S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Horrendous - "Ecdysis"

Horrendous - "Ecdysis"
chronique Horrendous - Ecdysis
8,5/10 0

Acheter Horrendous Ecdysis sur Amazon

CD album CD album (43:54)

 

Style musical : 

Heavy-Death metal

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. The Stranger
2. Weeping Relic
3. Heaven's Deceit
4. Resonator
5. The Vermillion (instrumental)
6. Nepenthe
7. Monarch
8. When the Walls Fell (instrumental)
9. Pavor Nocturnus
10. Titan

 

Label : 

Dark Descent records
Dans le même style :
Rumpelstiltskin Grinder - Ghostmaker

Ayant raté le coche de 2014 pour faire la chronique du dernier Horrendous, je profite de ce début 2015 pour vous en toucher deux mots ! Et il n’est jamais trop tard quand il s’agit de parler bonne musique…

En effet, bien qu’assez discret sur sa sortie, Ecdysis est un des très bons albums que l’année 2014 nous a pondu  –Dark Descent n’étant pas vraiment un label ‘’mainstream’’, même s'il n'y a pas grand chose à jeter dans leur écurie...

 

Cet album est d’une grande originalité car très limpide et aéré pour un album de Death metal, on le sent très proche de la légèreté scandinave d’un Darkane (époque Layers Of Lies) par exemple. Leur style est très accrocheur et envoutant, toujours fin et posé ; les mecs arrivent à en imposer musicalement sans jamais tomber dans aucune forme d’hystérie. Et moi qui n’aime vraiment pas les interludes acoustiques en milieu d’album, et bien celui-ci ne m’a pas dérangé car le gratteux a une très bonne dextérité, et un jeu qui vaut également le coup en acoustique.

 

Ecdysis m’a rappelé deux albums du début des 90’s qui étaient marqués par un style assez semblable en terme de sobriété, de technicité et de mélodies : le Heartwork de Carcass, ainsi que le Odium de Morgoth. On est même dans un style très rock, ce n’est clairement pas un album de Death metal avec tous les codes du genre. Certains titres sont presque planants, empruntant quelques ingrédients au rock psyché (« Heaven’s Deceit »). Ou même complètement rock/heavy comme le deuxième instrumental : « When the Walls Fell ».
Je pense d’ailleurs que ceux qui ont été déçus il y a plus de 20 ans par les albums susnommés, le seront également par celui-ci…

 

En ce qui me concerne j’ai vraiment été agréablement surpris par ce rétro-Death imbibé au Heavy. On sent également l'aura du stoner à tonton qui plane à plusieurs reprises. On se prend de sacrément bonnes envolées de grattes dans la gueule tout au long de ces 45 minutes, ainsi qu'au niveau de la basse au son rond, proprement compressé et groovy comme il faut! 

 

C’est une douce ballade dans un Death coloré, sans être mielleux pour autant, que nous propose Horrendous avec son deuxième album.

 

Album fortement conseillé !

photo de Domain-of-death
le 09/01/2015

Commentaires

cglaume

cglaume le 09/01/2015 à 19:16:49

Faut vraiment que je l'écoute le pépère !

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 11/01/2015 à 13:59:19

Yep! J'aurais presque pu mettre "pop-death" en style :p

Keyser

Keyser le 01/02/2015 à 20:34:16

IP : 212.198.60.153

Décevant après un excellent 1er album. Un bon feeling mélodique mais un manque d'agressivité rédhibitoire.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/02/2015 à 17:36:29

Rôôô pour une fois qu'on a un Keyser ici, c'est pour grogner. :)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Broken Down - First spit

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016