S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

When Icarus Falls - "Circles"

When Icarus Falls - "Circles"
chronique When Icarus Falls - Circles
7.5/10 0
 

Acheter When Icarus Falls Circles sur Amazon

CD album CD album (28:00)

 

Style musical : 

Post-hardcore

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

Erechtheion 08:41
The Great North 06:48
Celestial Bodies 07:30
Nyx (remix) 05:37

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Sofy major - Permission to engage

Laisser un bon souvenir.

 

Les suisses vont bientôt aborder un nouveau virage musical et rester muets pour quelques temps.

Alors, en attendant et pour une dernière fois, il s'agit de ne faire qu'une chose : marquer.

Par 3 titres + un bonus (que l'on peut entendre sur Falling down II)  sur lequel je ne reviendrai donc pas, hormis pour dire qu'il est très bon (comme toute la compil').

 

Marquer. En 28 minutes. Et de la plus belle manière.

Par "Erechtheion" tout d'abord. Cette suite de l'exploration grecque du groupe (souvenez-vous d'"Aegan") est à l'image de l'album précédent : puissant, hurlant, sombre, post-hardcore.

Evidemment un fan de Cult of Luna se doit de poser l'oreille dessus.

9 minutes intenses, sans surprises, certes, mais qui défilent à grande vitesse, comme tous les bons morceaux.

 

9 minutes qui vont donner envie d'avancer. Les paroles hurlantes sur "The great north" vont donner une belle occasion au groupe de marquer.

Un chant fatigué mais convaincu, puissant mais usé, abîmé mais sincère. Ce côté direct est un régal qui va malheureusement vite s'effacer.

La compo est sympathique, mais laisse un souvenir périssable, souffrant de la comparaison avec les 10 minutes que l'on vient de vivre. Un peu plus molles, elles manquent d'envie, ne prennent pas au ventre comme le titre suivant.

 

"Celestial bodies" est superbe. Malheureusement le groupe ne se décolle pas de l'étiquette Cult of Luna. Soit. Mais le titre est VRAIMENT superbe.

Les guitares, l'ambiance (le clavier et son ambiance "brumeuse"), des spoken words vécus / habités qui se muent en cris.

Construite sur de bonnes bases classiques, cette chanson est magnifique tant elle prend une tournure...inattendue, pressante, prenante. Elle nous emmène loin avec une étrange..."douce brutalité".

 

Et tout ça, ça marque. Pour longtemps.

photo de Toukene
le 22/05/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

The Austrasian Goat - Paved Intentions

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesToundra + BIEN À TOI + VALLEY au Gibus Live à Paris le 25 mai 2016GOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016