S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Lessen - "A redemptive decay"

Lessen - "A redemptive decay"
chronique Lessen - A redemptive decay
7/10 0

Acheter Lessen A redemptive decay sur Amazon

CD album CD album (52:00)

 

Style musical : 

Post-hardcore

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

01. Promised Oblivion - 06:16
02. Inner Ocean - 04:14
03. Cold Truth - 05:25,
04. Out of Reach - 05:19
05. I’ll Be Found - 07:59
06. Facing - 04:49
07. Walking with You - 05:28
08. Witness - 04:13
09. Retrospection - 08:08

 

Label : 

Send the wood music
Dans le même style :
Cult of Luna - Vertikal

"A redemptive decay" est un bon album de post-hardcore.
"A redemptive decay" est un bon album de post-hardcore. 
Nous sommes en 2014 et cette phrase : "A redemptive decay est un bon album de post-hardcore." je ne l'avais plus écrite depuis bien longtemps.
 

Cette sortie Send the wood music rend enthousiaste tant elle broye une humeur enjouée en trois minutes, montre en main, sur "Promised oblivion".
Franchement peu positive, la musique des sudistes s'inspire de sonorités nordiques, à commencer bien évidemment par les maîtres de Cult of Luna.

C'est lourd, lent, lancinant, voire carrément hypnotique. C'est aussi assez angoissant et froid. Le son de cet album a la profondeur et la brutalité. Il a aussi la puissance et la "chaleur" nécessaire pour ne pas mettre l'auditeur hors du coup.

Pour le reste, si ça ressemble principalement à du post-hardcore (par ses montées, par ses lenteurs et lourdeurs) ce n'est pas que du post-hardcore. Une nervosité quasi-métallique ("I'll be found" / "Witness") et des respirations portées par un chant capable de muer se découvrent çà et là, au fil de pistes bien équilibrées.
 

Et c'est ce qui est bon dans cet album de 51 minutes : on respire ! 
Lessen n'en fait jamais des caisses dans un genre ou un autre. 

Cet album fait néanmoins passer autant d'émotions qu'un acteur de "Plus belle la vie". S'il n'y a pas de transport émotif, on est poussé de force à persévérer jusqu'à la dernière seconde par sa hargne franchement accrocheuse.
Des cris de bête, des passades plus posées passent très bien, alors que les riffs alternent metal et post-core.
Dans le même temps la section rythmique a bâti ses morceaux avec l'idée de changer, bouger...en douceur.
Sans grosse cassure, il y a de lentes mutations. Encore une fois aucun musicien n'y va avec le dos de la cuillère : il est bien question d'une musique qui veut taper dans le cerveau de l'auditeur.

Il suffit de cliquer sur le lecteur à gauche de la page pour vérifier si, sur vous, ça marche.

photo de Toukene
le 20/10/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Year Of No Light - Ausserwelt

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesGOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016