S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Tape Or Die - "Demo #1 "

Tape Or Die - "Demo #1 "
chronique Tape Or Die - Demo #1
6,5/10 0

Acheter Tape Or Die Demo #1  sur Amazon

mp3 mp3

 

Style musical : 

Crustpunk

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. Dead clubbers 01:03
2. Kingdom of ashes 00:36
3. Strikebound 00:56
4. Dissolving state 00:42
5. Machucambos 01:02
6. Unlearning rules 00:37
7. HPHS 01:15
8. Psycho 00:45
9. Betrayed by words 01:25
10. The very first radical 01:07
11. Joyfull crusaders 01:43

 

Label : 

Automne Records
Dans le même style :
Ura - Ura

S'il y a bien une mode qui me débecte en ce moment, en plus des bottes à clous pour pétasses bcbg, c'est celle du crowdfunding dans le domaine de la musique.

A mes yeux, cette pratique de financement des artistes justifie à elle seule et à posteriori, toute la piraterie possible.

Parce que taper l'internaute sous prétexte que le gogo va recevoir ta dernière prod deux jours avant sa sortie officielle avec un poil de cul dédicacé du chanteur...

Transformer l'internaute en investisseur, prescripteur...

Juste les mots m’écœurent.

 

T'as pas la tune pour pondre 5000 exemplaires de ton truc pourrave à la guitare sèche ? Sors en 500. T'as pas la tune pour une pochette couleur ? Fais-la en noir et blanc. T'as pas la tune pour te payer un ingé en tournée ? Embarque un pote qui apprendra sur le tas. T'as pas la tune pour avoir un super camion tout confort avec la clim ? Loue un vieux camtar qui pue. T'as pas la tune pour la coke ? Prends du talc...

Ah okay, tu veux vivre de ta musique ? Alors fais-en de la bonne, baltringue.

 

Je sais bien que beaucoup d'artistes sont des assistés et trouvent toutes les combines pour ramasser de la caillasse à moindre frais, il n'y a qu'à voir le nombre de film français qui sortent chaque année, mais vouloir péter plus haut que son anus, dans le milieu musical, ça m'énerve.

 

Heureusement, il existe encore pas mal de combos, qui par leur simple moyen de production et de diffusion sont à l'opposé du crowdfunding. La co-production de plusieurs micro-labels, le Pay-What-You-Want sur bandcamp, témoignent encore, par exemple, de la passion de certains pour le son et non pour le bifton.

Il est ainsi évident que les Bordelais de Tape Or Die font partie des irréductibles Gaulois. Tout d'abord, le nom du groupe semble être un clin d’œil appuyé au fameux Diy Or Die, cher à la scène crust internationale et tiré du nom du label monté par les Japonais de Battle Of Disarm. En second lieu le premier méfait du gang a été enregistré avec un magnéto K7, quatre pistes, des 90's.

Volonté de se démarquer ou simple manque de moyen ? Les gars de Tape Or Die se contrefichent de créer le « buzz » pour être « swag », à mon humble avis. Par contre, perpétuer une tradition de support désuet, qui me renvoie directement à mes premiers émois musicaux avec l'achat du Black Metal de Venom dans les 80's, Tape Or Die tape là-dedans.

Ainsi, en jetant deux oreilles sur l'enregistrement concerné ici, vous comprendrez aisément que le son dolby-digital-mes bourses-en-short n'est pas de mise et ne servirait à rien, de toute façon. Tape Or Die pratique en effet le D-Crust, et pas du Néo mon gamin.

Les prétentions musicales du groupe s’arrêtent donc au rythme D-Beat et aux hurlements de possédé, version chat écrasé, du chanteur.

Le support choisi ne gène en rien l'écoute de cette sympathique plaque de Crustpunk. En effet, on entend aisément que les compos mettent les potards dans le rouge en deux ou trois accords balancés rageusement. La batterie est d'ailleurs étonnamment audible (à part pour Sam ou pidji, ARF) ainsi que la basse. C'est peut-être la guitare énervée de Placid qui souffre le plus du support utilisé ici.

 

Les groupe comme Tape Or Die mérite amplement les quelques euros que vous daignerez lâcher sur leur bandcamp plutôt que de soutenir la varietosh qu'on essaie de vous refiler à longueur de journée à la radio, à la télé, au troquet ou au supermarché.

photo de Crom-Cruach
le 16/05/2014

Commentaires

cglaume

cglaume le 16/05/2014 à 12:37:36

Pas d'accord avec toi sur le crowdfunding 'spèce de nihiliste !! Avoir un vrai bon gros son et un produit fini moins cracra qu'un CD emballé dans du papier A4 craché par l'imprimante de la salle des profs du lycée où ton papa travaille, ça peut mériter du crowdfunding. Pourquoi des gus qui passent déjà 40 heures à trimer au boulot en plus du temps consacré à leur passion devraient forcément racler les fonds de porte-monnaie pour réussir à faire des trucs plus ou moins miteux parce qu'ils n'ont pas les moyens de financer un enregistrement, une tournée, un packaging sympa ? Le crowdfunding est là pour ça, et ça satisfait autant les artistes que les fans/"pigeons volontaires", 'spèce de punk cynique ! :P

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 16/05/2014 à 14:25:27

En suivant ta pensée : le gus dont la passion est le VTT de descente mais n'a pas les moyens, va faire un appel aux dons pour se payer un deux roues à deux plaques et faire le kakou le week-end ? Moi je veux être cinéaste : filez moi des tunes pour m'acheter du matos svp, ça m'évitera de filmer mon futur chef d'oeuvre avec mon portable moisi... je ne suis pas cynique du tout, je suis logique.

cglaume

cglaume le 16/05/2014 à 14:35:15

Sauf que tu oublies un aspect vital de ce sur quoi repose le crowdfunding: les gars qui se lancent là-dedans ont déjà fait leurs preuves, ce qui explique que des fans soient prêts à mettre la main à la poche. Ca peut donc permettre à un "petit groupe" (bien souvent ignoré des labels frileux) de passer à "l'étape 2". Ca permet donc de filer un coup de pouce à des groupes qui le méritent (ou en tout cas qui ont des fans qui pensent qu'ils le méritent). Vu comme ça je ne vois pas en quoi ce n'est pas intègre, à moins de vouloir rester underground-riquiqui-cradoc pour le plaisir de se vautrer dans les prod ripoux et les K7s à pochettes dessinées par la petite soeur. Bon, on fait un topic sur le forum ? :)

cglaume

cglaume le 16/05/2014 à 15:40:58

Quelquepart le crowdfunding c'est un peu comme l'abonnement à un magazine / journal: tu paies à l'avance pour des numéros que tu ne vas recevoir que plus tard. Tu avances la thune pour aider les gars à produire un truc qui te botte.

sepulturastaman

sepulturastaman le 16/05/2014 à 17:05:32

le crowfunding me fait plus penser à des pré-commande qu'à un abonnement.

cglaume

cglaume le 16/05/2014 à 17:15:47

pré-commandes et crowdfunding, en gros c'est le même esprit (ou alors j'ai rien compris :) )

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 16/05/2014 à 17:22:03

Mouais, tu défends bien ton truc... Riquiqui cradoc : en voilà une appellation qui me botte !! :)

duk

duk le 24/06/2014 à 14:50:43

IP : 92.149.7.11

Petite rectification, le nom du groupe est un clin d'œil au jeu "skate or die" auquel je jouait sur la nes il y a maintenant quelques années de ça. Ca casse le mythe mais ca n'en reste pas moins une référence culturelle.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/06/2014 à 18:45:21

C'est important la culture : un jeu antique que je connais et que j'ai pratiqué également (sur Amstrad Cpc 464, si mes neurones tiennent le coup). Merci de la précision, les mythes sont faits pour être crottés.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Howl - Bloodlines

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016