S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Mind Whispers - "Cosmic obedience"

Mind Whispers - "Cosmic obedience"
chronique Mind Whispers - Cosmic obedience
7/10 0

Acheter Mind Whispers Cosmic obedience sur Amazon

CD album CD album (44:15)

 

Style musical : 

métal prog'

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1. Number (5:45)
2. Here Is Your Decline (5:05)
3. Drawnash (6:05)
4. Negative Sphere (8:43)
5. Infinity (5:19)
6. Vicious Waters (5:32)
7. Cosmic Obedience (7:37)

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Haken - The Mountain

Sans doute co-rédacteur d'un livre de bonnes manières étant donné son extrême politesse, le responsable promo de Mind Whispers m'a donné la possibilité de me pencher sur un groupe qui affiche Opeth dans ses influences.

Difficile de dire non, bien que je n'ai jamais posé une oreille sur les français auparavant.

 

Et pourtant ! Le groupe en est à son 4e album, 10 années d'existence : preuve s'il en fallait une qu'on n'a jamais fini de faire de bonnes découvertes hexagonales.

Car oui, Mind Whispers est une bonne découverte via "Cosmic Obedience"

 

Il y aura toujours un ronchon de service pour dire que tout cela est bien prévisible, qu'il y a des tonnes de clichés.

Et comme je fais plutôt bien le ronchon, je ne peux pas contrarier cet avis.

 

Oui, Mind Whispers est attaché à certaines racines du métal. Ils en ont d'ailleurs le son, un peu vieillot. Sans doute un choix imposé par des finances, mais aussi une certaine logique musicale.

Ce son, un peu creux, est donc à double tranchant, mais loin d'être désagréable : il manque tout de même de percutant.

 

Là où le ronchon va avoir raison c'est de se poser une question : quel est l'étrange faux-rythme installé durant cet album ?

On est loin d'un tempo death sauf sur quelques soubresauts.

On est dans un mid-tempo avec des rythmiques saccadées, ponctué d'accélérations death.

On est aussi dans un métal progressif avec ses quelques lourdeurs, puisqu'entre certains morceaux de 5 minutes, se frottent certains titres de 8.

 

Et il y a ce chant. 

Le son n'aide pas : c'est froid, et je me répète un peu creux, vide, reverberé. Voilà qui rend : "le chant méchant"...très méchant (Vicious waters"). Les traits semblent forcés, une 2e voix sur "Infinity" confirme le côté surfait.

 

Mais une fois que le venin est craché, on se détend et on découvre un album qui donne lieu à d'excellents moments.

Le saccadé ajoute à l'efficacité, l'harmonie entre les deux guitares offre un résultat hyper-complet, les lignes de chant sont plutôt bien choisies, on a des passages acoustiques (à la Opeth période Candlelight records), la présence d'un clavier (avec ce son classique pour l'atmosphérique).

En bref: de beaux arguments, classiques, mais bien mis en oeuvre.

Il y a même des soli qui n'en font pas des caisses.

 

Tout cela fait donc de "Cosmic obedience" un bon album.

Pas celui d'un siècle à peine commencé. Mais celui d'un groupe qui fait très bien son boulot. On peut bouder sur certains choix, mais le groupe s'attache à différentes inspirations quitte à faire preuve de petites maladresses (son, des compos insuffisamment marquantes)...mais individuellement ou dans leur ensemble, les pistes défilent assez rapidement...

 

Un album qui a dans tous les cas rempli sa mission : je n'oublierai pas le nom de Mind Whispers la prochaine fois que je le croiserai ! 

photo de Toukene
le 14/04/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

FRRT - Cowboys from bled

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016