Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Ganj - "Thursday Lights"

Ganj - "Thursday Lights"
chronique Ganj - Thursday Lights
5,5/10 0
Acheter Ganj Thursday Lights sur Amazon

CD album CD album (40)

 

Style musical : 

Emo-pop/Metalcore

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

1. This is the end
2. Your scent
3. Night of death
4. Under the moon
5. My reason
6. Lose my time
7. Days to come
8. Shattered dreams

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Béthune, France
Dans le même style :
Hamilton - Home is where the heart is

Wep, il y a fort à parier que si un jour Weezer verse dans le Metalcore, voire le Nu-Metal, ils demanderont des conseils à Ganj !

A défaut des premiers cités, ici ça sent la chair fraîche à plein nez… Des gamins, pleins de morve, qui veulent en découdre ventre-saint-gris !

 

Comme souvent dans pareil cas, ce n’est pas très bien mis en place, ça hésite entre des plans plon-plon et des passages archi-maîtrisés parce que joués 2728 fois en répét’ (pour être prêts pour le concert !).  C’est bien perceptible, tout au long de ces huit titres.  Le groupe a appréhendé le studio comme un set.  Ça déroule sûr de soi là où tout tient bien en corps, ça tombe un peu à plat là où les hésitations persistent.  Mention spéciale au batteur qui assure tranquille sur toutes les parties. Oh mais je vous vois interrogatifs ! Weezer… Metalcore… Kesskidi le Kizmiaz ?

Les béthunois semblent hésiter entre Pop indie (à la W…) et coups de boule New HxC/Metal  90’s … Heu au temps du lifting (Ibiza Style) de Vision of Disorder  (l’album Imprint, pour les curieux). En même temps leur terminus « Shattered Dreams » est un décalque du « 7 » de Sunny Day Real Estate

 

 

Pas vraiment convaincant, l’album n’en est pas mauvais pour autant. C’est bien le disque d’un jeune groupe qui aime marier deux univers généralement fort éloignés. Pas de quoi les blâmer. Notons toutefois que Thursday Lights est déjà la troisième sortie pour les nordistes, en route depuis 2003. On ne va plus parler de prime fraîcheur. Logiquement ça affute notre point de vue sur la maîtrise, discutable donc par endroits, et sur le choix des genres musicaux adoptés. Enfin la musique, c’est pour se faire plaisir avant tout n’en déplaise au chroniqueur bougon.

Cette alternance entre chants clairs et phrasés hurlés se révèle pesante sur la longueur, l’un n’apportant pas forcément un apport décisif à l’autre. En cela les morceaux qui se veulent complexes se résument souvent à des parties parallèles (?) imbriquées. Un peu pour toi, un peu pour moi. Les parties Pop sont assez réussies dans le genre et les parties vénéres mériteraient une place bien à elles. Comme quoi le mélange des genres, en musique, ne signifie pas forcément un gage de réussite. On retient l’introductif « This is the end » et « Shattered Dreams » comme petites perles de l’album.

photo de Eric D-Toorop
le 08/09/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

10 years Kicking Fest 2016 : 2 places à gagner pour le samedi !

Dernières news

Chronique au Hasard

Senmuth - Tskhigii

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesGOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016