Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Lizzard - "Majestic"

Lizzard - "Majestic"
chronique Lizzard - Majestic
7.75/10 0

écouter "The roots within"


Acheter Lizzard Majestic sur Amazon

CD album CD album (51:00)

 

Style musical : 

Rock metal

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

01. Vigilent
02. Aion
03. Bound
04. The Roots Within (Majestic)
05. Only One
06. Just a Breath
07. Circles
08. Reminder
09. Colour Blind
10. Falling in Zero

 

Label : 

Klonosphère
Dans le même style :
Lizzard - Out of reach

Il se faisait tard le soir où l'on me demanda d'écouter le nouveau Lizzard.

Ce n'était pas un hasard, je connaissais déjà ce groupe au nom si bizarre.

Traiter ce groupe est toujours bien bâtard, rien que l'idée de l'étiqueter me donne des ch'tars.

Je ne me ferai pas thésard et même pas trop bavard, non seulement parce que je suis déjà à court de rimes en -ard, mais parce qu'en plus, leur singularité nous fit prendre un sacré panard. (Non, vraiment, c'était la dernière rime).

 

Alice in chains, Pearl Jam et Tool me sont venus à l'esprit lorsque je me suis lancé dans la recherche d'influences.

Les trois groupes n'ont pourtant rien à voir ensemble.

Il faut se rendre à l'évidence : Lizzard est insaisissable, et pourtant si sage.

 

Pas de nawak, ou pas d'improbables mélanges de genres boiteux. Jamais.

"Out of reach" était déjà très propre et sérieux pour un début, le groupe ne s'est donc pas écarté de cette voie pour créer un "Majestic" qui a la classe...encore une fois.

 

A la frontière d'un rock dur avec un métal tendre, entre la pop évoluée et le progressif, la bulle Lizzard éclate au-dessus de ce monde musical blindé de frontières.

On rentre facilement dans la structure hyper-digeste des morceaux.

On se prend vite à fredonner des morceaux qui dépassent aisément les 5 minutes sans pour autant s'appesantir.

 

A la fois empreint de légèreté, capable de plonger dans le tourment ("Only one" est parfait à ce niveau) en deux coups de cuillère à pot, Lizzard a cette énergie propre aux trios que j'ai déjà tant vanté dans ces pages.

Fluide et respirable, cet album déroule sur 51 minutes une multitude de petits arpèges (à l'acoustique comme électrique) des refrains, des envolées qui invitent aux songes.

L'entrée dans un morceau de Lizzard ne donne aucune indication sur son issue. Cet effet de surprise dans la branche d'un rock-metal assez posé, est valorisé par un son clair, parfois un peu froid, frais, laissant songer que le trio a eu quelques sessions d'écoutes de post-rock les soirs de pleine Lune.

 

Malgré ce métissage, on a un résultat assez lisse, avec la même retenue que sur le premier album : rien ne dépasse.

Comme il faut toujours se méfier des choses trop parfaites (comme le révérend Camden avec ses dents blanches bien alignées et son brushing parfait), le groupe a donc ce léger défaut et, histoire d'être sûr de ne pas être vraiment parfaits, ils propsent une clôture qui traîne un peu en longueur. Des points négatifs qui n'ont vraiment rien de méchant.

Si l'on adhère au style, il faudrait être de mauvaise foi pour trouver d'autres points négatifs à ce "Majestic".

photo de Toukene
le 21/01/2015

Commentaires

cglaume

cglaume le 21/01/2015 à 12:15:07

Ce début de chronique vous a été offert par Grand Corps Malade ! :P

blablabla

blablabla le 21/01/2015 à 13:19:57

IP : 213.223.76.251

lol... des chroniqueurs... avec trop d’Ego pour voir le reste du monde aussi lisse... citation: " Malgré ce métissage (??), on a un résultat assez lisse (??), avec la même retenue que sur le premier album (??) ".. je partage pas cet avis, je crois que c'est dit? Si le chroniqueur conclu sur une note négative, il faut qu 'il sache, que c’est souvent la conclusion qui donne la dernière impression à son avis. N'est pas chroniqueur qui veut. ... " le gens ne retiennent que ce dont ils veulent se souvenir après tout..." : rappel toi,qu'il il y a des codes en communication,et que tu le veuilles ou non et même en journalisme.. alors non, on fait pas ce qu on veut.. mais effectivement on peut le faire n'importe comment. conclusions = message principal. La quantité évoquée de chronique ne fait pas office d’autorité.. juste encore d'étaler sa supériorité d ego ! Et un message mp, aurait été moins stupide, si c'est pour critiquer ma page, même si tu as bloqué mon profil ahhh la liberté d expression unilatérale !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/01/2015 à 13:44:55

Oui il y a des codes et le code dit que les points de suspension vont par trois. Il dit aussi qu'une phrase négative comporte souvent un "ne" pour accompagner le "pas". On ne fait donc comme on veut, certes. Le langage écrit n'est pas le langage oral, putain de troll.

toukene

toukene le 21/01/2015 à 14:27:54

Ne confonds pas entre une atteinte à la liberté d'expression...et la liberté de ne pas vouloir écouter / lire ou discuter avec quelqu'un.
Bref, tout ça n'est pas bien important, le principal étant que les gens s'intéressent à l'album.

pidji

pidji le 21/01/2015 à 15:20:10

Wow, le mr doit être en école de journalisme sans doute ^^

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/01/2015 à 15:26:12

Une école élémentaire aurait été plus pertinente.

Dieusaertlerogolo

Dieusaertlerogolo le 21/01/2015 à 19:23:18

IP : 213.223.76.251

Rémi Dieusaert et ses trolls ont tous la même maman?

sepulturastaman

sepulturastaman le 21/01/2015 à 21:43:16

Tiens ça change d'habitude on a le droit à l'éternel jérémiade : "t'es pas objectif". Alors que là on a le droit au code en communication, merde je savais pas, c'est comme le code de la route ?
À la rigeur tu peux aussi accuser le webmestre de "mind control" avec le lien/logo mamazone dans la colonne descriptif du disque...
Bref...

PogoTiM

PogoTiM le 22/01/2015 à 06:37:06

A l'intention de Mr qui nous pond un texte imbuvable et nous parle de communication :
J'ai envie de découvrir cet album parce que j'ai lu TOUTE la chronique, écouter un morceau en ENTIER.
Bref, merci Toukene, ça a bien l'air sympa ce style un peu grunge, j'vais y jeter mes deux oreilles de suite :

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

IMPURE - Corpses... Intense Stench

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016