S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Give Us Barabba - Interview du 10/06/2015

Give Us Barabba - Interview du 10/06/2015 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Osvaldo Indriolo (clavier)

Les interviews Give Us Barabba
Give Us Barabba

Perso, même si on me donnait une invit' pour aller boire une mousse gratuite au bar "ABBA", pas sûr que j'aurais envie d'aller couper mon jus de houblon avec la soupe "Money money money" ou le bouillon "Happy New Year"... Quoi ? Cette intro est débile ? Mouais... Nawak plutôt que débile, alors ! Si si (...maiiis, euuuuuh)! Tout comme ce super groupe de Venise dont on vous avait déjà parlé. Du coup on n'a pas pu résister, et on est allé leur demander si c'est vrai qu'on se gondole vraiment plus dans la « Cité des Doges »...

(English version available here)

 

 

Vous vous décrivez comme un groupe d'"Avant-Garde Metal (bon, ça OK) // Regressive Metal" (Gné?). Habituellement l'appellation "Metal régressif" aurait plutôt tendance à faire penser à une sorte de brouet proto-Speed/Thrash/Heavy’n’roll d'inspiration Motörheado-Venomienne… Quelle est l'idée que vous souhaitiez évoquer à travers l'appellation “Regressive Metal” ?

Bonne question! Commençons par une définition qui fait plus ou moins consensus du terme "Progressif": en gros on peut dire que le "Progressif" se base sur une attention extrême portée aux arrangements et se caractérise par la création d'un canevas instrumental complexe, la combinaison d'éléments classiques, folkloriques et électroniques, une certaine préférence pour les compositions longues à structure complexe, l'utilisation de mélodies et d'harmonies éloignées des standards Blues habituels, ainsi que de métriques non conventionnelles et complexes, ainsi que de textes possédant une "certaine épaisseur culturelle". Eh bien la plupart du temps Give Us Barabba pousse ces caractéristiques jusque dans leurs dernières extrémités - à un point qui en devient caricatural - tandis qu'à d'autres il va carrément à l'opposé (cf. nos textes)! Dans ce cadre, pour nous "Regressive" évoque une "Ré-interprétation" des standards Progressifs dans un registre aussi ironique que barré. Par exemple on pastiche la complexité des structures du genre en faisant nous-mêmes usage de structures carrément absurdes et de mélanges stylistiques à la pertinence contestable. Les éléments que l'on utilise (par exemples certains ponts et pré-refrains) partent souvent dans des directions originales, à la limite du ridicule... Si tu veux des exemples précis, prends les deux ponts sur "My Band Sax", ou la succession pont / couplet / refrain sur "Penis Barbecue": tu y entendras un passage “funky” ironique, puis une série de plans bien Death (les SAsaSAsaSA…) suivie d'une partie ambiante, pour finir enfin sur un refrain typé "Epic Metal"! Dans le même esprit, nous n'utilisons pas d'instruments folkloriques et de boucles électroniques parce que nous devons le faire afin d'être qualifiés de “Progressif” et d'“Innovant”, mais parce que ça nous plait! Au fur et à mesure que nous enregistrions cet album, ces éléments se sont imposés à nous comme les composantes d'un ensemble cohérent, ceci aboutissant à une musique assez inhabituelle et pleine de contrastes. D'où ces riffs de guitare à l'unisson avec le saxophone, ou encore ces parties de clavier jouant les percussions plutôt que les accompagnements mélodiques. Parlons à présent des mélodies et harmonies “régressives”: la quête désespérée de la nouveauté qui est une constante de la scène Progressive est ici réinterprétée à travers la fusion d'harmonies classiques et de musiques totalement décalées. De même que l'utilisation de tempos bizarres n'est pas le fruit d'un choix prédéterminé: c'est arrivé comme ça, et on n'a rien fait pour l'en empêcher. Parallèlement à cela nous avons rejeté l'approche "prise de tête" que le courant Progressif sous-entend généralement quant au contenu des textes... Mais en même temps, nous n'écrivons pas des morceaux Pop qui parlent d'amour, de solitude, et de tout ce bazar. Du coup on a trouvé une alternative en écrivant des textes au contenu grotesque, ironique, voire vulgaire.

 

On trouve de plus en plus de groupes de Metal Nawak-ou-presque qui réussissent à exporter leur musique au-delà de vos frontières, comme Nanowar of Steel, Spellbound Dazzle et Give Us Barabba. Y a-t-il d'autres pépites de ce genre en Italie, qui nous seraient toujours inconnues ?

Je pense, oui ! On a eu la chance de jouer avec Nanowar of Steel... C'était vraiment super!!! Ils sont aussi fous que nous! Alors en Italie, le plus populaire des groupes barrés (et progressif) s'appelle Elio e Le Storie Tese. Leur musique est clairement inspirée par ce que fait Frank Zappa. Leurs textes sont complètement frappés et pleins d'ironie, notamment ceux qu'ils ont écrits au début de leur carrière! Personnellement nous ne sommes pas directement influencés par ce qu'ils font, par contre nous sommes clairement inspirés par Frank Zappa nous aussi! Je pense que cet artiste est la source de tous les maux! :D Mais il y a également d'autres artistes - moins connus ceux-là - qu'il vous faut connaître: Squallor (ça remonte aux '70s) et Phobic Pleasure (un groupe actuel). J'avoue ne pas en connaître beaucoup d'autres... En Italie, l'ironie et la folie sont plus fréquents en politique qu'en musique!

 

Quelles sont vos influences principales en dehors de Devin Townsend et Franck Zappa? Certains de vos morceaux me font penser au Mucky Pup "récent", à Moron Police, à Osaka Punch, à Vladimir Bozar - et, forcément, à Faith No More et Mr Bungle. Est-ce que vous connaissez et appréciez ces groupes ?

Bien sûr! J'ai découvert "Served with Mustard" d'Osaka Punch sur le tard! C'est excellent! En ce qui concerne Faith No More et Mr. Bungle, c'est différent de ce que tu pourrais imaginer: ils constituent un point d'entente, un consensus autour duquel on arrive à se mettre d'accord tous les 6... Car chacun de nous a des goûts et des cultures musicales différentes... Et au final c'est presque par accident que notre musique s'est trouvée avoir des similarités avec celle de ces 2 groupes! D'ailleurs j'ai un peu honte de le dire, mais avant la création de Give Us Barabba, je n'avais jamais écouté Faith No More! Je préfère carrément ce que fait Devin Townsend. Pour moi Devin Townsend c'est vraiment le summum. Ce qu'il y a de mieux en matière de folie et de musique progressive! A ce titre mon album favori est Deconstruction! Mais s'il faut revenir à l'artiste qui nous inspire réellement, comme je te le disais précédemment, il s'agit sans conteste de Frank Zappa!

 

Avez-vous eu un retour du "Dieu canadien chauve" à propos du morceau auquel vous avez donné son nom ? Et pendant qu'on y est: que pensez-vous du double album Z2 ?

Malheureusement pas de retour, non. Par contre on a eu des commentaires intéressants en provenance de ses fans! Comme je te le disais précédemment, pour nous le morceau "Devin Townsend" est un hommage: on a écrit ce morceau uniquement dans cette optique. Et puis, quand on a sorti Penis Barbecue, ce titre s'est révélé être une très bonne opération commerciale: en effet, en cherchant "Devin Townsend" sur iTunes, ses fans ont fini par acheter notre morceau, et beaucoup d'entre eux ont commencé à partager celui-ci sur son mur Facebook! Ça nous a rendu vraiment très heureux! En ce qui concerne Z2, quand Devin a annoncé qu'il s'agirait d'une suite de Ziltoid The Omniscent, cela m'a vraiment collé dans le crâne l'idée que ce nouvel album suivrait plus ou moins la même direction musicale que ce classique - même si l'on sait bien qu'il faut s'attendre à tout avec le bonhomme! Du coup, quand je me suis écouté la première partie, vraiment très pop - trop pop, sans doute, d'ailleurs -, ça m'a complètement pris par surprise! Habituellement Devin se lance dans des projets complètement nouveaux, alors que cette fois j'avais l'impression qu'il essayait de se revisiter lui-même. N'empêche j'ai été complètement subjugué par les orchestrations et ces chœurs! Merveilleux! La seconde partie de ce double album est sans doute plus proche de mes goûts, un petit peu plus Metal... Mais je dois quand même être honnête: je n'ai pas encore vraiment eu l'occasion de bien écouter Z2... Du peu que je l'ai écouté, la seule chose que je peux vraiment en dire est qu'il me semble avoir une vraie dimension théâtrale, et qu'il mérite une vraie écoute en profondeur!

 

Si je devais reprocher quelque-chose au titre "Devin Townsend", c'est que sur celui-ci vous semblez moins libres de faire ce que vous voulez, moins barrés que sur les autres morceaux. Un peu comme si vous dépensiez plus d'énergie à tenter de bien rester dans l'esprit de l'artiste canadien plutôt que de laisser libre cours à votre folie. Qu'en dites-vous: est-ce que je me plante en disant cela ?

Non, tu as raison! "Devin Townsend" est l'un des tous premiers titres que l'on a composés... A cette époque nous n'avions même pas encore une idée claire de là où nous voulions aller! La seule ligne directrice que nous nous étions fixée pour ce titre était d'écrire un morceau en l'honneur de Devin... On a commencé avec un riff en C lydien (Note: guitaristes, corrigez-moi si ma traduction est foireuse !), ce qui est une caractéristique récurrente de ses compositions. Alors que l'on était sur le point de mettre un point final à l'album, on a réalisé que "Devin Townsed" faisait un peu sérieux en comparaison du reste de la tracklist... Mais bon, on a finalement décidé de le garder tel quel, comme une marque de respect vis-à-vis de cet artiste! De plus, avoir ainsi un morceau qui n'a rien à voir avec le reste de la tracklist rend l'album d'autant plus "Regressif"! On réitérera d'ailleurs sans doute ce type de décalage sur notre prochain album!

 

Parlons à présent du titre "My band sax / sucks", ainsi que des textes de "Everything that I've learned" ("Nobody will buy my CD / Nobody cares about another solo" - autrement dit "Personne ne va acheter mon CD / Personne n'en a rien à carrer d'un autre solo")... Etes-vous seulement dans l'ironie, ou bien avez-vous déjà perdu toutes vos illusions quant au fait de jouer dans un groupe ? Avez-vous déjà eu de mauvaises expériences durant vos premières années en tant que groupe ?

A vrai dire il y a un peu des 2... Oui, on est bien sûr à fond dans l'ironie, et on se moque gentiment de nous-mêmes... Mais s'il est vrai que nous n'avons toujours pas eu de mauvaises expériences au sein de Give Us Barabba, nous en avons par contre déjà connues avec les autres groupes au sein desquels nous jouions auparavant. En Italie il est tout particulièrement difficile de réussir à attirer l'attention... Et ceci n'est pas seulement vrai vis-à-vis des professionnels du secteur, mais également vis-à-vis du public. Ainsi, quand tu n'es pas connu, personne ne vient voir tes concerts, ce qui pousse petit à petit à la déprime... Jusqu'à ce que tôt ou tard, on finisse par perdre toute motivation. Chacun des membres de Give Us Barabba a joué dans d'autres groupes (chacun d'eux - Black Mama, Wood of Light, F.A.I.D.A., Ex-Treme... - ayant reçu un accueil critique particulièrement bon !), mais aucun de ceux-ci n'a réellement réussi à décoller. Quand on a démarré Give Us Barabba, notre but était de passer à la vitesse supérieure en terme d'activité live... Et grâce à nos expériences passées et à un petit peu de chance, on a finalement réussi ! C'est sûr, nous n'avons pas joué à Wembley, mais nos shows provoquent un certain engouement, et les clubs où l'on se produit sont toujours pleins! Mais comme on n'a pas envie de subir de nouvelles déconvenues dans le futur, on préfère adopter une démarche humble... Et affirmer que Notre Groupe "Sax"!

 

Sur la 2e apparition du refrain de "My Bans Sax", Alessandro utilise un gimmick vocal - cet espèce de chevrotement oriental - qui rappelle fortement System Of A Down... C'est un clin d'œil intentionnel au groupe de Serj Tankian ?

Non, c'est une pure coïncidence! Personnellement, j'aime beaucoup System of a Down... J'ai dû écouter Mezmerize un bon million de fois. Par contre Alessandro Numa, notre chanteur, ne les aime pas, lui! D'ailleurs nous n'avons jamais prononcé les noms de Tankian ou de System of a Down une seule fois en 3 ans d'activité... Par contre c'est vrai que lorsque nous avons écouté les enregistrements pour la première fois, ceux-ci se sont immédiatement imposés à nous!

 

Faith No More, Waltari, Mordred ou encore Dog Fashion Disco effectuent actuellement des comebacks franchement enthousiasmants: est-ce que vous pensez que le temps est venu / que le moment est propice pour un grand retour de la Fusion (comme cela a déjà été le cas pour le Thrash ou le Death old school) ? Par ailleurs avez-vous des attentes particulières concernant le nouveau Faith No More (Note: cette interview a été réalisée début juin?

De nos jours c'est vrai qu'il existe un vrai besoin de revenir à ce qui se faisait dans le passé, à des techniques qui semblent disparues (prends le Réalisme par exemple)... Et comme dans bien d'autres domaines, ce que l'on croyait perdu finit finalement par revenir! Par exemple, dans le monde des arts, l'Art Abstrait a été très populaire durant les dernières décades du siècle dernier... Mais à présent seuls les géniteurs de ce mouvement bénéficient encore d'une certaine notoriété, quand la plupart des acteurs ont sombré dans l'oubli. D'après moi, dans tous les domaines artistiques - qui sont relatifs à un vrai Art, avec un A majuscule - la roue finit toujours par tourner dans le sens positif! Du coup il était inévitable que les groupes que tu mentionnes reviennent sur le devant de la scène! Les seules choses qui finissent définitivement au fond des poubelles de l'histoire sont les éternels nouveaux "tubes de l'été", créés sur mesure par les Businessmen pour faire de la thune... Sinon en ce qui concerne Faith No More, notre bassiste Ivan Squarcina a été les voir jouer récemment avec Metallica, et il a vraiment tripé! Ils confirment leur statut de Grands, ainsi que le fait que leur musique vienne du cœur... Ça, les fans le sentent!

 

Quasiment tous les titres de l'album finissent sur des extraits de films italiens (… ou du moins c'est ce qu'il m'a semblé): est-ce que c'est un gimmick auquel vous tenez et qui fait partie de votre personnalité, ou bien est-ce juste un élément qui s'imposait dans le contexte spécifique de l'album Penis Barbecue ? Au passage, peux-tu nous dire ce que racontent ceux-ci ?

L'album contient 8 morceaux bien différents les uns des autres mais néanmoins reliés par un concept caché décliné tout au long de ces samples. Entre "My Band Sax" et "Devin Townsend", tu peux entendre un sample extrait de "Amour, Gloire & Beauté" dans lequel Stephanie Forrester traite Brooke Logan de salope. C'est la première étape du concept caché dont je te parlais, celle-ci consistant à se moquer de la faible qualité des programmes TV modernes. "Devin Townsed" se termine quant à lui sur un sample extrait de "Ken le Survivant" lors duquel Raoh parle de son exceptionnelle technique. Cette 2e étape du concept suggère que les programmes plus anciens, bien que plus violent, étaient porteurs d'une morale et, dans le fond, étaient meilleurs que ce qu'on nous sert aujourd'hui. C'est également un parallèle entre le "pouvoir" de Devin Townsend et celui de Raoh! "Happy!" commence et finit avec des extraits du dessin animé "Heidi" au cour desquels celle-ci se fait sévèrement disputer (... et même tuer dans notre version) par Miss Rottenmeier après avoir caché une grosse quantité de pain dans un placard. Le message de cette 3e étape de notre concept, incarné par cette petite Heidi qui reste "Happy!" (joyeuse) malgré tous les problèmes qui lui arrivent, c'est que les programmes TV d'aujourd'hui obéissent à bien trop de règles visant à préserver l'équilibre de nos chères têtes blondes. En fait toutes ces règles produisent l'effet opposé, car les scènes cruelles et humiliantes de certaines œuvres contribuent également à éduquer les enfants. "Everything That I’ve Learned" finit sur le speech d'un célèbre animateur TV italien qui semble dire: "Ce n'est pas important que vous ayez appris quelque-chose ou non: si c'est bon pour moi, c'est forcément bon pour vous" ! Ce 4e sample insiste sur le fait que nous sommes trop sous l'influence de la télévision. Le titre "Penis Barbecue" finit quant à lui sur une voix qui dit "50 €". 50 € est le prix moyen qu'il en coûte pour aller voir une prostituée, et c'est également la somme que l'on a donnée au joueur de trombone pour rémunérer sa participation à l'album. Finalement c'est sur "A per Venditta" que figure la dernière étape de notre "concept caché". Sur ce titre instrumental, les seuls textes que l'on peut entendre proviennent de la concaténation de tous les samples utilisés sur les pistes précédentes. En jouant avec les mots extraits de ces samples, ce titre pointe du doigt le fait qu'il y a beaucoup d'accro' à la drogue dans le monde de la télévision. Et pour illustrer avec plus de force encore cette vérité, après le solo de clavier vient le speech d'un commentateur de foot qui est manifestement incapable de formuler la moindre phrase correctement du fait d'un cerveau gravement atteint par les substances illicites. "Asselfir Enoisselfir Al" (autrement dit "Ihcélfér Telfer El" --> "Le Reflet Réfléchi") est un morceau complètement dément écrit en Italien. Il joue sur les différents termes et expressions employés par une personne consciente de son grand âgeLe titre a été enregistré à l'envers, puis repassé à l'endroit. Le résultat est - en autre - qu'il donne l'impression d'être chanté par un crétin fini. De leur côté, les musiciens reprennent le theme principal de "My Band Sax" dans une version Psychedelic / Acid Rock / Goa. M'enfin globalement ces samples visent surtout à faire marrer ceux qui comprennent l'Italien, et à éveiller la curiosité de ceux qui ne le comprennent pas!

 

Il y a un nombre impressionnant d'informations sur la pochette de l'album !! Peux-tu nous dire qui l'a réalisée, et peut-être nous donner quelques indications qui nous aideraient à mieux l'appréhender globalement ?

Il faut savoir qu'en plus de jouer du clavier, je suis graphiste! Quand j'ai commencé à réfléchir à la pochette de Penis Barbecue, je voulais absolument éviter de tomber dans la facilité (Tu vois ce que je veux dire!)... Mais je n'avais aucune idée de quoi faire figurer sur celle-ci! Au final je me suis dit que la pochette devrait évoquer des choses similaires à ce à quoi est exposé l'auditeur quand il écoute la musique. Vu que l'album propose un contenu assez hétérogène, la solution pour laquelle j'ai opté a finalement été de faire apparaître tous les "personnages" croisés au cours des différents morceaux, un peu comme s'il s'agissait de l'affiche d'un film! Du coup tu peux y voir une pub pour Devin Townsend sur la gauche, ainsi que le bonhomme lui-même, tout en haut d'un gratte-ciel sur la droite. Au milieu, le mec qui brise la guitare représente le titre "My Band Sax", puis tu trouves également Heidi, la "petite fille des Alpes", ainsi que Raoh... Et bien d'autres encore! Mais je peux te dire que, même une fois devenus riches et célèbres (!), on ne pourra jamais se lasser de lire les interprétations farfelues que nos fans formulent à propos de celle-ci, les malheureux n'ayant aucune idée de la raison de la présence de tous ces personnages improbables !!!

 

Question bête (une de plus, tu me diras): on a compris que vous êtes plus Barabbas que Jesus... Mais êtes-vous plutôt Pénis ou plutôt Barbecue ?

Plutôt Pénis je dirais... (rires)! En laissant de côté les considérations analytiques et les différents aspects historiques et théologiques de la chose, pour nous cette célèbre réplique (NDLR: pour rappel, d'après la bible la foule répond "Libérez Barabbas" à Ponce Pilate quand celui-ci demande "Qui voulez-vous que je relâche: Jésus Barabbas ou Jésus qu’on appelle Messie ?") symbolise la préférence que les gens ont souvent pour le "connu" à l'opposé de l'"inconnu", pour ce qui est "facile" à l'opposé de ce qui est "exigeant". Pourquoi ne pas libérer un brigand, un "anarchiste" des temps anciens plutôt qu'un personnage occulte, une sorte de magicien qui prétend agir au nom de Dieu ?! Ainsi les gens préfèrent souvent écouter des morceaux qu'ils connaissent déjà, des "groupes hommage" ou des groupes de reprises plutôt que des compositions nouvelles et originales. Ils dansent sur des rythmes auxquels ils ont été initiés, qu'ils connaissent depuis des années et des années. La phrase "Give Us Barabba" est donc à prendre comme une provocation: on part de tout ce sur quoi est fondée la musique Pop, et on transforme tous ces éléments connus en quelque-chose de nouveau et d'expérimental. On donne aux gens ce qu'ils veulent, on libère Barabbas... Mais à notre manière.

 

Votre site web est presque entièrement en Italien: vous ne cherchez pas à toucher un public plus large en en fournissant une version anglaise ?

Aujourd'hui les navigateurs offrent la possibilité de bénéficier d'une traduction automatique... Ce qui aboutit en général à des résultats assez barrés! Du coup ça nous convient parfaitement (rire)! Plus sérieusement, on est en train de bosser sur une traduction en Anglais. A vrai dire on ne savait pas trop que l'on pourrait avoir du succès à l'étranger... Ce qui fait qu'initialement on s'est contenté de cette version italienne. On espère pouvoir mettre la version traduite en ligne plus tard cette année! M'enfin les news les plus importantes sont d'ores et déjà publiées en Anglais sur les réseaux sociaux!

 

Je te laisse disposer à ta guise de cette dernière "question": si tu as un "message" que je ne t'ai pas encore laissé la place de délivrer, c'est le moment ou jamais. Merci pour ton temps et ta patience !

Merci à toi pour l'opportunité que tu nous a donnée! La seule chose que je souhaite vous dire c'est... SAsaSAsaSAsaSAsaSA!!!

 

 

---------------------------------------------------------- English Version ----------------------------------------------------------

 

You describe yourselves as a band of Avant-Garde metal (this one we get it) // Regressive metal (???). Usually when reading "Regressive Metal" we kind of think to some Motörhead / Venom proto-speed/thrash/heavy’n’roll stuff… What is the idea behind this “Regressive metal” label ?

Well... good question! Let's start with a definition more or less shared of the term "Progressive": in short we can say that "Progressive" is based on attention to the arrangements and characterized by the creation of complex instrumental interweaving, the combination of classical instruments with ethnic instruments and electronic components, the preference for longer pieces and structurally more articulated, the use of melodies and harmonies distant from the convential Blues progression and of unusual music-meter, complex, articulated and "of a certain cultural thickness" text. Well... Give Us Barabba takes these characteristics to extremes and ridicules them, or, in other cases, does just the opposite (ex.: our words)! For us "regressive" means the "re-interpretation" of Progressive in an ironic / demential key. For example we mock the articulated structures using absurd structures and questionable stylistic consistency. Ours structural elements (like "bridges" and "pre-chours") often become original progressions, bordering on the ridiculous... Some examples are the two bridges of "My Band Sax", or the succession bridge / verse / chorus in "Penis Barbecue": you can listen to a “funky” ironic part, then a series of "Death-Metal" sections (SAsaSAsaSA…), then an "Ambient" section and a subsequent chorus "Epic-Metal"! In the same way, we don’t use ethnic instruments and electronic components because “we have to”, to be recognized as “Progressive” and “new”, but because we like it! And as long as we recorded the album all these elements come together in a common sound, and the result is a very unusual and full of contrasts music. Hence, guitar riffs can be performed in unison with the saxophone, keyboard patterns can be more similar to a percussion session rather than a melodic accompaniment. Let’s talk of “regressing” melodies and harmonies: the desperate research for "new" within the Progressive is reinterpreted with the fusion between classical harmonies and totally different types of music. Also the use of bizarre time isn't a predetermined choice, but it happens and we let it happen. In addition we overturn the Progressive “cultural approach” to text composition and at the same time we don’t write Pop songs, with themes like "love", "loneliness", etc., but we found our personal solution: we want to write ridiculous, ironic, popular and often vulgar texts.

 

There are more and more bands playing "Eccentric All-over-the-place Tutti-frutti" Metal that make their music heard outside of Italian borders, like Nanowar of Steel, Spellbound Dazzle and you. Are there other hidden gems of this kind in your country, that would still be unknown to us ?

I think so! We had the pleasure of playing with Nanowar of Steel... Really great!!! They are crazy as we do! Well, in Italy the most popular demential (and Progressive) band is Elio e Le Storie Tese, whose music is clearly inspired by the style of Frank Zappa. Their texts are demential and ironic, especially early in their careers! We don't draw inspiration from them, but we are inspired by Frank Zappa too! I think Frank Zappa is the beginning of all evil! Other bands - less popular - that you need to know are: Squallor (from '70s) and Phobic Pleasure (current). I don't know much else... In Italy, irony craziness values are related to politics more than to music!

 

What are your main influences besides Devin Townsend ? On some tracks you remind me of late-Mucky Pup, Moron Police, Osaka Punch, Vladimir Bozar - and of course Faith No More, as well as Mr Bungle. Do you know and like these bands ?

Of course! I listened "Served with Mustard" of Osaka Punch very late! Wonderful! About Faith No More and Mr. Bungle, differently than you think, they are a "point of conciliation" of our 6 heads... Everyone has different tastes and different musical culture... And almost accidentally came out a style similar to them! I'm ashamed to say this, but before the Give Us Barabba’s birth I had never listened to the Faith No More! I prefer Devin Townsend style... I think that Devin Townsend is the top... the best example of craziness and progressive! My favorite album is Deconstruction! But the real "inspiration" for us, as I said before, is certainly Frank Zappa!

 

Have you had any feedback from the "Canadian Bald God" about the track you’ve given his name to ? By the way what do you think about his last double album (Z2) ?

Unfortunately not, but we received some interesting feedback from his fans! As I said before, the song "Devin Townsend" is for us a tribute to him and we wrote this song only for this reason. Then, when Penis Barbecue was released, this song turned out to be a good commercial operation: in fact his fans, searching "Devin Townsend" on iTunes, bought our song and many of them have started to share our link on his FB's wall! This makes us very happy! About Z2, when Devin said that it would be a sequel of The Ziltoid Omniscent I had a precise idea in my mind: I thought that it would follow more or less the same style, even if you know that you can expect everything from him! When I listened the first part, very pop... maybe too much, I was caught completely off guard! Usually Devin is projected towards something new, while in this case I had the impression he was reinterpreting himself. But I was very fascinated by the orchestral arrangements and the choirs! Wonderful! The second part is perhaps closest to my taste, a little more Metal... But I have to be honest: I have not yet had the opportunity to listen well to Z2... For the short time I spent listening to Z2, the only thing I can really say is that it seems to me a very theatrical style and definitely worth a deep listening!

 

The only default - if I had to pinpoint one - of this great track (I'm still dealing with "Devin Townsend") is that you seem to be less free to do what you want on it, less frantic than on the other tracks, just like if you were trying hard to stay on Devin's stylistic path rather than letting your madness drive the music. What do you think: am I wrong on this one ?

You're right! Devin Townsend is instrumentally one of the first songs we wrote... when we still didn’t have a clear idea of the road we would have taken! The only thing that we have set ourselves in the process of composition was precisely to make a song in honor of Devin... As the words say, we started writing a riff in C Lydian, which is a recurring theme in his compositions. Just when we were about to finish the album, we realized that Devin Townsed would have been a "serious" song... But we decided to keep it as it was, as a form of "respect" for him! In addition, a song that has nothing to do with the rest makes the album more "regressive"! Probably in our next album we will play on these alterations!

 

Let's talk about the track "My band sax / sucks" and the lyrics of "Everything that I've learned" ("Nobody will buy my CD / Nobody cares about another solo")... Is this only irony, or have you already lost all your illusions about being in a band ? Have you already had bad experiences during the few first years of the band's existence ?

A little bit of this and a little bit of that... Yes, we like irony and we make a joke about ourselves... We still haven't have bad experiences during Give Us Barabba's life, but we had in other bands where each of us played before. In Italy it is very difficult to be taken into account... This fact is not only about the music industry, but also about people. If you're nobody, nobody comes to see your show and the bands enter into depression mood... Sooner or later all the efforts made become useless. All members of Give Us Barabba had other bands (and all were well received by critics! for ex. Black Mama, Wood of Light, F.A.I.D.A., Ex-Treme...), however none of them was able to emerge. Give Us Barabba were born with the aim to get ahead in live situations... And thanks to past experience and a little luck, we did it! Certainly, we don't play at Wembley, but our shows are popular and the Clubs are always full! However we don't want to be disappointed in the future... So we prefer to go forward with humility... And say: My Band "Sax"!

 

On the second occurrence of the chorus on "My Bans Sax", Alessandro is using  a vocal gimmick - this special oriental "quavering” - that strongly reminds of System Of A Down... Was it an intended wink to Serj Tankian's band ?

No! It was a coincidence! Personally, I like the System of a Down... I've heard Mezmerize a million times, but Alessandro doesn't like! We have never said the name of Tankjan or System of a Down in 3 years of activity ... but when we heard the first recordings of vocal sessions, they came to our mind immediately!

 

Faith No More, Waltari, Mordred and Dog Fashion Disco are currently doing exciting comebacks: do you think that we have reached the right time for a huge Crossover / Fusion revival (like there were for Thrash or old school Death Metal) ? By the way have you got expectations towards the new Faith No More album (This interview took place in early June)?

Today, in the music world we have the need to return to the past, with techniques that seemed lost (thinks about realism…) and as in many others disciplines, things come back! For example, in the art world, the abstract art has been very successful in the last decades of the '900, but now only the fathers of the movement are remembered, whereas most of the others were forgotten. In my opinion, all the arts, that are really “true art”, return! So it is inevitable that the bands you mentioned come back to the fore! The only things that go into oblivion are the summer-songs created ad hoc by the music industry to make a lot of money... but then, almost always, they are forever forgotten. Regarding the Faith No More, our bass player Ivan Squarcina saw them recently along with Metallica and he was thrilled! They confirmed they are a great band and that they play from the heart ... and their fans perceive it!

 

All your tracks sort of end on some samples from Italian movies (… at least that’s what I guess from listening to them): is that a usual gimmick of yours, or is it just some specific touch that was only required within the very context of Penis Barbecue ? Can you tell us what kind of samples they are ?

The album contains 8 different songs although there is a hidden concept created by the samplings. Between "My Band Sax" and the second track "Devin Townsend" you can hear the first sampling: it's Stephanie Forrester from "The Bold and The Beautiful" who insults Brooke Logan and defined her a bitch. It is the first step of a hidden "concept" of Penis Barbecue: we want to take a mockery of the low quality that characterizes the modern TV content. "Devin Townsed" ends with the second sampling: it is Raoul of "Hokuto no Ken" speaking about his great technique. It is the second step of a hidden "concept" of Penis Barbecue: perhaps the oldest TV programs, although violent, had a morality and better content than the actual one. It is also an analogy between the "power" of Devin Townsend ("…The full force of a steel fist…") and Raoul's power! "Happy!" starts and ends with a sampling from the anime Heidi who is scolded strongly (and then killed in our version!) by Miss Rottenmeier because she had hidden a lot of bread in the closet. This is an analogy: the poor Heidi was often sad and bad things happened to her, but overall she was happy! It is the third step of a hidden "concept" of Penis Barbecue: today there are too many children's television rules aimed at preserving their psychology. However all these rules create an opposite effect, because scenes of wickedness and humiliation can also be educational. "Everything That I’ve Learned" ends with a popular italian TV host that seems to say: it does not matter if you've learned, because if it is good for me it has to be good for all! It is the fourth step of a hidden "concept" of Penis Barbecue: we are too influenced by TV. "Penis Barbecue" ends with a sampling that says "50 €": 50 € is the average cost for a bitch and it is also the compensation that we gave to the trombonist in order to record some parts. "A per Venditta" is the last step of a hidden "concept" of Penis Barbecue. It’s an instrumental song and lyrics are obtained from the union of all the samples previously used. With puns, it speaks about the fact that there are many drugs addicted in the world of television. The result, after the keyboard solo, is an Italian football commentator who cannot formulate a correct sentence because his brain got altered. "Asselfir Enoisselfir Al" (Detcelfer Noitcelfer -> Reflection Reflected) is a song written in Italian and is completely insane. It plays on the various terms and speaks of a person who is aware of being old. The song was recorded in reverse, and then reversed. The result is that it seems sung by an idiot. The instrumental section takes up the main theme of "My Band Sax" in a Psychedelic / Acid Rock / GOA style. However, these audio samples are used mostly for laughs for those who understand the italian and arouse curiosity for those who do not understand!

 

There’s a shitload of information on the album’s cover art !! Can you tell us who is responsible for it, and maybe give us some hints to understand better the whole picture ?

It must be said that I'm a graphic designer in addition to a keyboardist! When I started thinking about the cover of Penis Barbecue, I wanted to avoid any trivial image (I think you can imagine!)... but I didn't know what to put on the cover! In the end I thought that the cover must convey visually the same things people can receive listening to our record. Since the album is very heterogeneous, the solution I have adopted is to put all the "characters" that we mention in the album, as it was movie cover! In fact, you can find Devin Townsend's advertising on the left, whereas he is on the top of a skyscraper on the right. In the middle, the man who breaks the guitar symbolizes "My Band Sax", then you can find Heidi from "Heidi, fille des Alpes", Raoul from "Hokuto No Ken"... and many more! But I tell you, when we will be rich and famous (!), we will never get tired of reading the interpretations of our fans, who are damned because they don't know the real meaning and the reason why of the figures in our cover… !!!

 

Silly question (one more, you might think): we know that you seem to be more into Barabba than into Jesus, but are you more into Penis or into Barbecue ?

I think into Penis ... (laugh)! Leaving aside any analysis and interpretation of history or of theology, this famous phrase for Give Us Barabba is the applicant will of the people who often prefer the "known" to the "unknown", "easy" to "challenging". Why not release a tumultuous brigand, an "anarchist" of ancient history, in favor of an occult figure, a kind of magician who comes in the name of God ?! Often people prefer to listen to songs they already know, appreciate the cover band and the tribute band ("the famous") at the expense of the original music ("unknown"). They dance to the rhythms they were initiated, they have known for years and for years there are repeated. The "Give Us Barabba" is a provocation: the tradition of pop music in all its genres and definitions, is expressed in a common denominator, transforming the "known" for something new and experimental. We give the people what they want, let Barabbas, but only in our way.

 

Your website is quite entirely written in Italian: don’t you want to get more exposure by providing some English translations ?

Today the internet browsers have the option to translate automatically... and often they generate crazy sentences! So for us that's great (laugh!)! Speaking seriously, we are working to make the website available in English! We did not know we would have had an interesting success abroad... and then the site was initially only in Italian! We hope to publish in English later this year! Anyway, the main news are published in English in our social networks!

 

Last words are yours: if you ever wanted to deliver a message and I didn’t give you the occasion to do so, that’s the right time and place. Thank you for your time and patience !

Thank you for the opportunity you gave us! The only thing we want to say is... SAsaSAsaSAsaSAsaSA!!!

 

photo de Cglaume
le 11/09/2015

Commentaires

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 14/09/2015 à 10:01:51

C'est marrant, ils parlent de leur musique comme si c'était un film... un western-gallio-gore-porno, ou un truc du genre.
Tu parles bien italien, lapin ... où c'est le trad automatique ?

cglaume

cglaume le 14/09/2015 à 12:22:15

Je parle à peu près anglais (les vraies questions et réponses - en English - sont accessibles dans la 2e partir de l'itw). Mais si le texte donne l'impression d'être de la trad' automatique, c'est que je suis une buse comme traducteur :P

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 14/09/2015 à 12:56:24

ah non du tout... c'est que comme tu fais référence à leur site exclusivement en italien et que la trad de gougeul ça les fait marrer... me demander comment ils avaient faits pour tes questions ^^

cglaume

cglaume le 14/09/2015 à 13:14:02

Les loustics se débrouillent en English eux aussi (enfin Osvaldo en tous cas)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Terra Tenebrosa - The Purging

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas