Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
And So I Watch You From Afar - "Heirs"
chronique And So I Watch You From Afar - Heirs
6.75/10 0

Acheter And So I Watch You From Afar Heirs sur Amazon

CD album CD album (43:00)

 

Style musical : 

Post-rock-instrument-spatial

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

Run Home
These Secret Kings I Know
Wasps
Redesigned a Million Times
People Not Sleeping
Fucking Lifer
A Beacon, A Compass, An Anchor
Animal Ghosts
Heirs

 

Label : 

Sargent house
Dans le même style :
Menace - Impact velocity

L'activité de chroniqueur pour un webzine n'apporte que bien peu d'avantages.
C'est extrêmement chronophage, plus exigeant qu'il n'y parait et c'est aussi s'exposer à quelques mails d'insultes lorsqu'on ne qualifie pas un groupe, qui a des amis dévoués, de "génie du metal"(-core souvent) français. Pour coucher c'est pareil : je n'ai jamais pu faire autrement que de compter sur mon physique avantageux et ce fameux charme flamand

.

Mais, il y a une satisfaction qui supplante toutes les petites merdes de ce métier même pas rémunéré.
On écoute parfois, en toute légalité, les albums 2 voire 3 mois avant leur sortie. C'est le cas avec ce nouvel album d'And So I Watch You from Afar (ASIWYFA) qui m'est vite parvenu.
Cela n'empêche pas ton serviteur de se sentir tout con quand 70 jours plus tard et le double d'écoutes (au moins), tu n'as pas encore écrit le moindre mot. 
Parce qu'il y a un point négatif de taille à être chroniqueur : il t'arrive d'étaler le mal que tu penses d'un album d'un groupe que tu aimes.

 

Alors voilà. "Heirs" est décevant.
Pas mauvais, décevant. Tu lâches le groupe au sommet de son art depuis deux albums, tu le retrouves avec ce qui ressemble à une (bonne) compilation de Face B.

Au départ c'est attirant, "Run home" est pété d'énergie, a ce petit truc sautillant avec du post-rock calé entre deux pour mettre en exergue les passages les plus vivants. Classique, mais pour une entame c'est parfait.
C'est d'ailleurs un sentiment qui va perdurer jusqu'à "Redesigned a million times". T'es en terrain bien connu, à ceci près que le groupe se montre extrêmement bavard.
De plus en plus chantant, sur un ton léger, joyeux, et toujours dansant, avec ce clavier et cette voix sur la 4ème piste, qui sort un peu des créations conventionnelles du groupe : de quoi décontenancer, surprendre, mais pas obligatoirement décevoir. Plus pop, me rappelant une obscure référence norvégienne : Lukestar (Tiens pour ta culture de popeux), un virage peut s'amorcer dans cet album...

 

Surtout que "People not sleeping" est quasi-muet, et que les guitares sont bien inspirées pour un titre explosif "à l'ancienne", d'autant que l'enchaînement sur "Fucking lifer" place également les voix au second plan. Le son d'ASIWYFA laisse penser qu'une lente évolution s'engage, pas trop mal foutue d'ailleurs...
Mais le groupe semble ne plus avoir confiance en sa musique et s'oblige à combler par des vocalises "Yoooohhoooohoooo" ou quelques mots çà et là dans une atmosphère qui défie la gravité (histoire de coller à la pochette).
Surtout, le pire, le plus gênant, le plus gavant, c'est que le groupe renouvele l'opération sur 75% des pistes. Dur.

Dur, parce que cela n'apporte rien aux morceaux. Cela tenderait même carrément à les desservir.
Sur "Gangs", sur "All Hail Bright Futures", je me posais cette question : "Quel est le tube de cet album ?". Chaque piste en avait le potentiel.
Sur "Heirs", je me pose exactement la même, mais j'ai beau chercher :  aucune piste n'arrive à se démarquer ou à marquer clairement l'auditeur.


Peut-être faut-il envisager ce nouveau volet de la carrière d'ASIWYFA différemment des autres. Cela n'empêche d'ailleurs pas l'album d'avoir pas mal de variété en dehors du chant. L'inspiration musicale y est, si bien que l'album s'achève, après 10 titres souvent concis, au bout de 43 minutes avec la sensation de n'en avoir passé que la moitié.

C'est à la fois une grande qualité : les irlandais ne t'ennuyeront sans doute pas, mais c'est aussi le symbole qu'avec "Heirs", on reste sur notre faim.

photo de Toukene
le 27/04/2015

Note des commentateurs : 8/10 (sur 2 votes)

Commentaires

cglaume

cglaume le 27/04/2015 à 10:34:30

Arf ? Merde alors... Bon, j'ai quand même hâte de l'écouter !

pidji

pidji le 27/04/2015 à 14:04:50

J'avoue n'avoir pas été emballé à la première écoute ; du coup je n'ai pas persévéré.

cglaume

cglaume le 20/05/2015 à 23:22:16

Première écoute à l'instant, et ça m'étonnerait bien que ma note finale soit inférieure à 7.

Geoffrey Fatbastard

Sa note : 8/10

Geoffrey Fatbastard le 25/05/2015 à 11:20:35

moins bigarré, moins taré mais toujours un poil hipster et toujours aussi cool

Ptilouis

Ptilouis le 25/05/2015 à 19:41:45

IP : 90.2.124.119

Manque Tryer, You dans la set-list. Sinon il est cool cet album. Plus sage, plus basé sur les guitares et les aspects post-rock et moins inventif, mais cool quand même. C'est sûr, ça ne vaudra jamais la turbo-poutre qu'est All Hail Bright Futures.

cglaume

cglaume le 25/05/2015 à 20:16:43

Quand est-ce que tu le chroniques pour Les Eternels Little Loulou ? :)

Ptilouis

Ptilouis le 25/05/2015 à 21:49:37

IP : 90.2.124.119

C'est fait, ça sort demain :)

cglaume

Sa note : 8/10

cglaume le 12/07/2015 à 10:40:29

Pour moi qui ne connait que "All Hail Bright Futures", peut-être que cet album est un micro-poil en-dessous, mais bordel, quelle merveille une fois encore !!! "Run Home", "Wasps" ou encore "People Not Sleeping" sont de pures merveilles. Au casque, cet album nous fait décoller dans un monde merveilleux tropico-spatio-féerico-hippie où le soleil est chaud mais pas brulant, où la brise est fraîche et où les vahinés ont des ailes dans le dos et fument de gros pétards. Un bon 8,5/10

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Bio-cancer - Tormenting The Innocent

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)