S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Waltari - "You Are Waltari"

Waltari - "You Are Waltari"
chronique Waltari - You Are Waltari
9/10 0

écouter "Only The Truth"


Acheter Waltari You Are Waltari sur Amazon

CD album CD album (54:45)

 

Style musical : 

Fusion nawak moderne

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

01. 12
02. Tranquality
03. Solutions
04. Only the Truth
05. Mountain Top
06. Right Wing Theme
07. Strangled
08. Keep It Alive
09. Singular
10. Not Much to Touch You
11. Hyväolihyväoli
12. Drag
13. Televizor
14. Diggin' the Alien

 

Label : 

Rodeostar

 

Lieu d'enregistrement : 

Hästholmen & Soundaholics Studio
Dans le même style :
Ninjaspy - No Kata

Début 2015, après qu'une partie de Duke Nukem ait dégénéré dans les locaux d'un canard déchaîné, tout le monde s'est soudain souvenu qu’il est important de soutenir la presse d’opinion indépendante, et a conséquemment (… quoique trop souvent en bêlant) changé de blase pour épouser celui de Pasqua (!) et Chaplin. Eh bien on serait particulièrement heureux que, enjoint de changer à nouveau de patronyme à l’occasion de la sortie du 13e album de Waltari, le public metal se rappelle que, pour la vitalité même de sa scène, il est également vital de soutenir les défricheurs de terres inconnues, notamment quand ils ont la légitimité – aussi bien en termes de longévité que de qualité – de ce géant finlandais de la Fusion (avec un grand F, oui).

 

Bon alors non, on ne vous balancera pas les 3 paragraphes indispensables pour relater les hauts-faits de ce groupe actif depuis quand même 29 ans. Pour ce faire on se replongera plutôt sous peu dans leur discographie, afin de consacrer les traditionnelles chros-rétro dominicales nécessaires à vous conter tout le bien que l’on pense de leurs divers albums. Pour le moment, on se concentrera plutôt sur l’actu’-l’actu’-l’actu’. C’est donc 4 ans après l’album anniversaire Covers All! - 25th Anniversary Album – qui, comme son nom l’indique, ne contenait que des reprises – que le groupe nous revient, augmenté de 2 nouveaux guitaristes (Kimmo K. de Amberian Dawn et Nino S. – ce qui porte à 4 le nombre des guitaristes de la troupe!) et relooké du clavier (Jani Hölli remplaçant Janne Immonen). Et pour sauter du coq à l’âne en abandonnant les informations line-upesques pour le spoil pur et dur: ce nouvel album bute! Putain que ça fait du bien! Je me suis réécouté Torcha! à peu près sur la même période que ce nouvel album, et le résultat est effarant: You Are Waltari est au moins aussi bon! ‘z’avez qu’à voir la quantité de points d’exclamation qui traînent au sein de ce paragraphe pour constater l’effet qu'il peut faire!

 

Pour vous situer la nature de la Fusion 2015 made in Waltari, sachez que les fondamentaux n’ont pas foncièrement changé. Le lutin Kärtsy continue de jouer le maître de cérémonie taquin à coup de harangues fédératrices, tandis que le metal au sens large continue de servir de base à tout un tas d’expériences de greffes stylistiques réussies. Mais plutôt que de torcher la description de la dimension métallique de You Are Waltari via un « au sens large » un peu facile, sortons vite fait la loupe afin d'en observer avec vous les nuances. Si « Not Much To Touch You » reste plutôt orienté thrash, et que le grind/death nihiliste de « Strangled » rappelle à qui l’aurait oublié que le groupe ne fait pas que twister sur les dancefloors nawak, ce qui revient le plus fréquemment sur les 14 nouveaux morceaux c’est un metal moderne, régulièrement électro/indus, très rythmique, très dansant, mais également très mélodique (et hyper « orienté refrain »). Ce côté metal+machines+morceau-qui-bute évoque parfois la touche Pain (« Diggin The Alien »), parfois un mélange Punish Yourself / Mindless Self Indulgence (sur le très martial mais sexy « Drag »), parfois Skindred (« Tranquality » qui taquine le dub à dreads) ou carrément  les grosses cylindrées du metal moderne mélodique (« Solutions » aurait pu figurer sur l’un des derniers In Flames – ce qui aurait remonté le niveau !). Mais grâce à la présence de ses 4 grattes, le groupe préserve son côté organique, les soli étant d’ailleurs fréquemment effectués en mode twin, ou façon réponse-du-berger-à-la-bergère. La composante purement punk est par contre peut-être moins présente que sur les albums les plus anciens... M’enfin on ne peut pas tout avoir hein !

 

Mais réservons un peu de place pour parler plus spécifiquement des savoureux mélanges et des joyeuses nawakeries que nous ont cette fois encore concoctés Kärsty et ses amis. D'autant que ceux-ci sont à l’origine de certains des plus gros tubes de l’album. Le plus évident de ceux-ci est « Only The Truth », ses appels tribaux à danser tous nus autour d’un feu, ses Boom-Kaboom-Kaboom et son appel à tout lâcher pour partir loin, vers d’autres cieux – mais vous avez sans doute déjà apprécié la chose via le clip qui a été mis en ligne il y a quelques temps déjà. « Right Wing Theme » est quant à lui le nécessaire morceau « folk » finnois, plein de trompettes, d’harmonica, d’accents youpla-country, de Lalala truculents et de violons – la justification du titre semblant surtout de préparer le terrain à l’hyper violent « Strangled » Là où il n’y a pas de contraste, il n’y a pas de plaisir! Autre énorme tube nawak « Hyväolihyväoli » (… et sans manger, sinon c’est la fessée-la fessée) tartine de la basse vrombissante que c’en est un vrai plaisir, les trompettes et les Palapalapalapap injectant des hectolitres de Vodka Red Bull dans un metal déjà hyper dansant. Enfin « Singular » balance des parties rappées alliées à un accordéon tout ce qu’il y a de plus vintage sur fond de metal indus qui bouge son boule… Un rêve d’œcuménisme musical! D’autant que la liste des tubes ne s’arrête pas là (en fait ici on chercherait plutôt les titres quelconques… ), vu que « 12 » offre un démarrage sur les chapeaux de roue et que « Keep It Alive » est une merveille d’émo-électro-metal poignant jouant dans la même cour que l’excellent « I Held You So Long » du Torcha! évoqué plus haut.

 

La conclusion sera brève: You Are Waltari vient d’ores et déjà batailler au coude-à-coude avec le Deadly Scenes de 6:33 tout en haut de mon Top 2015 (...juste derrière le dernier Dirty Shirt!). Est-il besoin d'en dire plus?

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: avec son 13e album, Waltari revient tout en haut de l’affiche, le groupe ayant réussi à écrire une nouvelle collection de tubes d’une fusion barrée, plus moderne que jamais, qui s’offre le culot d’aller concurrencer ses plus grands classiques. Retenez-moi, je bande !

photo de Cglaume
le 05/05/2015

Note des commentateurs : 8/10 (sur 2 votes)

Commentaires

mcmetal

Sa note : 9/10

mcmetal le 05/05/2015 à 11:19:22

inutile de te dire ce que j 'en pense , ce n 'est pas mon groupe favori pour rien, un groupe UNIQUE, si peu qu 'on soit un peu ouvert d 'esprit :-)

Crom-Cruach

Sa note : 7/10

Crom-Cruach le 06/05/2015 à 16:09:48

Pas mal de bons morceaux, "Only The Truth" surtout. Mais j'ai rien pigé au clip. :)

cglaume

cglaume le 06/05/2015 à 20:43:20

Le clip ? C'est pourtant facile: c'est Mad Max, mais un Mad Max dans lequel Max est vraiment mad :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/05/2015 à 12:21:30

Le semaine prochaine,devant Charlize, les lapins se... (déjà faite celle-là)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Grand Central - 01 EP

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesToundra + BIEN À TOI + VALLEY au Gibus Live à Paris le 25 mai 2016GOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016