Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Ghost - "Meliora"

Ghost - "Meliora"
chronique Ghost - Meliora
9/10 0

écouter "Spirit"


Acheter Ghost Meliora sur Amazon

CD album CD album (45:00)

 

Style musical : 

Pop metal satanique

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

Spirit
From the Pinnacle to the Pit
Cirice
Spöksonat
He Is
Mummy Dust
Majesty
Devil Church
Absolution
Deus In Absentia

 

Label : 

Sonet Records, Loma Vista Recordings
Dans le même style :
Belleruche - Rollerchain

Bien que la messe ait été prononcée le 21 août 2015, ce n'est qu'aujourd'hui que CoreandCo est touché par la grâce. Peu importe le délai si on en a l'effet.
 

Le diable peut se transformer en bien des formes. 

Déchiqueter des colombes en hurlant était devenu bien trop voyant et commun en Scandinavie. Ghost est donc né dans la pop noire et nous offre sa troisième messe.

Les plus faibles sont tout de suite touchés par la mélodie infernale de ce qui est une machine à tubes. Bénis soient-ils. L'album devient alors assez vite une obsession. 

Pour d'autres, le premier abord est rebutant. 

Alors qu'on le pense inoffensif, l'album s'insinue, s'installe et grille tout autour. "Meliora" devient également une obsession pour ceux qui y sont réceptifs.
Parce qu'il est sublime, fin, sombre.

Le malin ne s'invite plus par des cris, il s'exprime par des mélodies pop, posées, des slogans scandés avec calme derrière des masques et un maquillage proprement appliqué.

Ghost n'est pas qu'un groupe aux allures macabres : il fait transpirer cet aspect de sa personnalité par des atmosphères lourdes et puissantes comme sur le magnifique "Cirice", dont le riff très lourd et les coups de batterie nous plongent dans un enfer habité par des monstruosités que notre esprit s'amusera à inventer.
 

Que l'on ne se méprenne pas, le diable peut prendre plusieurs formes, y compris lorsque la douceur s'invite pour 56 secondes. "Il" se trouve derrière chaque note, chaque mot (parfaitement compréhensible derrière cet anglais remarquable qu'ont les scandinaves).

La force de cet album est aussi bien dans son instrumental lourd et puissant que léger et "simple".
Incroyablement esthétique dans son apparente simplicité, la musique du groupe est portée par un sens de la variété et une personnalité très affirmée. 
On a tendance à la première écoute (encore une fois), à tout mettre sur le dos d'un chanteur dont la sombre et malsaine finesse est rare dans ce monde de brutes.
On pense aussi aux guitaristes dont les riffs habillent parfaitement des compos que l'organiste / clavieriste magnifie...

Mais le vrai boss, bien que goule anonyme derrière son masque de monstre commun, est le batteur. La prod' lui fait d'ailleurs honneur : cela faisait longtemps que l'on entendait plus une batterie sonner ainsi (on le découvre franchement dès "From the pinnacle to the pit"). Et puis, au delà du son, il y a le jeu sec, puissant, qui mène la danse...et surtout assez inattendu !
 

Du génie ? Peut-être pas, mais une incroyable facilité à mêler la pop sucrée des 70's au sépulcral de nos années 2010. Ghost s'est immiscé dans un sous-genre inexploré où il visite tout : dans sa simplicité, par des mélodies entêtantes, par son ambiance lourde, malsaine et pourtant si respirable.
La claque arrive dès le théâtral finish de "Spirit" et le retour de volée se ressent jusqu'à "Deus in absentia" dont la chorale semble accompagner le premier coup de pelle de notre tombe...que l'on se plaira à creuser à chaque nouvelle écoute.

photo de Toukene
le 07/12/2015

Note des commentateurs : 4/10 (sur 1 votes)

Commentaires

pidji

Sa note : 4/10

pidji le 07/12/2015 à 11:26:19

J'ai beau essayer, non, ce groupe, c'est pas pour moi.

park

park le 07/12/2015 à 18:32:51

IP : 86.67.207.22

Pareil, j'ai essayé plusieurs fois et pas moyen. Je comprends qu'on aime mais ne comprends pas leur succès.

el gep

el gep le 07/12/2015 à 18:57:42

Moi je comprends pas. En live, c'est d'un ridicule, en plus!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/12/2015 à 19:04:09

Nul mais chacun sa vision de la nullitude.

gilles

gilles le 09/12/2015 à 16:01:18

IP : 81.49.86.153

groupe génial
albume génial

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 09/12/2015 à 19:44:18

ah ben après ça, le premier qui dit du mal de Kiss...
c'est ahurissant comment ce groupe est archi-surcôté... il n'y a rien (à part les costumes peut-être) de rien.
Même lorsqu'ils font des reprises pour la déconne... ils les font sans détachement.
Ce groupe (et son entourage) a redéfini le concept de l'escroquerie musicale de fond en comble.
si au moins, c'était drôle de temps en temps...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/12/2015 à 20:16:58

Kiss c'est de la drouffe.

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 10/12/2015 à 13:46:21

Ceci dit, belle chronique honnête dans son développement...
trop honnête pour ce groupe ;)

heavymetalhamster

heavymetalhamster le 06/02/2016 à 18:28:04

IP : 77.144.176.19

Non, c'est de la musique... des fois, les caricatures de hardos oublient que c'est ça le plaisir... et peut importe comment cela se fait. Ghost est subtil et habité, voilà. On aime ou pas. Ils ont plein de références et ils ont une démarche d'artistes, c'est plutôt bien.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Agnostic Front - My Life My Way

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016