S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Stuntman - "Incorporate the excess"

Stuntman - "Incorporate the excess"
chronique Stuntman - Incorporate the excess
8/10 0

Acheter Stuntman Incorporate the excess sur Amazon

CD album CD album (26:00)

 

Style musical : 

grindcore

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. Broken Mirrors Lacerate
2. The Patriot, The Elite, The Icon
3. Bag Of Dicks
4. Horn Of Misery
5. Roll The Skull
6. Chaos Shepherd
7. Scarecrow Warfare

 

Label : 

Head Records / Solar Flare / Lost Pilgrim
Dans le même style :
Clinging to the Trees of a Forest Fire - Songs of Ill Hope and Desperation

Comme je le disais dans ces pages il n’y a pas si longtemps, trois ans se sont donc écoulés pour les sétois de Stuntman, et la petite rétrospective historique que Prototype rec. a récemment sortie atteste bien de la qualité du merdier que le groupe a pu tasser sur ses galettes (et sur scène) pendant tout ce temps. Après, qu’à l’occasion de sa troisième sortie longue durée, le groupe s’enferme avec Amaury Sauvé (Comity, Birds in Row et plein d’autres trucs vraiment très bien), suffisait amplement à renforcer cette petite attente passive que the target parade avait pu occasionner.

 

Au final, c’est avec un format assez court, fait de six véritables titres pour 26 minutes que le groupe se réinvite sur nos platines. Mais cette faible durée n’empêche en aucun cas nos 4 lascars d’étaler à nouveau tous les ingrédients de leur tambouille habituelle, en abondance. Entre blasts sauvages, parties chaotiques à la limites du mathcore, riffs rampants, galopades metal (au bon sens du terme) et ralentissement étourdissants. Tout est là, une fois de plus, même ce traditionnel artwork empreint de tout l’imaginaire dégueulasse que l’on peut avoir pour les zombies, satan, les série Z et tout le tremblement. La vraie évolution de ce disque au final, c’est peut être la radicalisation du propos. C’est plus court, oui mais c’est aussi plus dense, plus violent, plus rapide, plus dégueu… Je me demande presque comment j’ai pas pu me rendre compte plus tôt que Stuntman, c’est du grindcore. Parce que oui, si dans mon petit imaginaire sectaire de chroniqueur bénévole, les sétois vouaient une admiration aveugle pour les pointures du noisecore que peuvent être Coalesce, Converge (de sa première moitié discographique) ou encore Playing Enemy, force est de reconnaître qu’ils montrent un acharnement à littéralement et brutalement violer leur héritage musical, pour notre bien à tous.

 

Seule exception à cette règle du pilonnage généralisé : la dernière piste calme enfin le jeu dans un déroulement de palm mutes pachydermiques qui finissent par se désarticuler et se perdre dans un dysrythmie qui laisse, à son tour, la place à des larsen en suspension. Le riff finira par reprendre, plus rampant et dissonant que jamais, instrumental, implacable et ravageur avant le retour des larsen, définitif cette fois. Huit minutes de malaise final. Fin de disque classique mais au combien ragoutante.

 

Donc, ouais, Incorporate the excess porte merveilleusement bien son nom tant le propos y est excessivement, violent, rapide et sans concession. C’est bien simple, j’ai vraiment l’impression que les sétois ont pris leur compos initiales pour les dégraisser de toute digression inutile afin de ne privélégier que la sauvagerie brute et pour le coup, c’est juste très réussi sans pour autant être indigeste… Peut être le disque le plus violent de 2014… Enfin, ça met en tout cas la barre assez haut pour les 11 mois à venir. Bon courage !

photo de Swarm
le 25/02/2014

Note des commentateurs : 8/10 (sur 1 votes)

Commentaires

pidji

Sa note : 8/10

pidji le 25/02/2014 à 20:17:43

Encore un bien bon album des Stuntman, hâte des revoir en live début mars !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Warmachine - W - M

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)