Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Descendents - "Everything Sucks"

Descendents - "Everything Sucks"
chronique Descendents - Everything Sucks
1996/10 0

écouter "Everything Sucks"


Acheter Descendents Everything Sucks sur Amazon

CD album CD album (30:35)

 

Style musical : 

Hardcore Punk Melodic

 

Année : 

1996

 

Tracklist :

1 : Everything Sux
2 : I'm The One
3 : Coffee Mug
4 : Sick-O-Me
5 : Caught
6 : When I Get Old
7 : Rotting Out
8 : Doghouse
9 : She Loves Me
10 : Hateful Notebook
11 : We
12 : Eunuch Boy
13 : This Place
14 : I Won't Let Me
15 : Thank You

 

Label : 

Epitaph
Dans le même style :
All For Nothing - To live and die for

À l’aube de ses 20 ans, il était définitivement temps que nous abordions le sujet, Everything Sucks.

 

À chaque fois que j’entends, vois, ou pire, entends parler de groupes comme The Offspring, Green Day, Blink 182 et bien d’autres, je ne peux m’empêcher de rigoler intérieurement. Et extérieurement aussi je dois avouer. Un peu de politesse quand même, tous mes respects aux groupes précités (pour Blink 182 juste parce que le batteur a le logo du groupe tatoué sur son mollet) et surtout à leurs auditeurs. J’ai été l’un d’eux. Oui. Mais il faut mettre les choses au clair, maintenant depuis toutes ces années, et avant, les Descendents c’est mieux. Mieux composé. Mieux joué. Mieux chanté. Mieux crédibilité sans que ce groupe soit premier degré dans le genre « sérieux donneur de leçon - je connais mieux la vie que toi - je suis super drôle - et je skate mieux en plus - la preuve j’ai un clip sur MTV. Ça, ce ne sont pas eux. Les Descendents, c’est du punk mélodique avec de l’amour de tous les jours. De l’amour avec tous ses bonheurs, espoirs, incertitudes et déceptions. Effectivement ils ne jouent pas la carte des gros méchants. Mais ils ne sont pas niais pour autant.

 

S’ils mouchent beaucoup de groupes (et tout un pan des « artistes » de la variet’ FR - coucou Damien 16 !) c’est en ayant l’intelligence d‘aborder simplement la complexe fausse-simplicité du quotidien. De ne pas en faire des tonnes. C’est aussi par la voix des instruments, et de leur mise en place, que cette intelligence éclaire. Oui pas de trop, pas de gras, pas d’inutile, pas de prétention, juste des morceaux oscillants entre 1 et 3mn aux riffs tous des plus efficaces, bien sentis, et sûrement bien calculés. Un peu comme The Misfits (des débuts), Minor Threat (de leur éternel début), ou plus récemment cité (et même si rien à voir musicalement), Imperial State Electric. Sur son créneau les Descendents font d'excellents morceaux de musique. C’est carré, avec des coins qui piquent et des corps qui se démantibulent.

 

Alors pourquoi parler de cet album de 1996 quand le groupe existe depuis 1979 et que je pourrais jouer de la « crédibilité de l’ancienneté » (ah je viens de le faire ?) ? Tout simplement parce que c’est mon préféré. Tout d’abord pour l’efficacité dont, ci-dessus, plus ou moins, je vous parlais, mais aussi pour le juste choix d’avoir choisi un bon son qui l’accentue, cette efficacité. Oui, quel bonheur. Ils auraient pu jouer la carte du « on est des vrais punks, on enregistre sur un 4 pistes K7 parce qu’on est des rebelles », mais non. Les Descendents ce n’est pas ça. Ils nous offrent là de superbes mélodies arrache-cœur, en formes de crochets du gauche et de coups de pieds au derrière. Et puis, j’avoue, il est terriblement mieux joué, encore plus mélodique même quand ils envoient le jus, et superbement mieux chanté. Effectivement c’est beau, c’est propre, et si ceux que cet « habillement » dérange passeront leur chemin, c’est bien dommage car ce serait vraiment rater un excellent disque qui reste, même sous cette forme, dans le fond honnêtement « vrai ». Sincère quoi, comme je le disais.

 

Quand j’évoquais l’histoire et les débuts maintenant lointains du groupe, ce Everything Sucks joue lui aussi - et tout autant - un rôle important dans la « carrière » du groupe. En 1987, après 4 albums, le chanteur Milo Aukerman décide de reprendre ses études (en bio-chimie, ce qui deviendra son job à plein temps). Les musiciens « restants », dont la tête pensante, l’incroyable Bill Stevenson (à la batterie, et dont vous aurez peut être vu passer le nom sur une période Black Flag) continuent ensemble, avec de nouveaux chanteurs, sous le nom ALL. Malheureusement pour eux, face à l’importance qu’a pris Descendents dans le réseau et le cœur de nombreuses personnes, et malgré de bons albums, ce ne sera pas le même « succès ». Ils resteront considéré comme un groupe de « second ordre ». C’est bête. Nous voilà en - à peu près - 1996 et ce bon Milo qui avait depuis toujours annoncé que pour le lui le punk et la musique devaient rester un divertissement, du fun, et ne surtout pas devenir un boulot, se dit qu’il reprendrait bien un peu de scène avec son pote de toujours. Ne souhaitant pas évincer leur nouveau chanteur Chad Price, les musiciens de ALL deviennent deux groupes et les Descendents renaissent. On pourra parler d’une chouette histoire de copains, de famille, puisque sur ce Everythings Sucks, c’est ce Chad qui fait toutes les secondes voix, et on voit revenir sur deux titres pas moins que les terribles Tony Lombardo (basse) et Frank Navetta (guitare), les deux musiciens qui aux côtés de Bill ont fait les Descendents.

 

Je pourrais maintenant continuer par une lettre d’amour à cet album et au groupe, mais il faudrait que vous l’ayez écouté pour que ça puisse vous parler. Alors voilà, après tout ce blabla il ne reste qu’une seule question, est-ce que vous voulez écouter les meilleures chansons et les meilleurs refrains punks jamais faits - en plus compilés sur un seul album ?

 

Ps :

« Did you know you're why I go And waste my time At a rock and roll show…

…I just want to say Thank you for playing the way you play »

"Thank You"

photo de R.Savary
le 19/04/2015

Note des commentateurs : 9/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Eric D-Toorop

Sa note : 9/10

Eric D-Toorop le 20/04/2015 à 11:35:22

All goes Classic ... Les Minutemen tous terrain

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 20/04/2015 à 11:35:46

avec (s)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Lamb Of God - Wrath

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016