S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Butcher's Rodeo - "Ghosts In The Weirdest Places "

The Butcher's Rodeo - "Ghosts In The Weirdest Places "
chronique The Butcher's Rodeo - Ghosts In The Weirdest Places
7.75/10 0

écouter "Eye of the storm"


Acheter The Butcher's Rodeo Ghosts In The Weirdest Places  sur Amazon

CD album CD album (27:00)

 

Style musical : 

Rock'n'core

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

01. The Curse
02. Eye of the Storm
03. The Mutiny
04. Spoiler
05. Blind Army
06. Repent & Honor
07. Hold the Morning

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Checkmate - Immanence

Je me suis toujours demandé si les groupes ne se foutaient pas un peu de la gueule des chroniqueurs.

Si tel est le cas ils n'ont pas tort !

En général nous sommes trop cons pour avoir un groupe. Et si, éventuellement nous en avons un avec en plus le temps d'écrire en plus c'est qu'on merde quelque part dans nos vies.

Nous sommes donc à un moment ou un autre des merdes dont il est logique de se moquer.

 

The butcher's rodeo le fait peut-être en nous proposant comme étiquette le "hobocore".

Inventer une étiquette pour se démarquer c'est un peu comme si je qualifiais mes chroniques d'alterna-critique.

Après tout nous faisons tous plus ou moins la même chose en essayant d'y mettre du coeur et, avec de temps en temps le peu de personnalité obtenue grâce aux gènes de Papa et Maman.

 

The butcher's rodeo a d'ailleurs de bons gènes parce que le résultat est loin d'être dégueulasse. Ils ont écouté d'autres personnes dont on devrait garder le foutre dans les chambres froides de certains labels.

 

Des mecs comme ceux de Glassjaw. Il y a la même furie puissance 1000 mais le même genre de chant gueulard / mélodique. N'étant pas de la famille Palumbo, le chanteur s'égosille sur le modèle très efficace de ce hardcore'n'roll à la Every time I die.

Question chaos les français en connaissent un morceau, même 7 dans cet ep (bien qu'ils fassent les lopettes avec l'acoustique en dernière minute).

 

Dans ce bordel parfaitement contrôlé, bien organisé, The butcher's rodeo déroule avec une grosse facilité, des titres qui se valent les uns des autres.

Qualité : c'est de la bonne came 7 fois

Défaut : on comprend vite où ils veulent en venir.

 

Il y a quand même un bon nombre de subtilités, d'accélérations, de passages lourds ou mélodiques qui cassent le rythme effreiné de ce très bon ep.

En général les influences plus "stoner" rappelent le bon gros mélange de Cancer Bats (entre puissance coreuses et ralentissements sudistes).

Tout ça se découvrira au fil d'écoutes qui ne vous donneront pas plus de vocabulaire pour décrire "Ghosts in the weirdest places" qu'elles ne m'en ont donné. Mais c'est direct efficace et très bien foutu...

 

Le nombre 27 est décidemment rock'n'roll. Puisque c'est le nombre d'années qu'auront vécu bon nombre de musiciens qui ont cramé le fil sur lequel tenait leur vie et le nombre de minutes que dure ce furieux ep.

Ça ne bouleversera pas votre vie, mais ça vous fera passer de très bons moments.

photo de Toukene
le 22/04/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Sepultura - Dante XXI

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016