S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

chronique Incubus - Serpent tentation incubus - Serpent tentation (chronique)

chronique Incubus - Serpent tentation
8,5/10
CD album CD album (37:45)
Acheter Incubus Serpent tentation sur Amazon

Année : 1988

Tracklist :

01. The Battle Of Armageddon
02. Voices From The Grave
03. Sadistic Sinner
04. Incubus
05. Blaspheming Prophets
06. Hunger For Power
07. Serpent Temptation
08. Underground Killers

Label : Nuclear blast

Lieu d'enregistrement :
?

Dans le même style :
Apolline - No longer rain
Deux frangins Brésilien (un guitariste + voix, l'autre derrière les fûts) qui émigrent aux US dans l'état de la louisiane, qui décident de monter un groupe de thrash aux début des années 90, c'était la norme à l'époque. Ils prennent comme nom Incubus. Ils ont sorti trois albums, dont un sous le nom "Opprobrium" en 2000 car Incubus était déjà pris par qui vous savez.

"Serpent Temptation" est donc le premier album d'Incubus sorti chez brutal avant de rentrer dans l'écurie nuclear Blast.

Sinon côté zique c'est du gros thrash à l'ancienne made in "Bay Erea" qui peut faire la liaison avec le death. Moins rapide que du slayer (qui domine la scène de ce côté de l'Atlantique depuis son Reign in blood en 86) mais plus brutal, on sent plus les saccades rythmiques que chez les dieux du thrash. D'ailleur les gratteux raclent en saccade leur instrument pour en sortir ce son si caractéristique au thrash. Les solo sont bien sûr présents, et Incubus n'hésite pas à employer des plans directs et brutaux où le batteur pillonne sec dedans, et à les alterner avec des passages plus lents, sans toutefois atteindre le groove suédois. Le chanteur a eu la bonne idée d'abandonner le chant thrash de l'époque pour grossir ses vocaux et les rendre un plus death (comme son confrère Max Cavalera qui n'a pas encore cette puissance vocale).

L'album est court, intense, direct, efficace. Moins death qu'un Leprosy mais moins thrash que la vague de San Francisco, c'est peut être le tout début du death.

La pochette et bien kitch ; le graphisme fait vraiment vieillot. Le son est chaud et bien daté, les guitares sont juste saturées comme il le faut, la basse se fond dans le décors dans les passages les plus rapide mais sort du lot quand le tempo se ralentit. Les aigus de la batterie ressortent peut-être un peu trop mais bon la prod' a de la gueule.

PS : Attendez ; on vient de m'apprendre à l'instant même que ma version est une réédition de chez nuclear blast sortie en 1996 qui a rendu tout ça bien propre (putain le son du vinyle doit vraiment être dément alors). Enfin il paraît que la basse (là-dessus toutes mes sources bien informées ne le confirment pas) serait rejouée et le chant ré-enregistré avec de nouvelles paroles (tout le monde est d'accord sur ce point là).
photo de Sepulturastaman
le 14/11/2006

Commentaires

Pidji

Pidji le 14/11/2006 à 09:12:19

Marrant ça, j'avais déjà vu ces pochettes, et je savais bien que ce n'était pas la bande à Brandon Boyd, mais je ne savais pas ce qu'ils faisaient comme musique.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

concours ERLEN MEYER : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Victims - ... In Blood

Évènements

Death Before Dishonor + FAT SOCIETY @ Secret Place à Saint-Jean-De-Védas (34) le 30 juillet 2014Murphy's Law + CAPTAIN STARK + UNFIT @ Secret Place à Saint-Jean-De-Védas (34) le 25 juillet 2014LOUDBLAST + DESDEMONIA à la Kulturfabrik à Esch-sur-Alzette au Luxembourg le 18 octobre 2014'68 + In Archives + ANNA SAGE au Klub à Paris le 9 août 2014 Heights + Catharsis + guest au Klub à Paris le 28 septembre 2014