Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Zebras - "The City Of The Sun"

Zebras - "The City Of The Sun"
chronique Zebras - The City Of The Sun
8/10 0

Acheter Zebras The City Of The Sun sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Crossover Dark Thrash

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

1. Hollow Earth 02:55
2. The Turning Of The Bones 02:53
3. My Apocalypse 03:16
4. The Bell 03:01
5. Baalbek 03:56
6. The Garden 02:14
7. Levitation 03:13
8. Solomon 02:51
9. Vitrified 03:25
10. Filled With Fire 02:52

 

Label : 

Secret Records
Dans le même style :
English Dogs - The Thing with Two Heads

Né en 2007 à Madison, dans le Wisconsin, le trio constitué par Zebras a un cv qui fait frémir (et pas forcément dans le bon sens du terme). En effet les membres proviennent d'un pacson d'autres formations : Call Me Lightning, Those Poor Bastards, The Smunn, Multiple Truths, Forsake Ya To The Snakes, Haymarket Riot, Window Smashers, Hero Of A Hundred Fights...

 

Zebras  promet ainsi d’être particulièrement bordélique partagé entre le post-punk. l'électro et le rock indé. Diable heureusement que non, surtout pour moi !!

 

En effet nous avons à faire ici à une entité bien plus carnassière et venimeuse. "Hollow Earth" possède ainsi les caractéristiques d'un bon morceau de Ministry, période Rio Grande Blood disons. Rythmique aliénante, riffs corrosifs, vocaux hurlés. C'est pas la fête au dance floor donc. Toutefois le rapprochement avec la horde de Jourgensen s'arrête rapidement.

Zebras se fait bien plus organique et moins complexe, par la suite.

 

Edifiant un mur de sons assez bluffant, le trio tape aussi dans le Thrash avec une simplicité et une rage toute keupone. La voix suinte de haine alors que le reste est en mode tronçonneuse permanent. Le rythme infernal des compos ne se ralentit que sur le neuvième titre, "Vitrified", avec un Metal lourd écrasant mamie et tout le reste de la smala. L'ambiance développée par le groupe se fait étouffante malgré le côté répétitif des titres. Les thèmes développés sur la plaque sont ainsi à l'avenant : occultes, apocalyptiques, sinistres, brassant les époques et les contrées, entre coutumes mortuaire de Madagascar, légende philippine, crash mystérieux en Forêt Noire et ville antique du Pakistan.

 

Sans en faire des caisses, The City Of Sun est une plaque addictive, lugubre et particulièrement fielleuse.

 

Serve Loud.

photo de Crom-Cruach
le 08/09/2015

Commentaires

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 16/09/2015 à 17:26:46

Merci pour la découverte

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Descendents - Everything Sucks

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016