Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Desoto Caucus - "Offramp rodeo"

The Desoto Caucus - "Offramp rodeo"
chronique The Desoto Caucus  - Offramp rodeo
8.5/10 0

écouter "Live in the stream"


Acheter The Desoto Caucus  Offramp rodeo sur Amazon

CD album CD album (44:00)

 

Style musical : 

Rock mélancolique

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1 Live In The Stream
2 OCB
3 Offramp Rodeo
4 Leaving Odessa
5 Full Moon
6 Here’s One
7 Fire Sale
8 Even So
9 Polaris
10 Last Call

 

Label : 

Glitterhouse Records / Irascible
Dans le même style :
Sunderfeet - Some Garage Stuff

J'adore vraiment la musique...sauf qu'en ayant des brioches à la place des doigts et le talentomètre proche de 0, je suis forcé de vivre cette passion à travers d'autres mecs qui ont su aller jusqu'au bout.

The desoto caucus en fait parti. 

Le trio danois a eu un immense courage en partant aux Etats-Unis. Pas pendant Juillet-Août avec les poussettes et la rombière comme bagage.

Non, ils se sont carrément exilés en Arizona. A Tucson.

Ils étaient là pour la musique : la voir, l'écouter, la découvrir à l'américaine, la jouer.

 

Ils sont allés au bout de ce rêve pour sortir à ce jour deux albums.

Et rien que ça, ça mérite un immense respect.

Mais quand on écoute "Offramp rodeo", il n'y a pas que du respect...on va beaucoup plus loin.

 

Parce qu'il faut situer, donner des repères, on pourrait parler d'une BO d'Into the wild 2 ou d'une version désertique de The national.

Les écoutes les plus grossières ne porteront leur intérêt que sur la voix chaude posée calmement, presque sensuellement, mais avec délicatesse...et sur la guitare.

Une guitare electrique que l'on entend que pour quelques notes, de rares soli loins d'être démonstratifs. Une nouvelle preuve que la mélodie ne tient qu'en quelques accords.

Mais lorsque l'attention se fait plus forte on découvre sur une mine de détails.

 

Et l'attention se fait croissante. Au fil de l'écoute et entre chaque écoutes. The desoto caucus ne délivre pas tous ses secrets et laisse parfois place à un clavier, tout aussi peu démonstratif.

On comprend rapidement que les musiciens n'ont pas le sens de la technique pour déballer leur talent. Tout passe par l'accumulation de quelques notes ça et là, de quelques interventions plus ou moins longues et plus ou moins discrètes.

Il y a par contre la sensation, à chaque instant, que le groupe sait où il va.

 

La guitare electrique s'exprime comme elle peut le faire dans un saloon sudiste pour accompagner ces cowboys nordiques. Une seconde acoustique vient régulièrement l'assister. A ses côtés : des percussions très discrètes. Le rythme peut être marqué par une basse au son très sec, sans rondeur, par des maracas agitées discrètement ou de timides coups portés par de fines baguettes sur un bois creux.

 

La musique de The desoto caucus se mêle de musique folk européenne à la folk de l'amérique dite "profonde" et parfois de la musique noire américaine ou même hispanique.

Le travail des danois est fin, sans prétention et réveille en nous certains démons, signe que l'album vaut plus que l'adjectif "bon".

photo de Toukene
le 13/09/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

10 years Kicking Fest 2016 : 2 places à gagner pour le samedi !

Dernières news

Chronique au Hasard

Regarde Les Hommes Tomber - Exile

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesGOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016