Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Witchthroat Serpent - "Witchthroat Serpent"

Witchthroat Serpent - "Witchthroat Serpent"
chronique Witchthroat Serpent - Witchthroat Serpent
7/10 0

Acheter Witchthroat Serpent Witchthroat Serpent sur Amazon

CD album CD album (42:49)

 

Style musical : 

Doom Stoner

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1 - Cursed Tongue of the Naja
2 - Have you ever seen the Substitute?
3 - Serpenta Ritual
4 - The Next Black Moon
5 - Gospel of the Witches
6 - Ranks up there with the Devil
7 - Priestess of the Old Ghosts

 

Label : 

Deadlight records

 

Lieu d'enregistrement : 

Drüdenhaüs studio
Dans le même style :
Ghold - Of Ruin

Cette fois-ci, j'ai véritablement le cul entre deux chaises. Je ne dis pas ça en visant le groupe concerné, car celui de Witchthroat Serpent est très bien vissé sur un gros fauteuil en velours et n'a aucune concession à livrer. Non, il s'agit bien de moi : j'écoute là quelque chose que j'attendais depuis longtemps, c'est à dire un Doom sale et méchant, un discours de junkie haineux et violent, avec s'il vous plaît, d'excellents riffs. Ce genre de riff qu'on aurait imaginé sorti de la guitare de Jus Oborn en fait.

 

Je pourrais vous décrire l'ambiance de fond de bar à opium qui plane sur ce disque, vous faire un peu de poésie pour remplir la page, mais c'est clairement inutile, il suffit pour cela de dire : « Electric Wizard ». Tout cela respire le Electric Wizard, spécifiquement la période entre Come my fanatics et Dopethrone, avec un Mark Greening bien plus carré toutefois, loin s'en faut. Ça renifle tellement le Electric Wizard qu'il ne me vient absolument aucune autre influence en tête, tellement celle-ci semble prendre de la place.

 

Du bon Electric Wizard, ou comme le dirait le voisin, « El wiz' », usant de ce charmant diminutif non sans jalouser la gloire de ces derniers en les rabaissant une dernière fois, d'impuissance. De leur tour d'ivoire, c'eut été bien trop facile de crier à l'ersatz comme je le fais présentement, bien trop prévisible ! Puisque jouer les blasés pédants devenait blasant, il fallait bien trouver quelque chose de nouveau à en dire. Voici donc leur solution pour s'autoriser à adorer Witchthroat Serpent : Darvulia, ancien groupe du chanteur guitariste, du Black metal, se distinguerait entre les lignes de cet album. Il y a là de quoi rire : il n'y a absolument aucun rapport entre les deux, ou alors tout se ressemble et je n'y connais plus rien. Étant donné qu'il y a aussi dans ce groupe des membres de Sektarism, de Habsyll, personnellement je vois mal les ressemblances qu'on pourrait imaginer entre ces groupes, bien qu'ils soient tous affiliés au Doom.

 

Witchthroat Serpent n'a pas d'excuses pour reprendre Electric Wizard au dernier degré, mais il le fait bien et n'en rougit pas. Il n'y a pas à se voiler la face : j'aurai aimé entendre un album comme ça de la part du groupe de Dorset avant ou après Dopethrone. Évidement, il me paraît objectif de dire que ce groupe n'a rien d'original, pour l'instant. Mais il me paraît tout aussi honnête de dire que l'écoute de cet album reste fort agréable, pour peu qu'on se laisse aller : j'adore Electric Wizard, moi aussi, je ne peux que comprendre ces gars, et en concert c'était excellent. Quoi qu'il en soit, je ne doute pas de leur talent, même si j'ai bon espoir de découvrir quelque chose de plus original pour leur prochaine sortie.

photo de Carcinos
le 30/05/2014

Commentaires

gulo gulo

gulo gulo le 09/06/2014 à 16:41:40

IP : 82.228.58.200

Tiens, bonjour Carcinos, c'est bien de me répondre, mais tu sais pour cela tu peux utiliser la section commentaire sur notre site. Tu ne me répondras pas que tu ne l'as pas fait pour éviter un débat réduit à l'insulte, je le sais bien, puisque même ici tranquille chez toi tu causes gras.
Sinon, je suis flatté, mais je trouve toujours un peu dommage de passer un paragraphe entier à parler du texte de quelqu'un d'autre au lieu du disque. Mais je suis très touché.

Carcinos

Carcinos le 10/06/2014 à 10:09:33

Navré de donner mon avis, cette section y est pourtant réservée. Désolé aussi de penser (et je ne suis pas le seul) que malgré les excellentes références que tu touches, et elles m'ont fait découvrir d'excellents groupes, grâce à toi et slow end donc, malgré ça donc, le contenu est devenu vraiment imbitable ou tout du moins inintéressant. C'est dommage. Je ne suis pas un excellent chroniqueur non plus, mais à mauvais point de vue il fallait bien trouver un mauvais contrepoint.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Toxic Holocaust - Conjure and Command

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)