur.

photo de Jull
le 12/05/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

202 Project - House of the 4 Vilains

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016