S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
The Healthy Boy And The Badass Motherfuckers - "Dolce Furia"
chronique The Healthy Boy And The Badass Motherfuckers - Dolce Furia
9/10 0

Acheter The Healthy Boy And The Badass Motherfuckers Dolce Furia sur Amazon

CD album CD album (15:52)

 

Style musical : 

Alt-Folk

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. The Rule
2. Out of my way guilt !
3. Down below
4. Cold blood

 

Label : 

Kythibong

 

Lieu d'enregistrement : 

Nantes, Fr
Dans le même style :
Dreamend - So I ate myself, bite by bite

On imagine l'auteur penchait sur les bords de l'Erdre, le visage blafard balayé par les vents de l'Atlantique, perdu dans ses pensées à 50 bornes de chez lui. Sa Dolce Furia en tête, les mains tremblantes à attendre sinon la lumière, au moins la chaleur humaine.

C'est sans artifices, sans retenues non plus que se livre ce 4 titres qui aurait pu passer complètement inaperçu dans l'avalanche des sorties annuelles, si « The Rule » n'avait pas pour unique vocation d'inviter et de scotcher l'auditeur en attente de la suite. Soit 3 titres implacables entre le vaudou du Gun Club et les lettres de Nick Cave.

 

Lorsque l'on fait quelques recherches sur l'auteur Benjamin Nerot, on découvre un bonhomme occupé depuis une grosse dizaine d'années dans différents projets qui allient le crayon - en mode automatique où pour la confection de posters - ; l'image (une certaine idée de la photographie) et bien sûr la musique. Des collaborations pour Kythibong, le Belone quartet et une pige chez Fordamage. Différentes expériences qui l'amènent au projet qui nous occupent aujourd'hui et pour lequel, il est à nouveau entouré par les lyonnais de Zëro.

 

Dans Dolce Furia, il y a cette voix singulière, grave, profonde qui domine la quinzaine de minutes du débat, car oui il y a un débat qui s'installe d'emblée entre le narrateur et l'auditeur. En ça Dolce Furia s'inscrit dans cette lignée d'albums introspectifs qui suivent toute une vie, on se rappelle le premier effort des toulousains d'Otto. Cette musique adulte, forcément, toute en références et en nuances délivre un climat d'intimité prenant. À nouveau, le band d'Eric Aldéa est fort à son affaire, combien ces gens respirent l'authenticité.

 

Benjamin et sa troupe livre un ep passionnant, naviguant entre bourrasques et accalmie apaisante. Tout est subtil dans ce petit format. Tout est assumé et bien loin d'un misérabilisme de façade ou d'une mélancolie feinte. Après quatre écoutes, ces historiettes ne nous quittent plus, leurs fantômes ont pris possession de notre esprit. La sincérité et la passion emportent tout dans un vrai petit Grand moment !

photo de Eric D-Toorop
le 14/02/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Backstabbers Inc. - M.I.A.

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas