S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

MSL JAX - "Several ends of worlds"

MSL JAX - "Several ends of worlds"
chronique MSL JAX - Several ends of worlds
8.2/10 0

Acheter MSL JAX Several ends of worlds sur Amazon

CD album CD album (40:00)

 

Style musical : 

Rock 90's-00

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

Sick And Hide
Till You're Losing Your Edge
Seek And Tired
I Come On Again
Stab My Heart
But Get Out Of My Life
Move On
Twenty-Six Month To Realise
You Were Telling Lies
Please Pardon My French
But Everything Is Okay Now
Anytime My Girl-Heart Cries
I Walk On Again

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Inga Liljeström - Black Crow Jane

Je n'ai pas gardé la coupe de Parker Lewis ni ma collec' de pin's...mais, bien que l'ayant découvert début 2000, j'ai gardé le rock des 90's dans les oreilles.

Et je suis bienheureux de ne pas être le seul.


MSL Jax (j'en avais parlé avec beaucoup de bienveillance) qui doit avoir à peu près la même histoire que moi, is back.

Le groupe a cette fureur adolescente qui transpire même en studio.
Les messieurs sont pourtant bien loin du biactol, mais ils demeurent animés par la musique.

L'énergie que l'on retrouve trop souvent chez les rouquins de la perfide Albion, celle que les mags spécialisés résumerait par le slogan : "du rock anglais, du vrai".

 

Oui, voilà ce qu'est MSL Jax : des mecs de la France profonde qui font du rock anglais sans oublier de jeter un oeil sur l'esprit américain tout en regardant dans le rétro des 90's.
Cela demande de la souplesse.

Le résultat est très loin d'être dégueulasse. Au fil des écoutes se décante un rock esthétique, mais simple, qui sait ne garder que l'essentiel : de la sueur, des riffs et des sacrés refrains.

Avec sa voix légèrement nasillarde, Jérôme a l'organe vocal pour faire la BO d'un film de Klapisch. Ce mec qui fait des films sur les petits soucis existentiels de petits branleurs bourges (j'en aime bien certains), mais qui sait toujours habiller ses oeuvres.


Cet album est une cure de jouvence grâce aux mélodies et à ce son assez roots, lo-fi.

Ce son brut est un "artifice-sans-artifice" : le meilleur moyen de nous sentir proche des musiciens, d'avoir cette sensation que les mecs ne font un live que pour toi. Cette "chaleur", cette proximité donne beaucoup de crédit à l'état d'esprit de cette galette.
Simple mais réfléchi et sincère, "Several ends of worlds" est un "panaché concentré" de ce qui se fait de mieux dans le rock occidental depuis 20 ans : l'esthétisme par la pureté et le choix de l'essentiel.

 

photo de Toukene
le 31/08/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

La Fin De La Société Telle Que Nous La Connaissons - Cirkle

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016