Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Motherslug - "Motherslug"

Motherslug - "Motherslug"
chronique Motherslug - Motherslug
7/10 0

Acheter Motherslug Motherslug sur Amazon

CD album CD album (26:03)

 

Style musical : 

Sludge/Stoner Metal

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

1 - Symptoms (of the Human Race)
2 - Rollin'
3 - Devils Rise
4 - Space Man

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Beveridge Road Studios
Dans le même style :
Demonic death judge - Kneel

L'artwork donne le ton, les tons verdâtres stigmatisent l'herbe, les limaces la lenteur baveuse du sludge. Tout est dit, mais c'est toujours joli à voir mine de rien. Motherslug vient d'Australie et ne fait pas de manières pour montrer allègrement son amour pour le Heavy rock avec un groove de bâtard. En fait cet EP est un livre ouvert sur leurs influences, et c'en est même un peu dommage.

 

En effet, l'on retrouve ici les gimmicks typiques Stoner Metal à la Sleep ("Dragonaut" et "Symptoms of the human race" ayant la même logique de structure), à la Kyuss ("Devil's rise" lui fait penser à "Odyssey", comparez vous-même, vous verrez que ça commence exactement sur la même note et sur les mêmes arrangements !) Black Sabbath évidement, la même énergie, un son un peu sec mais pas dégeu pour autant. Des riffs bien cools, sans être non plus les meilleurs du rock c'est sûr, on surfe sur une bonne vague australienne, c'est assez fun, ça bouge, ça groove, mais ça repompe allègrement ses influences... C'est bien fait cela dit, on voit que c'est volontaire et assumé, un peu comme un film qui fait des références/révérences à des grands films classiques... Je comprends l'idée, mais dans un film ça dure quelques secondes tout au plus, alors que là il s'agit de riffs qui durent déjà plus longtemps, et si en plus on navigue d'une référence par riff à une autre... J'ai pas envie de jouer à "devine qui j'imite" à la fin...  Bref, c'est à chacun d'en juger, et puis bon, ça reste tout de même très sympa à écouter.

 

Mais ce qui fait la force de Motherslug, c'est la voix de Cam, ce genre de voix qui balance des volts en pleine face. Elle surprend vraiment de par ses lignes qui partent parfois assez haut (notamment sur "Devils rise" ), juste en dessous des premiers castras du Heavy à pantalon moulant. Et comme cette voix garde un grain, le côté crié, un peu hardcore, la puissance qui en ressort est impressionnante. L'organe de ce vocaliste (celui au dessus de la ceinture hein) me paraît unique, alors soit il a tout donné dans l'enregistrement de cet album, soit il a réellement des capacités hors normes qui marient le Jack Daniel's et la prestation de haute volée.

 

Un premier effort sympathique, bien amené, où on regrette de ne pas voir plus d'originalité, ce qui peut s'excuser du fait que c'est là leur première galette. La voix rattrape énormément leur potentiel, et j'attend de voir leur prochain enregistrement en espérant un poil plus de personnalité dedans en terme de riffs et de structures.

 

Achat ou pas achat ? pas achat.

photo de Carcinos
le 30/04/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

The Sword - Apocryphon

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)