S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Slash - "World On Fire"

Slash - "World On Fire"
chronique Slash - World On Fire
8,5/10 0

écouter "World on Fire"


Acheter Slash World On Fire sur Amazon

CD album CD album (77:24)

 

Style musical : 

Hard-Rock-N'-Roll

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. World on Fire 4:30
2. Shadow Life 4:00
3. Automatic Overdrive 3:35
4. Wicked Stone 5:27
5. 30 Years to Life 5:08
6. Bent to Fly 4:56
7. Stone Blind 3:49
8. Too Far Gone 4:07
9. Beneath the Savage Sun 5:48
10. Withered Delilah 3:10
11. Battleground 6:59
12. Dirty Girl 4:14
13. Iris of the Storm 4:00
14. Avalon 3:00
15. The Dissident 4:26
16. Safari Inn 3:26
17. The Unholy 6:48

 

Label : 

Roadrunner

 

Lieu d'enregistrement : 

NRG studios (Hollywood) et Studio Barbarosa (Orlando)
Dans le même style :
Heaven & Hell - The Devil You Know

Slash donne vraiment l’impression d’être un mec cool. « Easy Rider ». Depuis toujours il préfère jouer au flipper et de son instrument fétiche plutôt que de chercher à défrayer la chronique ou à rattraper les modes. Pour son jeu de guitare il le prouve par deux albums avec son Snakepit, deux avec le Velvet Revolver, un en solo avec des invités, et un deuxième, World On Fire,  en compagnie de Myles Kennedy. On retrouvera, bien entendu, deux-trois lives au milieu de cette discographie, pour un ensemble plus que recommandable (minus le deuxième Velvet peut-être). Il n’y a vraiment rien à redire, à détester dans ce qu’il fait. Le temps passe et Slash est Slash (contrairement à bien d’autres qui se perdent en chemin).

 

Un point assez important pour qui ne s’est pas tenté aux albums du « guitare héros » est la façon dont notre guitariste se fond dans la notion de groupe. Effectivement le projet porte son nom, mais il n’en fait pas des tonnes alors ne vous attendez pas à des titres instrumentaux et/ou des soli guitares à rallonges. Ici c’est 17 titres de Hard-Rock-N’-Roll entrainants et définitivement taillés pour le live. Oui, pas 10, pas 8, pas 32, mais bel et bien 17 morceaux sur ce World On Fire, et si dans un premier temps il faudra du temps pour tout digérer, on ne pourra qu'être satisfait d’avoir autant de titres de qualité à se mettre sous la dent. Oui contrairement à son premier album sous son nom blindé d’invités donnant l’impression d’un « sampler » et qui pouvait vite être expédié, enchainé par un Apocalyptic Love de bonne facture, on a maintenant son meilleur album de l'appellation "Slash" et par conséquent de chouettes promesses pour les concerts à venir.

 

Alors bien sûr il y a quelques titres (pas plus de trois) un peu plus « légers » que les autres, comme "Iris Of The Storm" aux couplets et refrains un peu trop « pop » à mon goût (mais qui devraient néanmoins plaire au plus grand nombre et notamment aux radios généralistes). Il y a aussi "Bent To Fly" et "The Unholy" aux couplets plus posés mais qui gardent néanmoins des refrains accrocheurs. Par contre cela serait vraiment triste de ne retenir que ces morceaux car l’ensemble de l’album reste vraiment de haute volée niveau énergie, sans à aucun moment se répéter. Oui la liste des titres de bon gros rock n’ roll, avec du bon riffing et des soli guitare conséquents, est longue. "World On Fire" (histoire de commencer sur les chapeaux de roues), "Automatic Overdrive", "Wicked Stone" (avec peut être deux des meilleurs soli guitare de l’album), "30 Years To Life", "Avalon", etc, etc. Oui nous ne sommes pas floutés quant à la marchandise.

 

Reste qu’il faut, au premier abord, s’habituer à la façon de chanter de Myles, plus haute que celle des précédents chanteurs ayant accompagné Slash. Un peu comme Steven Tyler en deuxième partie de carrière, il est parfois pris de « sur-articulation » ! Sachant qu’il chante beaucoup et que parfois on préfèrerait qu’il laisse davantage les riffs parler, on peut être surpris. Heureusement il ne monte pas en ultra-aigüe avec vibrato comme il le fait parfois en live. Ainsi ce chant, cette musique hard-rock, frontale, peut faire regretter l’approche plus « bluesy », avec davantage de feeling, du premier, excellent, Slash’s Snakepit, et celle plus « groovy » du tout autant excellent second, mais avec ce World On Fire, pas de temps pour se reposer. De même certains préféreront laisser leurs deniers à des groupes qui en ont besoin plutôt qu’à des musiciens dont ce n’est sûrement plus le cas, mais on ne pourra que vous recommander cet album pour ce qu’il est, à savoir d’excellents morceaux, entraînants et pas mièvres pour un sou, joués par d’excellents musiciens. Et puis comme Slash est toujours Slash, ce serait bien dommage de passer à côté quand il revient avec un album de cette trempe.

photo de R.Savary
le 04/12/2014

Commentaires

Jull

Jull le 04/12/2014 à 12:49:36

ca donne envie... et ce son de guitare incomparable!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Hangman's chair - Leaving paris

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016