S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Fjokra - "Thoughtsteps"

Fjokra - "Thoughtsteps"
chronique Fjokra - Thoughtsteps
9.5/10 0

écouter "Get Amongst It"


Acheter Fjokra Thoughtsteps sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (25:01)

 

Style musical : 

Metal "alternatif" hyper tubesque

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

01. Infinite Loops
02. Love, Thrust, Burn
03. Slyrex
04. Get Amongst It
05. The Old Time Nook

 

Label : 

Run 'N' Jump Records

 

Lieu d'enregistrement : 

School House Studios
Dans le même style :
The Erkonauts - I Did Something Bad

« Ça y est, ‘y a le cglaume qui nous a encore craqué son slip sur un Ne groupe improbable! Ils ne lui ont toujours pas administré le vaccin contre la myxomatose chronique chez CoreAndCo? Espérons au moins que ce nouveau trip ne soit pas aussi indigeste que le patronyme est imprononçable… »

 

Vous abusez là. Ça ne se prononce pas si mal que ça, Fjokra, pour peu qu’on ne soit pas affublé d’un bec-de-lièvre aggravé d’une diction à la Isabelle Mergault. Par contre c’est vrai que ce « groupe » (un agglomérat d’artistes regroupés autour du multi-instrumentiste, compositeur émérite et irlando-londonien Fjokra – one name-one man-one band, voilà, c’est ça), c’est vrai que ce « groupe », écrivais-je, m’a effectivement atomisé les sous-vêtements, fragmenté les noreilles et fait scintiller le bulbe rachidien.

Parce que audace, personnalité, fraîcheur, talent et accroche monstres.

Parce que Mindless Self Indulgence + Eurythmics + TDEP + Mike Patton + Prince + The Cure + Atari Teenage Riot + … = bien plus – et bien autre chose – que la somme des pièces assemblées pour l'occasion.

Parce que charisme, magnétisme, picotements dans les extrémités et gouzigouzis coquins.

Et puis parce que. Là.

 

C’est grâce à Dane d’Osaka Punch que j’en suis venu à écouter, puis à révérer ces zoziaux. Pourtant la partie n'était pas franchement gagnée d'avance. Loin de là. Ma première réaction en découvrant « Infinite Loops » fut d'ailleurs: « Ouaip, c’est bien, mais trop 80s, et pas assez metal ». Constat renforcé par la découverte de leur reprise de « Happy Together » des Turtles. Et puis, quelques temps plus tard, arrivée du morceau « Get Amongst It » et de son clip excellentissime. « Arf, mais c’est salement bon ça! ». 2e visionnage de la vidéo, puis 3e, puis 72e, puis retour sur « Infinite Loops », puis découverte de « The Old Time Nook ». Dès lors fièvre, spasmes, bave, yeux injectés de sang, et BAM : addiction.

 

Et ça va vous faire la même chose, vous allez voir.

 

Mais causons donc un plus d’eux, et moins de nous. Après l’EP 3 titres Psycho sorti en 2011 (allez donc écouter le morceau-titre – mortel, fou, évoluant sur le fil du nawak – ici), le groupe enchaîne en juillet dernier sur Thoughtsteps, un EP 5 titres entre cold new wave, retro pop metal, electro indus, nawak funk rock et hits dansants à se rouler par terre. Mais on va vous faire lire le menu plus en détail, histoire que vos narines puissent anticiper le suave fumet de la chose:

1) « Infinite Loops »: du Mindless Self Indulgence décoré avec les néons et le clavier de Depeche Mode, la « funk touch » de Prince et le support d’un chant de poupée Barbie. « Partenaire Particulier » avec des biscotos, sans la honte, plus une petite touche nawak.

2) « Love, Thrust, Burn »: une ligne de chant hymnesque, une nappe de synthé à la profondeur Townsendienne, une touche manga, un côté cold funk et un gros final love.

3) « Slyrex »: morceau sexy, bluesy et indolent, légèrement emmétalifié par un riff solennel et lourd à 3 notes. Le moins metalhead-friendly des titres de l’EP, il est vrai.

4) « Get Amongst It »: tuerie ultime entre beats électro, phrasé hip hop dandy à la Murray Head (« One Night In Bangkok », pas  « Say it ain’t so »), dimension religieuse et rage indus metal furibarde à la Pain / Atari Teenage Riot / Senser. A genoux, gueux!

5) « The Old Time Nook »: bombe cuivrée, rétro, ensoleillée, Bunglienne, parcourue de courtes décharges mathcore et de chœurs Triplette-de-Bellevillesques. C’mon man!

 

Bordel, c’est trop court, et trop bon!

 

Problème pour la communauté metal: le 1er abord de Thoughtsteps est aussi difficile pour le chevelu de base que celui des albums d’Igorrr, Chrome Hoof ou Sebkha-Chott. Les plus obtus n'arriveront sans doute pas à en passer le seuil; qu'ils crèvent donc sur le paillasson. Pour les autres, il vaudra mieux commencer l’écoute de la galette par les 2 derniers titres, ce trempage initial d’orteils vous permettant de mieux vous rendre compte que l’eau fjokrienne n’est pas si froide qu’elle pourrait en avoir l’air. Allez également mater le clip de « Get Amongst It ». Puis laissez-vous progressivement envahir par l’enthousiasme. Perso je suis conquis. D’autant qu’en plus, ces chenapans sont excellents sur scène (la preuve ici).

 

Un futur TRES grand.

On prend les paris?

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courteFjokra, décrit pauvrement, ça donne ça: Mindless Self Indulgence + Eurythmics + TDEP + Mike Patton + Prince + The Cure + Atari Teenage Riot + Depeche Mode + Pain + Murray Head. Mais bon, en fait ça n’a évidemment rien à voir avec tout ça. C’est génial, plus-accrocheur-tu-meurs, foufou limite nawak, pop, rock, metal, indus, mathcore, rétro, fun, funk, sexy. C’est nouveau, évident, addictif, personnel. C’est déjà votre nouveau groupe "limite metal" préféré, mais vous ne le savez pas encore.

photo de Cglaume
le 04/09/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

El Royce - What You See Is What You Get

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas