Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Dysylumn - "Conceptarium"

Dysylumn - "Conceptarium"
chronique Dysylumn - Conceptarium
7/10 0

écouter "Esclave Céleste"


Acheter Dysylumn Conceptarium sur Amazon

CD album CD album (39:49)

 

Style musical : 

Death / Black Metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

Vide Spatial
Cauchemar
Esclave Céleste
Conceptarium Pt. I
Conceptarium Pt. II
Agonie
Réveil
Voyage Astral
Nébuleuse

 

Label : 

Indépendant
Dans le même style :
Uhl + Karcavul - Cancer Au Presbytère - Split K7

Que l'écoute de ce Conceptarium peut être frustrante ! Et doublement pour moi. J'ai accepté de me charger de sa chronique après uniquement l'écoute d'un morceau. Avec son death à l'arrière goût prononcé d'Arcturus, je me léchais par avance les babines. Quelle ne fut pas ma désillusion après la première écoute intégrale du premier album des montpellierains de Dysylumn. Les choses se présentaient bien avec un artwork classe, rappelant à la fois Mysticum, voire Nexus Polaris de Covenant. Les titres des morceaux pourraient, quant à eux, évoquer les thématiques astrales du Arcturus récent.

 

C'est donc débarrassé des mes préjugés auto imposés que j'abordais les écoutes suivantes pour goûter au mieux ce death moderne à tendance Klonosphere. Mais c'est une version plus hermétique que ce dernier au niveau du son, assez semblable aux premiers Esoteric. couplé à des vocaux extrêmement graves et profonds sans être gutturaux. On est véritablement face à une falaise sonore où les prises et les repères sont rares. A mesure des écoutes cependant, des failles se font entendre et permettent à l'auditeur de s'y retrouver. Malgré tout, l'écoute de Conceptarium reste éprouvante et exigeante et ce n'est pas un mal à l'heure des productions formatées et pré-digérées. Ça fait plaisir d'entendre un groupe français œuvrant dans ce style rebattu essayer de ne par marcher dans les pompes de Gojira.

 

Réussissant à être à la fois technique et atmosphérique, la musique du groupe se veut plus personnelle et nous nous propulse aux confins d'une galaxie lointaine, perdus dans les méandres du temps et de l'espace. Denses comme du plasma cosmique originel, les riffs nous emmènent dans des galaxies de lourdeurs, froides et vertigineuses et remuent comme le passage en hyper-espace à bord du Faucon Millenium. A un propos purement death s'ajoute ce qui pour moi fait tout le sel de cet album : des ambiances que l'on retrouve habituellement dans le black. L'auditeur s'en trouve enveloppé jusqu'à ne plus l'entendre crier, pour au final un résultat qui évite l'écueil du cul entre deux chaises, celui de l'album coincé entre les tripes et Satan.

 

On en arrive à la seconde frustration. Malgré toutes les qualité et le talent des musiciens à nous faire explorer leur univers lointain, il y a un je-ne-sais-quoi qui manque à ce Conceptarium pour un faire un grand album, peut-être une touche de folie pour allumer la mèche et nous propulser aux frontières de l'espace connu.

photo de Xuaterc
le 17/11/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Intronaut - Habitual Levitations (Instilling Words with Tones)

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016