S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Enthroned - "Obsidium"

Enthroned - "Obsidium"
chronique Enthroned - Obsidium
7,5/10 0

écouter "Nonus Sacramentvm"


Acheter Enthroned Obsidium sur Amazon

CD album CD album (40:17)

 

Style musical : 

Black metal

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

1. Sepulchred Within Opaque Slumber
2. Nonus Sacramentvm - Obsidium
3. Horns Aflame
4. Deathmoor
5. Oblivious Shades
6. The Final Architect
7. Petraolevm Saliva
8. Oracle ov Void
9. Thy Blight Vacuum

 

Label : 

Agonia Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Blackout Studio
Dans le même style :
Nirnaeth - Splendour Of The Abyss

Faisons un petit flashback de 2 ans pour se réécouter le Obsidium de ces bons vieux belges d’Enthroned. C’est vrai qu’ils commencent à avoir de la bouteille : étant sur les rails du Black metal depuis 1994, un parcourt semé d’embuche (puisqu’il n’y a plus aucun membre d’origine dans le groupe) et une évolution de style qui s’est faite sentir après le départ de Lord Sabathan en 2006.

Le Enthroned d’aujourd’hui n’a donc plus grand-chose à voir avec celui des 90’s et de leur très bon Prophecies of Pagan Fire. A l’époque ils emboitaient le pas à Emperor dans un BM épique, très influencé par Bathory. Aujourd’hui la voix criarde et perçante de Sabathan a laissé la place à celle de Nornagest, déjà au backing vocal jusque 2006, bien plus grave et rugueuse. Le style en est donc tout autre : moins épique, surtout au niveau des mélodies, et dans un BM bien plus affirmé.

Leur musique est devenue très martiale avec de nombreux morceaux prenants des airs d’hymnes incantatoires, surtout que Nornagest a un phrasé plus intelligible que Sabathan. Certains morceaux sonnent comme des marches militaires mobilisant les forces du malin (« Sepulchred within Opaque Slumber », « Petraolevm Saliva »…) !

Il y a quelque chose de plus théâtral chez le frontman, il joue très bien son rôle de prédicateur de l’apocalypse : on entre volontiers dans sa chapelle occulte l’écouter prêcher la parole du grand bouquetin ! L’album se conclu par un prêche complétement possédé où l’on s’enfonce de plus en plus dans la folie macabre de cette messe noire.

 

Malgré un changement musical palpable, Enthroned a tout de même gardé le côté accrocheur qui a fait sa notoriété (« Nonvs Sacramentum », « Horns Aflame »…). Je trouve simplement que les Belges sont passé d’un esprit ‘’Pagan’’ à un esprit purement ‘’Black metal’’, sans pour autant cracher sur leurs acquis au niveau de l’orchestration (« Deathmoor »).

Enthroned ne déçoit pas, mais il n’est plus le même qu’il y a 20 ans : plus moderne et plus sombre, le combo a gardé la même ligne sur leur dernier album « Sovereigns »

photo de Domain-of-death
le 20/10/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Cave in - white silence

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas