S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Poumon - "Apocalypse Needs You"

Poumon - "Apocalypse Needs You"
chronique Poumon - Apocalypse Needs You
5/10 0

Acheter Poumon Apocalypse Needs You sur Amazon

CD album CD album (39:07)

 

Style musical : 

Post-Something

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. Preacher
2. I Set Fire To Your House
3. The Revenge Of A Dishonored Horse
4. A Candlelit Dinner
5. Zombie Tick Attack!!!
6. Run Little Bastard
7. Do It, Abraham, Do It!
8. Worms
9. Fukushima Mon Amour

 

Label : 

D.I.Y.
Dans le même style :
Mono + The Ocean - Transcendental

En février sortait ce qui semble bien être le premier disque de... Poumon. Oui : Poumon. Pneu, Poutre, Pord, Cheveu, Chevreuil, Hibou... Poumon. Caillou, Pou ! Moi je proposerai bientôt Rate (mais il y a déjà eu Second Rate, ahah!) ou alors Nez. C'est simple, c'est court, ça se retient bien, Nez. Mais il risque d'y avoir trop de problèmes de prononciations « c'est nèèèèse ou nééééése ou néé ? », « c'est Mexicain ? » ou « ça vient pas plutôt du Cap-Vert ? », et c'est la porte ouverte à trop de mauvais jeux de mots pour les chroniqueurs prétentieux et surtout paresseux : « Nez, c'est naze », « Nez, ça pue », et j'en passe...

Poumon, voilà au moins un nom simple et facile à retenir. Ce n'est qu'un nom.

Mais j'ai un souci, un vrai : je ne sais pas trop quoi raconter sur ce disque. Cet album ne m'inspire pas. Mais alors, vraiment pas. Eh oui, ça arrive, hein. Qu'est-ce qu'on fait dans ces cas-là, on ne chronique pas ? Alors j'aurais perdu tellement de temps à écouter et à réfléchir sur ce disque pour finalement faire comme si je ne l'avais jamais reçu (d'ailleurs merci les gars pour l'envoi, chroniquer des « disques » revient de plus en plus à chroniquer des pauvres liens de merde – on ne devrait pas faire ça, allez vous faire mettre, vous croyez qu'on la pond en 30 secondes la chro, et juste pour vous faire plaisir, bande de pingres ? ; alors merci pour le petit colis, chers Poumons) ? Moi qui ai tant de mal à trouver du temps pour écrire, tout ce retard aurait été en vain ? Tout comme le travail de Poumon, qui bosse sur ses morceaux, se casse le cul en D.I.Y., à envoyer des disques à droite à gauche pour n'obtenir la plupart du temps - j 'imagine - que silence radio, relativement peu de chroniques et toujours la galèèèèèère pour les dates de concert... Donc tout ceci en vain, ou presque ? Coups dans le vide , échos assourdissants de la caverne déserte, perdus dans l'océan des sites virtuels hantés par des fantômes de gens qui sont déjà sans consistance de leur vivant ?

Nous vivons dans un drôle de monde, nous vivons une drôle d'époque ma bonne dame...

Peut-être y a-t-il seulement trop de groupes, peut-être y a-t-il aussi beaucoup trop de blogs, de webzines et de trous d'culs qui donnent leur avis. Des tonnes et des tonnes de commentaires merdiques pour ne rien dire et ne surtout, surtout rien échanger, ne pas discuter. Peut-être donnons-nous beaucoup trop d'importance à la « culture », ou peut-être nous devrions seulement arrêter de la travestir et de la coller sur le trottoir le cul en arrière pour tous les affamés du divertissement du dimanche.

Hem, je m'égare...

 

Non, Poumon, tout ça n'est pas en vain car j'ai finalement beaucoup écouté votre disque, soyez-en assurés.

Après, il ne m'a pas vraiment plu. C'est pas grave, hein, c'est juste moi, mes goûts, mes couleurs.

Trop de choses m'ont rappelé les post-something que j'avais vite trouvés insipides déjà en leur temps. Par exemple, et on n'en manque pas, le début et toute la fin de "Worms", qui comporte pourtant un passage intéressant, tout en lourdeur, avec des chœurs clairs plutôt osés ; et même, la guitare finale égrainée est plutôt belle ! Mais non, trop c'est trop. Trop de groupes ont tapé dans le même bousin mélodico-émotionnel pour que ça me semble honnête. D'ailleurs, je sens des reste d'emo qui traînent dans les coins (au hasard : "I Set Fire To Your House", avec un petit côté Pop en prime), me donnant la désagréable impression d'écouter un disque de la période 2000-2005, typiquement français. Je sais pas si vous voyez.... Rajoutez à ça quelques passages rythmiques interdits à la carnaval de Rio (le même titre précédemment cité, "Do It Abraham, Do It" et ses parties qui m'envoient en syncope, "Run Little Bastard" un peu Poppy aussi...) et j'ai un peu envie d'être ailleurs.

Alors certes, il y a de nombreux ralentissements qui se veulent beaucoup plus méchants et lourds et sludge et tout et tout, mais qui restent pour moi noyés dans une drôle de masse un peu mal branlée, une mixture mal digérée qui ne réussit jamais, jamais à me transporter. A peine entends-je un plan qui me fait un peu tendre l'oreille, qu'ils enchaînent aussitôt sur autre chose qui me décroche tout le bordel... Ce n'est pas trop compliqué, c'est juste que pour moi ça ne se tient pas... Sans même qu'une vraie agressivité ou énergie me secoue le coco ici ou là, non. Ou alors c'est la voix un peu Metal et monocorde, à l'accent anglais incertain, qui me refile un peu d'urticaire et je m'en vais me gratter, me gratter et oublier d'écouter – au hasard – la troisième partie du cinquième titre, et je perds le fil, encore.

Damnette ! Ma boulette !

Poumon, ça manque d'air. Mouahahahahah, ça y'est je l'ai faite ! Pardon, pardon ! Mais c'est un peu ça : c'est dense et rien ne ressort vraiment.

 

Non vraiment, pour moi, quelque chose ne va pas dans ce groupe, quelque chose ne tourne pas rond. Pourtant, on sent une volonté de travailler les morceaux, les ambiances, les arrangements, de chercher des riffs... Mais non, les compos me coulent dessus comme de l'eau tiède. Même "Fukushima mon amour", qui aux premières écoutes m'amusait presque autant que son titre, s'enterre encore à partir des 01:50...

Bon, du coup je ne vais pas m'étendre plus que cela : j'ai essayé, je n'y suis pas arrivé, pas pour moi. A vous d'aller vous faire voir là-bas et peut-être vous y faire prendre. Moi je vais pouvoir passer à autre chose, j'ai du retard je vous disais...

Mais merci pour l'envoi.

photo de El Gep
le 18/06/2014

Commentaires

Cobra Commander

Cobra Commander le 18/06/2014 à 10:57:28

Un groupe qui respire la joie...

pidji

pidji le 18/06/2014 à 11:05:36

Est ce que je rajoute la possibilité de mettre des "+1" ? Mouhahah

cglaume

cglaume le 18/06/2014 à 12:20:05

Pour les noms de groupe à la Pneu, tu as oublié Ni aussi tiens, chroniqué en ces terres... Bon sinon le jeu de mot foireux tu l'as fait très tôt: Poumon "ne m'inspire pas". Le mec qui place ça mine de rien... Non mais t'as pas honte ? :D

Cobra Commander

Cobra Commander le 18/06/2014 à 12:26:41

On sent le chroniqueur à bout de souffle.

sepulturastaman

sepulturastaman le 18/06/2014 à 12:48:56

El gep a eu un coup de mou.

cglaume

cglaume le 18/06/2014 à 19:20:36

Tiens j'écoute le dernier album de POIL en ce moment. Va falloir qu'on crée une catégorie à part entière sur le site :D

terb

terb le 08/07/2014 à 22:06:10

IP : 109.213.57.128

je la trouve dure, cette note de 5/10 ! moi je le trouve vraiment pas mal, ce disque, il y a pas mal de petites choses qui m'accrochent bien l'oreille.

el gep

el gep le 09/07/2014 à 11:23:16

Nous n'avons pas les mêmes oreilles et les mêmes envies, voilà tout.
Et puis, noter la musique c'est débile, on est d'accord.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

John Carpenter - Lost Themes

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016