S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Charles In The Kitchen - "Charles in the kitchen"

Charles In The Kitchen - "Charles in the kitchen"
chronique Charles In The Kitchen - Charles in the kitchen
7/10 0
Acheter Charles In The Kitchen Charles in the kitchen sur Amazon

CD album CD album (40:00)

 

Style musical : 

Rock'n'roll

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

01. The Love Threat
02. Fake Rock’n’Rolla
03. Swing De Nuit
04. Crux On The Stages
05. My Own Highway
06. Bang You Tonight
07. A Monk Alone
08. Speed Me Date Me Drop Me
09. Baby Get Fixed
10. Con Divers
11. 888 Finish
12. I Wanna Go To A Gay Bar

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
The Hellacopters - Payin' The Dues

Parait que les mecs sont suisses.
C'est bien.
A vrai dire si t'es là ce n'est pas pour en savoir plus sur la vie des gars, mais de savoir si ce groupe qui titille les 300 fans sur FB vaut le coup de perdre quelques euros / minutes / capacités d'audition.

Ma réponse est :
Oui.
 

Si tu veux tu t'arrêtes là, j'aurai fait mon taf de donneur de conseils musicaux quand même.
Si tu veux savoir pourquoi et me dire après que je suis un con sans ouïe (ou l'inverse) :  voici la suite.
 

Si Charles in the kitchen est un groupe cool c'est parce qu'il joue dans la cour des groupes cools.
Quand tu fais une sorte de "power" rock'n'roll c'est que t'as pour ambition de sortir un album cool.

Un truc qui ne baisse pas de tempo.
Un album qui marche aux slogans, aux riffs.
Un cd qui rappelle beaucoup Eagles of death metal, Queens of the stone age ou un peu The hives, Arctic Monkeys ou The strokes (au début, le côté hype en moins).

Pour le coup les mecs s'en sortent bien, quitte à en faire parfois des caisses ("My own highway" et cet accent surfait) sans la moindre finesse ("Bang you tonight" - entre autres - qui est devenue ma plus belle chanson d'amour).

Les compositions sont toutes cools et torchées de manière à ne pas nous laisser fermer l'oeil. C'est court, et 90% du temps sous la barre des 4 minutes.
A croire aussi que tout le monde pousse la chansonnette, les voix et dictions étant changeantes.
Avec une approche parfois rock'n'roll, parfois plus punk ou pop, on se laisse en tout cas envahir par les refrains, les riffs bien dansants et des rythmiques bien énergiques.

L'album sent l'absence de prétention. Jusque dans le son : le taf est fait, sans que cela ne soit "trop" ou pas "assez".

Cool, léger, je n'avais pas croisé cela depuis un bout de temps dans le genre (la dernière en date était Poncharello) : résultat ça défile en 2400 secondes sans avoir décrocher sur une seule d'entre elles.

Dans ta voiture, pour un barbecue, pour toi tout seul après ta prise d'anxiolytiques : cet album passe partout à toute vitesse. Alors oui, définitivement, j'te conseille d'écouter parce que même si tu ne passes pas le meilleur moment de ta vie à les écouter, tu ne peux pas en passer un mauvais.

photo de Toukene
le 15/10/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Eyehategod - In The Name Of Suffering

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016