S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Bureviy - "Concealed Beyond the Space"

Bureviy - "Concealed Beyond the Space"
chronique Bureviy - Concealed Beyond the Space
4,5/10 0
Acheter Bureviy Concealed Beyond the Space sur Amazon

CD album CD album (44:17)

 

Style musical : 

Pagan black metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

1. Time
2. In bonds of waves
3. Eclipse
4. Concealed beyond the space
5. The lace of the Norns
6. Darradarljod
7. Gravsted

 

Label : 

Darker than black records
Dans le même style :
Moonsorrow - Jumalten Aika

Bureviy, ou Буревій pour les puristes, est une jeune formation en provenance d'Ukraine. Voilà déjà quelques années qu'avec la Russie, ce pays est un grand pourvoyeur de groupes, majoritairement issues de la scène Black-metal, depuis grosso modo l'exposition sur nos terres occidentales de Drudkh et autres Hate Forest. Bureviy, donc, nous propose là son premier album, après une démo, et a fait le choix d'être mené par deux chanteurs, un homme et une femme, le premier se chargeant des vocaux clairs, la seconde du chant black.


Et c'est bien là la seule originalité que le groupe nous offre. C'est, tout au long des sept pistes, sur un chemin ultra balisé et empli d'ornières que les ukrainiens ont choisi de nous conduire. Tout comme à la lecture du livret: des pseudo aux titres des chansons, on nage déjà on plein cliché : White Fury, Jotunhammer, Raven, The Lace of the Norns... On comprend bien vite que Burevyi puise son inspiration dans l'héritage nordique des nobles guerriers vikings, une thématique galvaudée s'il en est. Choix étrange à mon sens, quand on connaît la richesse et les possibilités qu'offre le passé ukrainien, comme l'a prouvé avec succès les sus-nommés Drudkh. Et d'autant plus étrange que le groupe a opté pour un logo en cyrillique et un chant dans sa langue natale. On pourra me rétorquer que les vikings ont étendu leur aire d'influence jusqu'à cette région de l'Europe, mais on ne me retirera pas l'idée d'un choix de facilité.


Musicalement parlant, le groupe fait preuve du même manque d'originalité avec un folk black-metal assez bourrin qui se tient à ses basiques basse-batterie-guitares sans recours à des éléments que l'on peut souvent retrouver dans ce style, claviers, violon, ni même arpèges de guitare acoustique. C'est lors de rares passages teintés de heavy-metal que mon oreille commence à frémir, notamment avec des leads inspirés. En revanche, sur certaines transitions, le groupe pèche avec une mise en place pas toujours au top ou des changements trop abrupts. Mais l'ensemble reste malgré tout bien exécuté. En revanche, des efforts restent à faire au niveau du chant, que ce soit les vocaux black ou les choeurs masculins. Les premiers sont assez horripilants, criards et très haut perchés, sorte de version castrat de Vikernes. Quant aux seconds, ils sont peu peu verts, manquant de profondeur et de puissance, peinant à jouer leur rôle, à savoir insuffler aux compos un esprit païen et épique, noyé qu'ils sont dans la reverb'. D'une manière générale, le son est relativement étouffé, reste fidèle aux standards du genre.


En bref, on a là un premier album pétri de choix de jeunesse, oeuvre d'un groupe qui ne cherche pas à se démarquer de ses modèles et qui aura bien du mal à se singulariser au sein d'une scène archi-saturée s'il ne trouve pas rapidement une touche d'originalité.

photo de Xuaterc
le 16/04/2015

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 16/04/2015 à 20:08:09

Pas bien folichon à la lecture de ta kro... Mieux vaut se taper le dernier SKYFORGER alors.

Xuaterc

Xuaterc le 17/04/2015 à 17:40:34

Effectivement, pas du tout convaincu par le groupe. Je lui ai pourtant laissé sa chance.

White Fury

White Fury le 24/04/2015 à 08:35:09

IP : 66.249.93.163

Thanks for the review. I guess when one says Province of France -it's ok, but using the frase "province of Ukraine" is a fair ignorance. Lviv (from where the band Bureviy is) is the only city of Ukraine, the central part of which is listed in the heritage of UNESCO. ;) Lviv is often referred to as the cultural capital of Ukraine. So... ))))
Concerning cliché in song titles or whatsoever - again, the author of this review shows his superficial vision. If my dear friend tried to get closer to the lyrics and the concept of the band - I am pretty sure, he wouldn't be so fast in attaching labels. BUT this review has indicated me that it's worth translating the lyrics of Bureviy, so that the true message of our music could reach the listener.

Xuaterc

Xuaterc le 01/05/2015 à 19:56:08

IP : 2a01:e35:2e94:9180:6036:7cc8:46ab:cd85

Dear White Fury, thanks for your feedback. Regarding the first point, I guess your comment is lead by a mistranslation. In the original french text, I never wrote province of Ukraine, but somathing which can be translated by "coming from (en provenance de) Ukraine".
It would have be a pleasure to have a translation of the lyrics, so I should have been able get into the concept of the band. But the only things I had were those names, and for example, I cannot count the amount of musician that use teh '"Raven" monicker.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Violator - Chemical Assault

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016