Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Sed Non Satiata + Carrion Spring - "split sed non satiata + carrion spring"

Sed Non Satiata + Carrion Spring - "split sed non satiata + carrion spring"
chronique Sed Non Satiata + Carrion Spring - split sed non satiata + carrion spring
8,5/10 0

Acheter Sed Non Satiata  Carrion Spring split sed non satiata  carrion spring sur Amazon

Vinyle 12" Vinyle 12" (33:10)

 

Style musical : 

Emo, screamo, punk, hardcore

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

SED NON SATIATA
1.Dans le tumulte et les lumières
2.Minéral
3.Sant Feliu
4.Aldebaran

CARRION SPRING
1.Frackture
2.Roofed
3.It's Like Swallowing Shit meets Life.Love.Regret.
4.Rest
5.Degenerator

 

Label : 

Echo Canyon records, et d'autres
Dans le même style :
Polar bear club - Live at the Montage

Tiens, c'est le premier disque de Sed non satiata que l'on chronique sur COREandCO. Il était temps !

Et on démarre par le dernier en date, ce split aux côtés des américains de Carrion spring, qui je l'avoue m'était inconnu avant de tomber sur ce vinyle.

 

Les Sed non satiata ont su évoluer depuis 2004, même si l'emo (au sens noble du terme) reste leur fer de lance. Il faut dire que leurs changements de line-up (depuis Mappō) y sont certainement pour quelque chose. On lorgne dans un mix screamo/emo/post-HxC, avec des passages instrumentaux super bien foutus, comme l'atteste le dernier titre de ce split, "Aldebaran", avec ces extraits du film The Ninth Configuration, et un court passage où le chanteur hurle comme pas possible.

Les deux autres titres ne sont pas en reste, on a envie de chanter avec eux "le temps s'est arrêté" sur "Dans le tumulte et les lumières", et les riffs de gratte ne sont pas en reste. C'est mélodique et très mélancolique, et "mineral", qui prends son temps pour démarrer, finit en apothéose sur un mélange guitares puissantes et arpèges magnifiques. Les mélanges de voix claire, hurlées, et même chantées sont bien sentis et enrichissent pleinement les compos, tout comme la batterie qui sait rester sobre comme il faut.

Je les suis d'une oreille lointaine depuis leurs débuts, mais il faut avouer que ces 2 dernières sorties (ce split et Mappo, donc) sont tout simplement excellents. Le groupe a su prendre le relai de nos groupes français qui excellaient dans le genre il y a quelques années, mais qui ont malheureusement abandonné depuis, de Daitro (évidemment) à Amanda woodward, en passant par Mihai Edrisch...

 

Face B et changement de registre, avec les Carrion Spring qui comme je vous le disais plus haut, m'étaient totalement inconnus avant de poser le saphir sur le disque.

Après une intro en arpège qui laisserait penser que les américains restent dans les mêmes horizons que nos frenchies, on change vite d'avis lorsque le titre démarre vraiment. Ici, on lorgne dans le hardcore punk, même si certains passages sont également très screamo (notamment sur "Roofed", en milieu de piste), et à plusieurs passages on sent l'envie de nous envoyer un tas de mélodies dans les oreilles, d'une manière plus rentre-dedans que SNS.

C'est bien foutu, avec des passages intenses, mais on ressent moins d'émotions qu'avec les Sed Non satiata qui ont tout explosé juste avant, même si le groupe s'en sort parfaitement sur les passages lents annonçant la tempête. D'ailleurs, avec "Degenerator", les Carrion spring nous démontrent tout leur savoir faire, en variant leurs rythmes plusieurs fois, du passage mélancolique aux rythmiques violentes et voix hurlée à s'en décrocher la mâchoire. C'est leur titre le plus abouti à mon avis, tout coule de source alors que l'intro de "It's Like Swallowing Shit meets Life.Love.Regret." peut paraitre longuette à côté.

Malgré ces petits reproches, ce sont tout de même 4 très bons morceaux que le groupe nous propose sur ce split ("Rest" est une interlude, comme "Sant Feliu" pour les SNS plus tôt), Carrion spring est un groupe à suivre.

 

Au final : 9,2/10 pour Sed non satiata, et 7,8/10 pour Carrion Spring. On arrondit donc à 8,5/10 !

photo de Pidji
le 29/05/2015

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 29/05/2015 à 17:52:24

Un jour quand je serai grand, il faudra vraiment m'expliquer le 9,2 et le 7,8. Mais pour que je comprenne. :)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Strange Days - Sisyphe

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016