Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Skjaldborg - "Todgeweiht"

Skjaldborg - "Todgeweiht"
chronique Skjaldborg - Todgeweiht
7,5/10 0

écouter "Todgeweiht"


Acheter Skjaldborg Todgeweiht sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Viking Black Metal

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1. Hornstoß (Intro)
2. Todgeweiht
3. Schildwall
4. Kriegerherz
5. Blutritt
6. Krone der Schöpfung
7. Zerfall

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Fimbultyr - Niddikter

En cette période de fête de Jol (ou Yule en Anglais) célébrant le solstice d'hiver du 21 décembre au premier janvier pour les anciens peuples nordiques, quoi de mieux qu' écrire une chronique de Viking Black Metal ? Plein d'autres trucs me direz-vous si vous faites preuve de mauvais esprit, certes.

 

One man band allemand uniquement studio né en 2008, Skjaldborg (Mur De Boucliers en langue tricolore) ne tape pas le folk metal de gueuse crottée. En effet dès l'intro de la plaque, un poil galvaudée et faite du fracas du tonnerre et de trompes de guerre, une ambiance bien plus guerrière qu”un épisode de Joséphine ange gardien se fait une place.

Les premiers braillements croassants de l'Allemand renvoient directement au BM. Le riff froid, mélodique et répétitif soutenant "Todgeweiht" ("Voué à la mort" en idiome hexagonal) dans son entier, vient aussi, indubitablement, du metal sombre.

Inspirée et mélodique, cette guitare fait beaucoup pour la qualité de la musique de l'Allemand. Le fantôme de Windir plane ainsi ça et là sur quelques leads aériens et épiques comme sur "Kriegerherdz" ("Coeur de Guerrier" en dialecte franchouillard) mais loin de plagier le talent de Valfar, Virus transmet plutôt son héritage. Ou pas du tout, ce n'est que mon avis.

 

Mais le bonhomme reste modeste en reconnaissant que le seul instrument qu'il maitrise vraiment est le... clavier. Ainsi la section rythmique est programmée mais le Germain fait appel à un vrai guitariste, Oliver, bien qu'il demeure l'unique compositeur de l'album. La basse n'est pas oubliée également surtout dans la ligne guerrière introduisant le morceau "Schildwall".

Un clavier atmosphérique discret enrichit l'ensemble sans jamais franchir les bornes de la décence pour arriver les deux bottes dans le kitch. Les samples de cavalcades et de fracas de combat sont bien sûr de rigueur, le bonhomme étant un "reconstitueur" passionné de l'Âge des Vikings, maniant pendant ses loisirs, la lance, l'épée et la hache.

Du côté des lyrics, la volonté est délibérée de ne pas composer en langue anglaise. Le chant n'en est que plus guttural et Virus pense écrire prochainement un morceau en Suédois.

 

Hobby cohérent du début à la fin d'un passionné un peu frappé, Skjaldborg demeure underground surtout de part sa prod, mais d'une qualité certaine.

photo de Crom-Cruach
le 11/02/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Rorcal - Heliogabalus

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas