Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Venom - "From The Very Depths"

Venom - "From The Very Depths"
chronique Venom - From The Very Depths
7,666/10 0

écouter "Long haired punks"


Acheter Venom From The Very Depths sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Black, thrash, heavy metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

01. Eruptus
02. From the Very Depths
03. The Death of Rock’n’Roll
04. Smoke
05. Temptation
06. Long Haired Punks
07. Stigmata Satanas
08. Crucified
09. Evil Law
10. Grinding Teeth
11. Ouverture
12. Mephistopheles
13. Wings of Valkyrie
14. Rise

 

Label : 

Spinefarm records
Dans le même style :
Skeletonwitch - Forever Abomination

« Si Venom fait du black metal alors Venom est le seul groupe sur cette Terre à en faire »

 

Voilà un peu ce qu'avait dit – en substance, ma mémoire n'étant pas celle d'un éléphant non plus pour retranscrire au détail près ce que j'avais pu lire il y a presque dix ans – ce cher Cronos dans une vieille interview accordée au magazine RockHard (version française) à la sortie de Metal Black (2006).

 

Certes, reconnaissons-lui une vérité : Venom, hormis le nom de l'album qu'il a sorti en 1982, c'est pas du black metal. Néanmoins, si sa véritable recette se situe plus vers du heavy particulièrement virulent qui posait à la fois les bases du thrash et quelques éléments de départ sur ce que sera plus tard le vrai black metal, on ne va non plus contrarier Cronos sur le fait que Venom est un groupe méchant vilain pas beau. D'ailleurs, durant toute sa carrière, le combo britannique culte n'en démord pas et se complaît à osciller entre le statut de « méchant » et celui de « très méchant ».

 

Mais bon, même si Venom, c'est du gimmick satanico-pailleclouté, on préfère quand même lorsqu'il reste simplement méchant. Car le très méchant est synonyme d'album franchement moyen, voire mauvais. Carrément décevant dans tous les cas. C'est d'ailleurs le cas de ses deux derniers albums en date, Hell (2008) et Fallen Angels (2011) qui nous montrent bien que l'abus de surenchère conduit à la caricature. Et ça, ce n'est pas Mister Marilyn Manson qui contredira cette morale de petite fable metallique.

 

Par chance pour nos oreilles, les méchants Anglais ont revu leurs prétentions à la baisse pour ce nouveau cru nommé From The Very Depths. Et le trio au line-up inchangé – Ô miracle – depuis le précédent jet revient à ce qu'il sait faire de mieux : être juste méchants. Tout en modestie car ce n'est pas avec cette monture 2014 que Venom ira révolutionner le paysage metallique, ni même le sien. Toujours la même recette mais dans les bonnes proportions, le grand guignolesque ne prenant aucunement le pas. Ce qui donne lieu à une messe honnête et variée particulièrement convaincante. Qu'on parte vers du thrashy qui déménage (« Grinded Teeth ») du plus cracra'n roll punky (les biens nommés « Long Haired Punks » et « The Death Of Rock'n Roll ») ou tout simplement heavy qui fait toujours du bien par où il passe (« Rise » et son refrain uni-word aussi simpliste qu'efficace, « Stigmata Satanas » pour les mêmes raisons à un mot près ou encore l'éponyme « From The Very Depths »), Venom nous montre l'ensemble de ses compétences avec maîtrise. Sans en oublier non plus les indispensables gimmicks d'ambiance qui leur sont si chers tels que des breaks en arpèges lugubres, rires diaboliques et autres déjections d'âmes horrifiques. Le tout avec parcimonie et bon goût.

 

Ce qui nous donne un From The Very Depths signé d'un Venom pour vierges effarouchées comme on aime le voir. Celui qui poursuit son petit bonhomme de chemin tranquillement, sans faire de vague, et que l'on revoit dans les bacs des magasins comme un cheveu sur la soupe. Qu'on se prend telle une douce friandise et/ou plaisir coupable et qu'on apprécie de retrouver fidèle à lui-même. Car finalement, c'est peut-être en tentant de réinventer la roue que la friandise prend un goût âpre dans le cas du méchant Cronos et sa horde. Qui se doit de rester méchant et non pas très méchant, on le répète. 

photo de Margoth
le 10/03/2015

Note des commentateurs : 6/10 (sur 2 votes)

Commentaires

Crom-Cruach

Sa note : 5/10

Crom-Cruach le 10/03/2015 à 12:51:03

Te voilà bien tolérante avec ce vieux Cronos : la première écoute fut plaisante, la seconde fut distraite ne s'attachant qu'aux morceaux motörheadiens, la troisième fut interrompue pour cause d'endormissement profond.

Eric D-Toorop

Sa note : 7/10

Eric D-Toorop le 11/03/2015 à 21:31:58

bah chouettes piges pour les vénérables...

Margoth

Margoth le 12/03/2015 à 13:51:42

IP : 93.22.163.50

Saluer un album honnête qui déboule au sein d'une discographie en dents de scie, ce n'est pas vraiment de la tolérance à mon sens... Après, c'est sûr que lorsque ça se positionne après deux mauvaises déjections, ça fait office d'engrais aux ailes des bonnes grâces.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 12/03/2015 à 18:29:20

"ça fait office d'engrais aux ailes des bonnes grâces. " : belle expression même si je ne la pige pas ! :)

Margoth

Margoth le 12/03/2015 à 18:40:40

IP : 93.22.163.50

"Le Redbull de la bienveillance" est une expression qui te parlerait davantage ? ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

IMPERIAL - We Sail at Dawn

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas