S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Festival Les Metallurgicales - Interview du 07/05/2014

Festival Les Metallurgicales - Interview du 07/05/2014 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Association Nord Forge

Organiser des concerts n'apporte rien.
Ça n'aide pas à baiser (je le sais, j'en organise depuis 10 ans), ça coûte cher en temps et en argent. Sans oublier qu'il faut l'équivalent d'un diplôme d'Educ spé pour gérer certains spectateurs, certains groupes, et une licence en droit du spectacle, un master de commercial et un doctorat ès metal, sous peine d'être traité de sous-merde.

Pourtant, certain(e)s idiot(e)s persistent et prennent même un certain plaisir que l'on pourrait qualifier de masochiste, à se lancer dans cette aventure.
Nous allons donc nous pencher sur les organisateurs du festival "Les metallurgicales", festival dans le Nord (59)...

Il aura lieu le 7 Juin 2014, comme chaque année...un rendez-vous lancé par un certain député du nom de...Patrick Roy...

Rencontre avec Julien, Fred et Nath de l'association Nord Forge.

Quand on habite le Nord, le nom de ce festival (Les Metallurgicales) est un peu une évidence. Malheureusement tout le monde n'a pas la chance d'être Ch'ti. Vous pouvez nous expliquer le POURQUOI de ce nom ? 
 

Fred : Les Metallurgicales vient du fait que Denain a très longtemps été un des hauts lieux français des industries sidérurgique et métallurgique. Ces termes désignent respectivement l’art de fabriquer le fer, et la science qui étudie les métaux et les alliages. Quant au suffixe "-gicales", il ajoute un coté précis et technique (comme les opérations « chirurgicales ») qui colle superbement à la musique métal.

Pour finir la dessus, la fermeture il y a 30 ans d’Usinor à Denain (10 000 emplois) a créé un véritable marasme dans la région, qui reste particulièrement imprégnée de la « culture de l’acier ».

Il est donc apparu légitime de faire « renaître » le métal à Denain, le nom du festival : « Les Métallurgicales » était né !


Julien : Finalement c'est un peu la même philosophie que celle du nom que nous avons donné à l'association : Nord Forge !
 

Quel impact la disparition de P. Roy a t-elle eu sur le festival ? 
 

Julien : C’est une question difficile. Nous avons faits face à deux types d'impacts. D'abord affectif ! Très concrètement on a perdu un ami, qui plus est un mentor, mais aussi notre meilleur avocat de la cause métal auprès des institutions ! Ensuite, c'est un impact en terme d'image, de soutien matériel et financier : notre festival a perdu plusieurs de ses partenaires, et le projecteur qu’il réussissait de par son aura et ses connaissances à faire braquer sur notre fest est dorénavant éteint.
Bien que son souvenir reste très vif et présent dans l'esprit de tous, et surtout du public -ce qui est merveilleux - nous ne souhaitons pas faire un "commerce" de son nom, P. Roy ne doit pas devenir une marque.


Votre asso Nord Forge est  l'organisatrice. Qui êtes-vous ? Combien êtes-vous ? Faites-vous (avec l'asso j'entends) autre chose en dehors de ce festival ?
 

Fred : Notre asso « Nord Forge » a été créé à l’initiative de Julien (notre président) en 2005. Le noyau dur de notre asso est issu du groupe de musique S.O.H. dont nous étions les musiciens, certains ont quittés l’aventure mais ont été remplacés par des membres influents. Avant Les Metallurgicales, nous organisions des concerts dans la région, et plus particulièrement des plateaux métal pendant les fêtes de la musique à Lille et Valenciennes.
 

Julien : Denaisiens d’origine (certains y résident encore), nous étions bénévoles pour les Métallurgicales chaque fois que c’était possible (par exemple Fred a fait toutes les éditions).

Aujourd’hui, notre activité principale est le festival. Nous sommes 6 à travailler au quotidien sur le festival : Fred, Clement (notre infographiste), Jack, Sylvain, Nath (qui officie dans le groupe Beyond The Hatred dont les membres sont également bénévoles pour nous) et on a l’aide aussi de nombreux bénévoles denaisiens, valenciennes, lillois, etc…
Fred : Nous organisons aussi d’autres animations quelques semaines avant le festival : des ateliers initiation guitare électrique & métal, des expos photos, nous soutenons des concerts, des manifestations sportives de grande ampleur, etc…
 

Destruction / The Haunted / T.A.N.K etc. Il semblerait que votre festival ne soit tourné sur aucun style particulier...
Comment se décide la programmation ? Cherchez-vous à tout prix à ne pas avoir d'étiquette ? 

 

Julien : En effet, un des objectifs du festival est de ne se couper d’aucune branche du métal.

Le rock dur et le métal souffrent déjà assez de l’intolérance des non métalleux, ce n’est pas pour nous-mêmes faire un festival intolérant et en rajouter une couche.

Preuve en est la grande variété des groupes qu’on a reçu : de Trust à Anthrax en passant par Adagio, Eths, Soulfly, Mass hysteria, Paradise Lost, Stratovarius, Black Bomb A, Born From Pain et bien d'autres encore, ainsi que ceux que l'on va recevoir : Destruction, The Haunted, etc ! 
 

Fred : En matière de prog, c’est tres long à expliquer mais pour répondre, les décisions ont été prises chaque fois que c’était possible de manière la plus collective possible et quand il fallait se décider dans l’urgence pour faire avancer un dossier, ce sont surtout Julien, Nath et moi qui dialoguions ensemble.

 

La prog se fait aussi en fonction de deux éléments principaux, d'abord nos affinités et coups de cœurs, et là c'est hyper varié ! Ensuite la disponibilité et les opportunités des groupes, et là c'est bien plus complexe ! Il peut s'agir de nouvelles tournées, de présence en Europe, d'un groupe qui relance sa carrière... En outre, d'autres éléments rentrent en ligne de compte : le management (accessible ou pas) les prétentions financières et matérielles des artistes etc.. 
 

Cette année c'est la "grosse affiche" avec des groupes internationaux...mais l'an dernier il y avait le "Warm up", pouvez-vous nous en parler ? 


Fred : Lorsque l’asso a repris le festival (fin 2012 - début 2013), nous avons été confrontés au fait qu’il fallait faire évoluer le festival si l’on voulait en assurer la pérennité. La crise était passée par là, la disparition de Patrick Roy mais aussi celle de notre ami Maxime (un des organisateurs et régisseur du festival), les partenaires ne pouvaient plus nous aider à la meme hauteur, le Sonisphère Amneville venait de se placer sur le meme weekend que nous. Enfin, en plus de ces éléments, on craignait une lassitude du public.

Après de grosses réflexions et échanges avec nos partenaires, surtout avec la ville de Denain, on a choisi de partir sur une formule sur 2 ans, avec une édition spéciale de notre festival, dédiée à la promotion des groupes régionaux et nationaux en devenir, intitulé, « Les Métallurgicales : le Warm-Up », alternée avec une édition plus classique, soit 2013, le Warm-Up et en 2014, la Classic.

 

Notre vision des choses est de considérer le Warm-Up (échauffement en anglais) comme une édition spéciale dédiée aux groupes régionaux et nationaux, alors que l’édition classique est une édition nationale et internationale, un peu comme le 19/20 de France 3, lol.

 

Julien : De nombreux groupes (dont 3 régionaux, Beyond The Hatred, Morpain et Slaughtered) se sont ainsi produits l’an dernier aux cotés de groupes moins connus mais de grande qualité (Arcania, Noein, T.A.N.K., Atlantis Chronicles !), le 8 juin dernier, et nous sommes fiers d’avoir pu apporter notre pierre à l’édifice de la promotion des groupes en devenir. Et franchement, j'ai découvert une France au top au niveau professionnalisme des groupes et des compositions, avec en outre des prod, des vidéos, et des scènes vraiment gérés comme des pro. C'était une très très belle surprise pour moi.

Personnellement je pense que cette ouverture de notre festival aux jeunes talents aurait été appréciée de son créateur. Lors de son vivant, j’ai pu côtoyer de nombreuses fois Patrick Roy sur des concerts underground, dont ceux organisés en son temps par notre association.

 

Enfin, le Warm-Up a eu lieu l’an dernier au théâtre de Denain, un équipement unique en son genre, récemment sorti de terre. C’était la première fois que le festival ne s’effectuait pas au sein du complexe sportif de Denain, ce fait participant à l’image rénovée du festival. Le Warm-Up c’est Outdoor, la Classic c’est Indoor.

 

Nath : en fait cette nouvelle formule nous paraissait tout aussi naturelle et conforme à l’esprit initial du festival : offrir le métal à tous et pour tous. Dans les premières éditions il y avait toujours un groupe local qui avait sa chance. Le WarmUp va dans ce sens mais de manière encore plus large car nous l’ouvrons à toute la France et permettons aux « gagnants » (les très talentueux TANK pour l’an dernier) de se reproduire une seconde fois sur la classic cette fois-ci.
 

Combien êtes-vous dans l'équipe de Nord Forge ?
 

Fred : Actuellement nous sommes 6. Néanmoins, ce n'est pas du full time job. Chacun a ses propres contraintes (travail, famille, groupe de musique etc), donc on ne peut pas dire que l'on fournit l'équivalent de la production de 6 personnes, qui seraient en outre sur les mêmes locaux, avec les moyens appropriés !

Mais chacun apporte sa contribution, et en fonction de l'activité celle-ci pèse plus sur l'un, puis sur l'autre, ces derniers temps outre Fred qui fait le gros du festival et est à fond de septembre à juin, c'est Clément notre graphiste qui a bien été sollicité !

Bien sûr, nous recevons l’aide de passionnés que nous remercions chaleureusement, cela porte sur la communication principalement, et pour être bénévole le jour J, c'est-à-dire le 7 juin prochain !
 

 

Nath : j’en profite pour dire que notre objectif principal c’est d’ouvrir le métal à tous et pour ca nous bataillons sur deux axes principaux : l’éclectisme de l’affiche mais aussi et surtout le prix du fest. Nous réduisons tous les budgets en faisant beaucoup de choses nous même (les mois qui précédent le fest, on y passe nos soirées et weekends) mais ça nous permet d’offrir des grands groupes au prix le plus petit possible pour que l’argent ne soit pas un frein à venir au festival. Enfin comme tous les ans nous aurons deux tarifs : un tarif plein et un tarif réduit pour les étudiants, séniors, groupes, sans emplois, etc….

Quels sont vos projets pour la suite des Metallurgicales ? 


Tous : « accueillir de supers groupes connus ou méconnus, recevoir Metallica avec Dave Mustaine dans leur Line Up, ou Maiden, ACDC, faire jouer Gronibard » et plus sérieusement, on dirait : pérenniser le festival, inciter les autres festivals métal à faire une alliance qui sera bénéfique pour tout le monde (l’union fait la force !), et peut-être passer le flambeau parce qu’il devient compliqué de concilier nos vies avec l’organisation 100% bénévole d’un tel évènement.
 

Quel est votre plus gros stress dans l'orga de ce festival ? 

 

Julien : Malheureusement tout est source de stress ! Tout est important dans un fest, que ca soit les contrats des artistes, la sono, les assurances, la sacem, la sécurité, la communication, l’alimentation électrique, le bar, et même… les WC, comment réagirait le public s’il n’y avait ni PQ, ni bière ?

 

Fred : Oui tout est stressant ! Mais pour moi tu peux ajouter aussi le coup du sort qui peut vite s'acharner ! Tu vois, l'imprévu de dernier minute (le groupe qui annule le jour même car il fait trop froid dans la salle ;) le problème de sécurité du lieu qui oblige à décaler voire annuler, et la déception du public malgré notre investissement...
 

Votre plus grande joie ? Déception ? 
 

Julien : La plus grande joie, on l’a vécue Fred, Jack et moi, en 2012 : on a joué sur la scène des Metallurgicales (avec S.O.H.), et être sur l’affiche aux cotés d’Anthrax, pour les enfants thrashers de Denain que nous sommes, c’était un moment fabuleux !!

Une anecdote c’est qu’ils (Anthrax) nous ont même piqués nos redbulls dans le frigo de notre loge… mais on ne leur en veut pas, d’ailleurs s’ils lisent cet interview, qu’ils sachent que je leur offre du redbull, s’ils passent chez moi !!


Nath : Idem pour la plus grosse joie : ouvrir le WarmUp 2013 avec Beyond The Hatred, d’ailleurs dès qu’on a su qu’on était sélectionné pour être le groupe local, on a décidé de devenir bénévole pour remercier l’asso avec mes gars. Moi connaissant un peu plus les nord forge, je suis rentré un peu sans le faire exprès mais avec passion dans le noyau dur, et mes gars aident sur le flyage et lors des différentes organisations.

 

La plus grande déception : les décès de Patrick Roy (et l’annonce de son cancer devant ses concitoyens au théâtre de Denain) et de Maxime (survenu brutalement à 34 ans), les deux fois, ça a été une véritable baffe… plus récemment, même si ça n’a pas de commune mesure : l’annulation de Gojira avec qui nous avions trouvé un accord pour les accueillir le 7 juin. Tout comme nous Patrick Roy était un gros fan de Gojira, on aurait aimé les accueillir à Denain, ne serait-ce que pour l’hommage, sans parler du succès que ça aurait été.
 

La tâche qui vous rebute le plus ? Vous plait le plus ? 
 

Fred : La tâche la plus ingrate est à la fois la plus excitante, c’est la programmation : c’est une étape de fous durant laquelle vous ne vivez plus que pour ca, scotchés aux téléphones et à vos pc, on se messageait à toutes heures parce qu’il faut une réactivité folle pour ne pas manquer les occases. C’est une période de stress intense avec de nombreuses déceptions et quelques excellentes nouvelles !!!

Mais il y a aussi plein d’autres taches et missions complexes: les dossiers de subventions, les dossiers d’assurances, de sacem qui sont de véritables casses têtes, les obligations administratives de l’asso, etc…

 

 

Nath : même au boulot on se textotait et se mailait parfois ! (j’en profite pour remercier mon chef au passage pour sa patience).

 

Qu'est-ce que vous écoutez ? vous jouez dans un groupe ou d'un instrument tout seuls dans vos chambres ? 
 

Fred : Alors question compliquée, parce que je crois qu’à nous tous on écoute de tous les sous styles, du hard rock, du heavy, du thrash, du speed, du glam, du death, du power, du prog, du black, du groove, du hardcore, du djent, du néo, du metalcore, du sympho, du grind…

A la reflexion, il n’y a peutetre que sur le folk, le doom et le symphonique/lyrique qu’on est un peu en retrait (et encore Julien et moi nous écoutons Cathedral, Celtic Frost, Enslaved…) mais on connaît tout de même les groupes majeurs de ces styles.

On n’a pas la prétention de tout connaître mais à nous 6, on a la chance de balayer à peu près tous les styles du métal.

Julien : Oui, plus d'autres affinités hors du metal !!! Pour répondre à la question sur la pratique d’un instru, Nath est guitariste dans Beyond The Hatred, Fred, Jack et moi sommes dans S.O.H., Sylvain vient de nous rejoindre au chant dans cette formation, mais S.O.H. ne joue quasiment plus car le festival nous prend tout notre temps libre. Enfin, Clément ne joue pas de musique mais en écoute tellement que c'est devenu un puits de savoir !
 

Nath : C'est marrant parce qu’on est tous métalleux mais de visions différentes et parfois ça aboutit sur des conflits stupides et scolaires qui nous font rire au final. Mais c’est aussi c’est notre force : ça nous permet de chacun amener des groupes différents quand on prévoie la prog et donc ca contribue à « l’éclectisme » du festival, nous ne sommes enfermés dans aucune branche du métal.

 

Suivent des mercis et tout ça et blabla.
Et comme disent les instits : les gamins ça ne retient que la dernière phrase alors voici la plus importante :

Rappel de l'affiche : Destruction, The Haunted, Crucified Barbara, Blackrain, Supuration, T.A.N.K. à partir de 14h30 à Denain le 7 juin prochain pour Les Métallurgicales 2014 !!! pour 18-23 euros seulement.
Infos sur Facebook.com/LesMetallurgicales et sur www.lesmetallurgicales.com

photo de Toukene
le 30/05/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Illdisposed - Sense the Darkness

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016