S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Demonical - "Black Flesh Redemption"

Demonical - "Black Flesh Redemption"
chronique Demonical - Black Flesh Redemption
5,99/10 0

Acheter Demonical Black Flesh Redemption sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (17:14)

 

Style musical : 

Swedeath

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

01. Cursed Liberation
02. Drown in Flames
03. Throne of Perdition
04. To Become the Weapon

 

Label : 

Agonia Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Wing Studios
Dans le même style :
Gravebomb - Rot In Putrid Filth

Ça fait bien longtemps que de la marmite « New school of Swedeath » n’a pas émergé l’un de ces bons petits ragoûts bien gras qui donnent envie de lécher le fond de l’écuelle jusqu’au dernier grumeau. Le dernier Puteraeon était vraiment sans plus. Le nouvel Entrails… Eh bien Crom vous en parlera sous peu! Et du côté de Demonical, le dernier en date remplissait le contrat sans non plus faire grimper Maman aux rideaux. Le 4e Bloodbath aura sans doute été la plus belle réussite chez les "groupes en vue", bien qu'il ne réussisse pas à faire aussi bien que sa tambouille du début de millénaire. C’est finalement l'acte de naissance d'Under The Church qui remportera le Top Chef 2014 des marmitons stockholmois, sans non plus faire de cette année un grand millésime.

 

Bref, le cassoulet commence à se figer dans la graisse, et notre appétit à s’émousser... Arf, on ne va tout de même pas devoir se mettre à la diète crénom!

 

Lueur d'espoir: il semblerait que ça bouge du côté de chez Demonical. Côté label déjà, puisqu'Agonia Records prend le relais de Cyclone Empire (en même temps je les aimais bien moi, les p’tits gars de chez Cyclone…). Côté logo également, où les papattes de mante religieuse font dorénavant place à une police qui sent fort la Germanie antique (2e mouaif). Et côté line-up enfin, au sein duquel Johan Haglund et Eki Kumpulainen remplacent le guitariste fondateur Johan Jansson, parti se concentrer sur Interment, Moondark et Entombed A.D. (...ah parce qu’on peut se concentrer sur 3 trucs en même temps?). En plus cette nouvelle sortie étant un petit EP 4 titres de même pas 20 minutes, toutes les conditions étaient réunies pour se prendre une bonne vieille déculottée façon cravache, cuir & couenne rougie à la mode Tartare.

 

… Sauf qu'en fait, non. « Cursed Liberation » fera bien illusion pendant 4 bonnes minutes d’un death arborant fièrement l’A.O.C. « MarIkéages », sans rien révolutionner mais en alliant adroitement emballage Entombedien, méchanceté Dismemberienne et bellicisme à la Unleashed, avec juste la petite touche de mélodie épique qui permettra de convaincre les fans d’Amon Amarth. Puis la coulée de lave guitaristique commencera doucement à tourner en rond à l’occasion d’un « Drown In Flames » classiquement syndical, jusqu’à se figer lors du looong « Throne of Perdition », aussi mou du tempo que peu motivant.

Non sans rire: l’encéphalogramme est franchement plat sur ce putain de titre. Ils sont quand même largement plus inspirés quand ils galopent à travers la brume nos pépères. Il y a tout juste assez d’idées sur ce titre pour tenir une minute et demie!

Et damned Alfred: l’EP s'achève sur une oraison funèbre – celle de nos espoirs déçus –, car loin de nous faire oublier les errements de la 3e piste, « To Become The Weapon » enfonce le clou de la platitude crasse encore un peu plus profondément dans le cercueil où git l'enthousiasme qui nous animait il y a un quart d'heure de cela.

 

Bah oui mais ‘faut nous comprendre: avec Death InfernalDemonical avait sorti un putain d’album. Alors pour la suite, il n’était pas concevable qu'on se fasse suer, d'autant plus sur un format aussi court… On ne demandait pas forcément de l’originalité – on ne va pas chez Mc Do pour commander un Cheese Foie Gras et son verre de Sauterne Cola! – mais putain: on voulait notre bonne vieille raclée à l'ancienne! Alors que là, OK ça grésille de la guitare, OK ça touille les graviers en fond de gorge, OK ça balance des bataillons de zombidasses baïonnette à la main dans la purée de pois… Mais bordel, que c’est peu enthousiasmant!

 

Peut mieux faire, clairement…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: sur ce nouvel EP, alors qu’il a pourtant refait les peintures (label, logo, lineup… les 3L quoi!) et qu’il n'a que 17 petites minutes pendant lesquelles éviter les longueurs, Demonical réussit à nous faire trouver le temps long! Bon, « Cursed Liberation » est tout à fait au niveau, et « Drown In Flames » rame-mais-avance… Par contre la suite est aussi excitante qu’un vieux travelo édenté au petit matin, les cheveux collés au Vivelle Dop séminal. Allez, j’exagère peut-être un poil, mais c’est quand même bien décevant…

photo de Cglaume
le 10/07/2015

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/07/2015 à 11:17:34

"Le nouvel Entrails...Eh bien Crom vous en a parlé" ! :)

cglaume

cglaume le 10/07/2015 à 22:49:57

Pas facile de savoir ce qui sera en ligne quand avec la "méthode Pidji de publication de contenu" :P

pidji

pidji le 10/07/2015 à 23:19:11

gna gna gna ! :P
pas facile à gérer de mon côté non plus hein ^^

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Basement - Counterclockwise

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)