S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Cancer Bats - "Searching For Zero"

Cancer Bats - "Searching For Zero"
chronique Cancer Bats - Searching For Zero
7/10 0

écouter "Satellites"


Acheter Cancer Bats Searching For Zero sur Amazon

CD album CD album (33:06)

 

Style musical : 

metal / hardcore

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

01. Satellites
02. True Zero
03. Arsenic In The Year Of The Snake
04. Beelzebub
05. Devil’s Blood
06. Cursed With A Conscience
07. All Hail
08. Buds
09. Dusted
10. No More Bullshit

 

Label : 

Noise Church Records/ BMG Rights
Dans le même style :
Johnny Booth - Connections

Approximativement 3 année sans que ces satanés d’enervés de Canadiens nous pondent un nouvel hymne au chaos ! L’attente fut longue et nos compères ont essuyé quelques déboires sans pour autant délaisser les scènes, mais tout arrive à qui sait attendre et voici donc tout beau tout neuf ce cher “Searching For Zero” qui se présente avec une saveur différente que ce nous avait servi jusqu’à présent nos agitateurs de foule chéris.

 

En effet, les parents de chef d’oeuvre comme Hail Destroyer - pour n'en citer qu'un parmis les autres merveilles - arrivent avec un nouveau petit qui s’annonce pour moi un peu différent et forgé d’un autre fer que les précédent... L’esprit Cancer Bats est toujours là, intact, prêt à soulever des foules comme un seul fou prêt à expier toutes ses frustrations que ce bas monde inflige et à s’abandonner à ses instincts les plus  vils en faisant dont de son âme à ces odes à la décadence si puissantes soient elles.

 

C’est "Satellite" qui ouvre ( quelle déception : ce n’est pas un hommage à P.O.D ?) avec une intro qui aurait pu être largement usitée par leurs cousins de Comeback kid: toms basse en mode two step, larsen vrombissant et chants de la révolte en guise de montée en pression, et la sauce est lachée, ni une ni deux ! Nous voila dans la gras du riff démoniaque, voix écorchée vive prêt à vous démembrer comme au premier soir d’un déflorage de pit, avec quand même une certaine camaraderie et un air bon enfant à travers ce refrain chantant et très entêtant.

 

Donc gros soulagement, nos chauves souris sont toujours aussi énervées et c’est tant mieux, ou tant pis pour nos nuques, mais la hargne semble rester intacte ! On enchaine les 3 premières tracks avec entrain et joie d’headbanger, et curieusement, si ma première écoute ne me laissa pas si optimiste, cette seconde  me fait oublier de nombreux désagrèments qui m’étaient apparus quelques jours auparavant. Il m'aura fallu aussi reconfigurer mon ensemble chaine stéréo pour me délecter du travail sonore de Ross Robinson, mon ensemble stéréo étant peu habitué à recevoir autant de basse ; le son m'a paru quelque peu déséquilibré lors de cette première écoute, il en était beaucoup plus agréable une fois le dolby surround 3D coupé !

 

Revenons au fond du sujet,  et il faut reconnaitre que malgré cette bonne impression,  il y a ces 3 titres plus " personnels" ou " introspectifs" je ne sais pas comment les décrire mais je crois simplement qu'ils n'ont pas leur place ici.  On voit notre combo bien aimé sous un nouveau jour... prenez "Beelzebub", sacrément old school, qui s’avoue ne pas être un franche réussite, ni pour Liam qui se prête assez mal au jeu du chant mélodique, ni non plus pour ses acolytes qui avec ces excès de graves n’ont pas forcément eu un rendu des plus convaincants. Ensuite vous avez aussi "Cursed with a Conscience" qui arrive comme un second cheveux dans la soupe. Cette fois ci, je n’ai rien pu cerner, quelques relents bien à l’ancienne aussi, mais c’est pour moi le titre poubelle de l’album ; l’intéret de ce morceau m’échappe toujours après bon nombre de réécoutes ... Et le troisième vilain petit canard se nomme "Dusted", un titre langoureux, collé au plancher, qui fait lui aussi très inspiré metal des 90’s, où Liam nous ferait presque des airs de poetic lover envoutant qui ne lui collent pas très bien à la peau...

 

C’est une toute nouvelle personnalité qui se découvre à travers ce Searching for Zero, comme si nos Cancer Bats étaient victime de schizophrénie, partagés entre l’amour  et la nostalgie de la décadence qui leur va si bien et qui s'avère être raison de tout notre amour pour eux depuis maintenant une dizaine d’année ; et cette tournure vers la nouveauté, ainsi que des retours à des sonorités plus anciennes qui ne leur vont pas forcément bien au teint, et qui pour moi scinde cet album en deux parties, qui ne cohabitent pas très bien ensemble. Maintenant, à vous de juger...

photo de Biflam
le 20/02/2015

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 20/02/2015 à 12:15:20

Me suis arrêté à la première écoute.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Hank 3 - Straight To Hell

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas