S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Arno Strobl - Interview du 13/04/2011

Arno Strobl - Interview du 13/04/2011 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Arno Strobl et Mazak

Les interviews Arno Strobl
Arno Strobl

Il est nez le di-vin volume 2 de la compiiiiiiiil', riffez hautbois, blastez sec muset-teuh! On le sait, en général le 2e volet d'une saga est moins inspiré, moins bien fini, et tire un peu trop fort sur une corde déjà bien usée la 1ere fois. Oui eh bien "en général" seulement. Parce que Combat Nasal vol.2 continue sur l'excellente lancée du volume 1. Petit bilan des courses avec Arno et Mazak, respectivement narine gauche et narine droite...

 COMBAT NASAL Vol. 1

 

Quels retours as-tu eu de la part de ceux qui ont téléchargé la compil' (public comme médias) ? Et si tu en as eu suffisamment pour dégager une tendance, quels groupes ont apparemment été les plus appréciés, ont constitué la meilleure surprise aux yeux du public ?

Arno : Nous avons été très contents de l'accueil réservé à ce premier volume. Mon seul doute au départ était de me dire que c'était une idée simpliste et que tout le monde allait nous rire au nez, et j'ai été agréablement surpris de me rendre compte que si la démarche ne répondait pas à une réelle demande, en tout cas, elle semblait séduire un public peut-être coincé entre deux eaux : Je pense que Combat Nasal s'adresse à tous ces gens qui ne sont pas des "serial downloaders", qui sont encore attachés à la vraie découverte d'un groupe, qui aiment écouter les choses peut-être de façon un peu plus posée etc... Je crois sincèrement (même si ça sonne langue de bois à mort) que chaque groupe a eu l'occasion de se faire quelques nouveaux fans. Personnellement, j'ai entendu revenir certains noms plus souvent que d'autres mais tous les autres ont été cités dans l'un ou l'autre mail que nous avons pu recevoir.

 

As-tu réussi à bénéficier d'une couverture média satisfaisante pour ce premier volume (en sachant que tu disposais d'un budget promo égale au budget foie gras d'un haïtien) ?

On a bénéficié du coup de main de quelques potes aussi bien parmi les webzines que les magazines, ce qui fait très plaisir. Je m'y attendais moins mais nous avons aussi été contactés par des gens sensibles à la démarche, comme Antoine et Hugo de Radio Campus Rennes qui nous ont spontanément offert de consacrer leur émission Time To Blast à Combat Nasal il y a quelques semaines. L'un dans l'autre nous suis plutôt satisfaits car pour ce premier volume, nous attendions surtout de voir quelles seraient les réactions spontanées avant de remuer ciel et terre pour faire de la pub au projet. Comme elles ont été positives au delà de nos espérances, on va pouvoir se bouger dans le bon sens. Maintenant, c'est clair, on n'est pas là de prendre des double pages ou des quatrièmes de couv' dans les magazines hahaha.

 

Et côté groupes, ceux-ci t'ont-ils fait part des retombées qu'ils ont pu avoir liées à leur participation au Vol. 1 (flambée du nombre d'amis Myspace et Facebook, regain de ventes d'albums …) ?

Non, pas réellement.Il faudrait peut-être que je sonde ceux-ci. Je sais de source sûre que certains groupes ont vendu des albums/démos/tee shirts grâce à CN, mais il est difficile d'estimer combien. A terme, j'aimerais vraiment avoir une visibilité un peu plus précise sur l'impact que peut avoir notre démarche, même si je ne me fais absolument aucune illusion et que je reste très humble par rapport au rayonnement de Combat Nasal.

 

Après avoir fait preuve d'un tel discernement dans le choix des groupes et d'un tel éclectisme dans tes (bons) goûts, je suppose que tu as été inondé de propositions de labels pour devenir leur nouveau directeur artistique ? :) Sans rire ce coup-ci, je suppose que c'est un job qui devrait te tenter, vu que tu aimes découvrir de nouveaux talents et les faire connaître ?

Tu as visé juste ! C'est effectivement un boulot que j'adorerais exercer. En des temps moins troublés, j'aurais vraiment aimé monter un label. Malheureusement, en 2011, il faut être milliardaire ou inconscient pour se lancer dans une telle aventure. Néanmoins, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Les choses sont en pleine évolution, la distribution de la musique n'a pas terminé sa mutation, peut-être que dans 5 ou 10 ans l'industrie musicale aura trouvé un nouveau mode de fonctionnement pérenne, quel qu'il soit. Ce qui est certain c'est que je ne laisserai pas passer une telle opportunité si elle se présente un jour sans être synonyme de gouffre financier.

 

Après l'expérience du 1er volume, y a-t-il certains aspects du volume 2 que tu as sciemment abordés de façon différente parce que ça n'avait pas fonctionné parfaitement lors du 1er essai (je n'ai rien derrière la tête hein, c'est une question ouverte...) ?

Non. Hahaha, désolé, mais j'ai beau chercher, non. J'ai juste essayé d'internationaliser davantange le line-up final, non pas parce qu'on nous avait reproché un surnombre de groupes français sur le premier volume, mais parce que j'avais réellement envie qu'on n'excède pas 50% de groupes français, histoire aussi que la compile puisse mieux circuler à l'étranger.

 

 

COMBAT NASAL Vol. 2 

 

Aurais-tu un commentaire à apporter sur les 3 « caractéristiques » du volume 2 mis en avant dans la chronique, à savoir a) le fait que celui-ci commence sur l'un des titre les moins marquants, alors que le volume 1 commençait sur l'une des plus grosses baffes de la tracklist b) le fait que le « modern metal » prenne cette fois une place plus prépondérante c) le fait qu'un nombre non négligeable de groupes mettent en avant des influences très prononcées ?

Je vais reprendre tes points dans l'ordre pour ne rien oublier. a) Je ne partage absolument pas ton avis quant au titre de Vira. Il est peut-être moins original que certains autres présents sur le Vol.2, mais je le trouve ultra puissant et en tout état de cause, cela fait une entrée en matière plutôt "in your face". b) Il y aura forcément un déséquilibre stylistique sur chaque volume. Ce ne sera pas toujours le même, voilà tout. Difficile lorsque l'on propose 13 groupes de metal de dégager 13 artistes radicalement différents, ayant un background et un son diamétralement opposés... Le hasard des "rencontres" ou plus exactement des trouvailles a fait que sur ce Vol.2, plusieurs groupes ont des racines stylistiques communes. L'important est qu'ils ne sonnent pas tous à l'identique et soient aisément identifiables. A ce titre, je pense qu'il n'y a pas de problème. c) On revient un peu sur le point précédent : même si certains groupes du Vol.2 ont des influences aisément identifiables, ils ont également leur personnalité, leur savoir-faire, leur touche maison. J'aurais du mal à mettre en avant une copie conforme ou un "tribute band" à peine déguisé.

 

 

Sur le volume 1, le morceau de Wormfood ressortait tout particulièrement par son côté très décalé - pas hors sujet mais dans un registre pas forcément fait pour contenterle metalleux moyen. Sur le volume 2, on retrouve Witchburn dans ce « créneau ». Est-ce une démarche volontaire, une touche « poil à gratter » destinée à bousculer le public metal et l'ouvrir à de nouveaux horizons ?

Oui, même si cela ne relève pas non plus d'une démarche calculée. Nous ne mettons pas "un groupe différent" par compile pour ouvrir l'esprit les auditeurs, ce serait bien prétentieux de notre part. Nous mettons juste des choses qui nous plaisent, et libre à chacun d'y trouver son compte ou pas. Je me dis que si que si chaque personne qui télécharge la compilation y trouve déjà une moitié de groupes à son goût, notre but est atteint. Après, il est évident que je ne mettrais pas un morceau bluesy comme celui de Witchburn sur chaque volume, mais pouvoir mettre en avant un titre décalé est une bonne chose, ça permet aussi de maintenir l'intérêt de l'écoute. Une heure ininterrompue de blastbeat n'aurait aucun intérêt, pas plus qu'une heure de basse en slap ou de hard-rock bluesy. C'est la formule "mezzé" qui fonctionne, avec un peu de tout.

 

Question cuisine interne: si j'ai bien compris, c'est toi (et Mazak) qui propose le titre du groupe qui va figurer sur la compil, et non pas le groupe qui choisit d'y faire figure ce que bon lui semble ?

Absolument. Le groupe a bien évidemment son mot à dire et peut orienter notre décision, mais celle-ci nous appartient toujours au final. Nous faisons la promotion des groupes en lesquels nous croyons, mais une fois encore, nous avons envie de sortir une compilation qui nous ressemble. Cela passe aussi par le choix de notre titre favori. Cela nous ramène un peu sur ta question concernant la direction artistique. Nous sommes tous deux les directeurs artistiques de Combat Nasal, et à ce titre, c'est nous qui décidons de son contenu. Etant aussi musicien, je suis bien placé pour savoir que les groupes aiment choisir eux mêmes le titre qu'ils vont diffuser, mais à ce niveau là, nous sommes assez obtus et c'est à prendre ou à laisser.

 

Combat Nasal vol. 2 a semble-t-il bénéficié de 2 artworks successifs, celui faisant apparaître ce charmant vieillard édenté et écervelé n'étant apparu qu'une grosse poignée de jours avant la sortie du 2e tome. La 1ere couverture ne vous satisfaisait plus ? Quels sont les critères pour choisir une bonne pochette de Combat Nasal ? Essayez-vous d'y développer une thématique particulière ?

Mazak : En fait, le premier artwork que tu as vu n'était qu'un détail de la pochette à venir! Un genre de teasing visuel. Il s'agit d'une photo que j'ai réalisée dans un hospice il y a une vingtaine d'années. En ce qui concerne le visuel, nous n'avons aucun véritable critère hormis, peut être, celui du noir et blanc. Le but reste de proposer quelque chose qui attire le regard et qui soit un tant soit peu dérangeant. On tente d'éviter les poncifs du style: tête de mort, dragon et char d'assaut!

 

Je suppose que parmi les groupes qui t'ont spontanément envoyé leur démo pour figurer sur le vol. 2, il y a Insain et Drawers, combos dont on n'avait pas forcément entendu parler auparavant ? Pour ce qui est de Hord, Clampdown et Pryapisme, tu avais découvert ces groupes par ailleurs, ou bien sont-ce eux (oui oui, sont-ce …) qui t'on démarché ?

Arno : J'ai découvert Insain sur Internet par moi-même, j'ai "rencontré" Niko de Drawers sur le mur Facebook d'une amie commune (merci Facebook), je connaissais Hord depuis leur premier album, Clampdown m'a contacté sur les conseils de Mike d'Om Mani, et un ami m'a enjoint d'écouter Pryapisme. La réponse est volontairement décousue, parce qu'elle représente tout à fait la façon dont ça se passe : presque chaque groupe est arrivé sur CN par un biais différent.

 

 

COMBAT NASAL Vol. 3

 

Le volume 3 est semble-t-il déjà en cours d'élaboration … Ca « avance » comme vous voulez, la source ne se tarit toujours pas ?

Non, loin de là !! Nous prévoyons même une petite nouveauté pour ce troisième volume, mais je préfère ne pas en dire plus. Ayant pas mal de pain sur la planche d'un point de vue professionnel dans les mois à venir, j'ai voulu prendre de l'avance sur la conception du Vol.3, qui du coup est déjà quasiment bouclé en termes de sélection. Désolé pour les groupes qui souhaitaient postuler, mais n'hésitez pas à nous envoyer du matos, les sélections pour le Vol.4 vont reprendre cet été.

 

L'appel à candidature précédent est donc toujours valable pour les groupes qui désireraient y figurer, Arnaud vient de la rappeler. Et pour ceux qui souhaiteraient vous proposer un artwork, la porte est également ouverte ? :)

Mazak : Bien sûr, les groupes sont invités à proposer leur matos! Comme l'a déjà dit Arno, on cherche uniquement le petit truc en plus qui te fait dire "waooooow! c'est bon ça! Pourquoi c'est pas signé?". Idem pour l'artwork, si quelqu'un possède une image susceptible de coller à l'esprit, surtout qu'il n'hésite pas à nous proposer ses œuvres, on en fera bonne usage!

Rendez-vous donc le 30 Juin pour le 3e épisode, cette fois encore - soyons en sûrs - plein de suspense qui laisse pantelant, de courses-poursuites qui laissent des traces de pneu sur le bitume, et de scènes de sexe torrides qui laissent des traces de (oh et puis non) ...

photo de Cglaume
le 27/04/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

9MM - On the edge

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016