S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Eibon - "II"

Eibon - "II"
chronique Eibon - II
7/10 0

Acheter Eibon II sur Amazon

Vinyle 12" Vinyle 12"

 

Style musical : 

Black-doom metal

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

A1. The Void Settlers
B1. Elements of Doom

 

Label : 

Throatruiner Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Enregistré par Sylvain Biguet
Dans le même style :
Sunstare - Under the Eye of Utu

Et si c'était ça Eibon, simplement un groupe de Black Metal, qui a fini sa mue?

S'il restait encore des traces de la scène lente sur Entering Darkness bien mis en avant, la preuve je l'avais classé en Doom/Black (et peut être un peu sous noté), ce n'est plus le cas sur ce II.

 

Déjà, côté production, fini le bourdonnement lancinant ; fini aussi le petit côté indus avec sa batterie entraînante comme une machine, finis ces accords plaqués tout sustain fuzzé qui tombent lentement comme on se remet d'une coulée de plomb. II se veut ancré dans une ambiance Black Metal de par la voix qui ne laisse aucun doute, car elle est plus necro et raw que sur les autres sorties, et une production plus organique (en opposition au côté industriel du précédent). Du coup la musique est plus crue, pas grossière mais crue (comparaison culinaire : un steack haché c'est grossier, tandis qu'un tartare c'est cru, vous voyez ???).

 

Mais bizarrement, si la musique tend à se rapprocher du black metal, le format lui par contre fait le chemin inverse puisque ce II est composé de deux plages de 20 minutes. Et durant ces quarante minutes, on oscille entre black metal époque Mitterand en plus lent mais avec beaucoup plus d'idées, et des accords qui traînent plus leurs cordes dans le proto death doom que dans le bac à thrash. La basse, elle, est catatombique, lourde, un peu poisseuse et plus hardcore que tout le reste de la musique additionné.

Ecrire que les parties lentes ne sont pas mises en avant est un peu exagéré, puisqu'il en reste de bien bonnes ; mais elles ne sont plus si incorporées à l'ensemble de la musique, les parties les plus doomy (ou sludgy avec cette basse un chouïa hardcore et cette batterie totalement organique) sont plus amenées comme une lente montée ou descente (question de point de vue), façon post-hardcore. Le premier morceau en est l'exemple parfait, en plus d'être une tuerie et de valoir l'achat de ce disque à lui tout seul.

 

La deuxième piste commence plus lentement, avec une intro pas forcément des plus bandante, heureusement que le doom prend vite le dessus et nous laisse entendre ce que faisait Eibon sur Entering The Darkness. Ce passage hypnotisant ravira les fans surtout que la batterie plus organique évite que les liens familiaux se transforment en liens consanguins. Par contre la transition entre ce passage et la deuxième partie du morceau n'est pas géniale, heureusement cette deuxième phase orientée black métal (moins fascinante que le black metal émaillant le premier morceau) intègre un côté post hardcore ruiné par une outro chiante.

 

Achat ou pas achat : Achat bien sur ! Ce n'est pas l'intro de deux minutes ni l'outro de cinq minutes du deuxième morceau qui gâchent mon plaisir d'entendre un groupe évoluer dans une direction à laquelle je ne m'attendais pas.

photo de Sepulturastaman
le 28/05/2013

Note des commentateurs : 10/10 (sur 1 votes)

Commentaires

slipman

Sa note : 10/10

slipman le 06/06/2013 à 18:55:28

encore une super pépite de la part de Eibon , galette 180g reçu en direct de chez Aesthetic , je suis vraiment pas déçu .
deux purs morceaux bien boueux , un peu similaire dans la composition avec une intro bien sludge , un milieu plus atmo ( un peu à la year of no light ) + les samples "vieille France pendant la guerre" qui refroidissent bien l'ambiance , et une fin plus énervée (ouai on peut dire un peu "black" mais pas forcément , en tout cas pas plus black que Lord Mantis ds le genre ).
bref un pur album , surtout que je m'attendais à moins haut que "Entering" vu le niveau , Eibon racle le fond de la tranchée et nous transporte dans une ambiance malsaine à souhaitt , le bonheur ! pour moi le meilleur groupe français de sludge.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Supertanker - In fall we trust

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016