S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Lords Of Altamont - "To Hell With The Lords"

The Lords Of Altamont - "To Hell With The Lords"
chronique The Lords Of Altamont - To Hell With The Lords
9/10 0

écouter "The split"


Acheter The Lords Of Altamont To Hell With The Lords sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Punk Garage 'n' Roll

 

Année : 

2006

 

Tracklist :

1. The Split
2. 7th Day
3. Too Old to Die
4. Three
5. Lean on Me
6. Come on
7. Twisted Love
8. Come on up
9. Dementia Are Go
10. Knock Knock
11. Stripped Down
12. Born to Lose

 

Label : 

Fargo Records
Dans le même style :
Male Gaze - Gale Maze

The Lords Of Altamont sont les fils des Dieux du Rock originaires de Mars. Pour eux, le rock est donc une guerre venant directement de la planète rouge. Un peu mégalo les gars tout de même, sur leur site officiel.

En fait non, si vous saisissez un minimum le second degré attaché au gang comme une bavure aux basques d'un flic.

 

The Lords Of Altamont, c'est d'abord Jake The Preacher Cavaliere, désormais seul maître en selle du chapitre à gros cube, depuis le départ du gratteux John Stiggs Devilla, second membre fondateur du combo. Le groupe tire son nom du fameux festival datant de 1969... Clôturant leur tournée, The Rolling Stones jouent le 6 décembre de la même année lors d'un concert gratos, avec notamment Jefferson Airplane. Un pendant à Woodstock qui va partir méchamment en sucette. Le cocktail alcool + LSD + Hell's Angels débouchent ainsi sur le massacre de Meredith Hunter, jeune noir chargé aux amphet' et ayant soi disant brandi un flingue devant les « sympathiques » Anges de l'Enfer. Altamont est depuis souvent cité comme le glas du mouvement hippie.

 

Les Lords, comme on dit à la maison, en famille, ont ainsi un humour douteux associé à un look douteux et à une musique douteuse.

 

En 2014, ils font encore peau neuve niveau line up et pondent un album de reprises... alors remontons le temps pour revenir à la bande mythique des origines : le Prédicateur + Sonic Medina + Sicko + Stiggs + Martian Boy et à l'année 2006 pour la présente édition sans le Altamont à la fin du titre. L'album d’origine date de 2002 mais n'a pas de petite pépée en noire sur sa pochette. Son intérêt est donc forcément moindre même si le contenu est exactement le même.

 

Si The Cramps  illustre la préhistoire du rock (faudrait que j'ai les burnes un jour de les chroniquer), Les Lords sont à chercher du côté de l'Antiquité, quand le garage a été inventé pour parquer son char. Un grain (groin ?) de son vintage mais précis, des compos binaire bercées par la voix inimitable du Preacher (version Gart Ennis et Steve Dillon), un orgue passéiste et des riffs, my god des riffs qui feraient bouger le cadavre d'Iggy Pop (Il n'est pas mort ? Ah non il fait des pubs, ce con.), à la sauce Wayne Cramer. The Lords Of Altamont sont ainsi les dignes héritiers du MC5. Le groupe a d'ailleurs récupéré Michael Mad Dog Davis, à la basse, le temps d'enregistrer le furieux The Altamont Sin en 2008.

 

Si vous aimez le cuir râpé, les bottes crottées, les bastons à la chaîne de vélo ou plus simplement le rock de bonhomme, vous allez mouiller votre caleçon The Stooges.

 

Hail to The Lords, HELL ! Les Saigneurs règnent en Enfer.

photo de Crom-Cruach
le 07/12/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

91 All Stars - Telle est la loi

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016