Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Doppelgänger - "Anatomy of melancholy"

Doppelgänger - "Anatomy of melancholy"
chronique Doppelgänger - Anatomy of melancholy
5.5/10 0

écouter "Drunk"


Acheter Doppelgänger Anatomy of melancholy sur Amazon

CD album CD album (33:00)

 

Style musical : 

metal

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

01. This Fucking Nightmare is Real
02. Dream About the End
03. Drunk
04. Schizophrenia, My Love
05. I'm Lost, I'm Dead
06. Let them Talk
07. Mr A
08. But...

 

Label : 

Send the wood music
Dans le même style :
Mastodon - Leviathan

Doppelgänger aurait pu. Mais n'a pas su.

Avant d'être un chroniqueur frustré, je suis un auditeur...qui a fini frustré avec cet album.

 

Le groupe avait les moyens, mais n'a jamais su y aller franco.

"Anatomy of a melancholy" a des sursauts bien groovy, bien agressifs, de supers bons riffs, des lignes de chant à la fois rageuses et jumpantes ainsi qu'une section rythmique qui y met du coeur.

 

"Anatomy of a melancholy" c'est aussi quelques gros plantés. Celui d'un son qui ne rend parfois honneur qu'à la basse et aux cymbales.

Celui d'un son qui offre trop peu de corps à la guitare...et c'est bien dommage dans ses bons moments inspirés.

Des effets sur la voix surfaits, un peu passéistes (la reverb' sur "Schizophrénia, my love" !). 

En fait la prod' est à double tranchant, ne sachant pas vraiment se placer à l'image de leur musique entre plusieurs eaux.

 

Pourtant il y a d'excellentes moments dans leurs compos. La plupart font mécaniquement bouger la tête grâce aux influences principalement américaines, et sur les 20 dernières années entre le gros rock du billboard US, le hardcore, un peu de punk et le métal (néo / thrash). Doppelgänger s'est échiné à trouver de quoi contenter le malheureux chevelu en manque de violence. Du coup pour l'originalité on repassera...jusqu'au dernier titre...acoustique (ça sent les années 95-2000's).

 

Par contre il n'y a pas le défaut de la lassitude ou de gros temps morts : cet album est vivant sur 33 minutes.

 

Les adjectifs catchy, punchy plutôt courants dans ce genre d'objet musical ne seraient pas volés, mais il manque quelque chose à cette sortie qui sent bon la passion de ses créateurs, mais ne suscite pas suffisamment celle de votre humble serviteur.

photo de Toukene
le 05/05/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Orcrypt - Mercenaries of Mordor

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique