S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Igorrr - Interview du 15/12/2010

Igorrr - Interview du 15/12/2010 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Gautier Serre, the man behind the band ...

Les interviews Igorrr
Igorrr

"Igorrr, c'est un groupe de quoi? Breakcore? C'est pas de l'électro ça? Bon, vas-y file, après tout 'y a "-core" dedans, ça devrait pouvoir passer sur CoreCo ...". C'est à peu près l'état d'esprit dans lequel j'ai abordé "Nostril", le dernier né de chez Igorrr. Et heureusement que ma bonne fée m'a poussé à écouter cet album, qui n'est rien d'autre que ma plus grosse révélation de cette fin d'année! Pour fêter ça, il semblait judicieux d'aller tailler le bout de gras avec l'ami Gautier, alors en tournée est-européenne avec son autre groupe de terrorisme sonore, Whourkr.

Salut Gautier. J’ai lu (mais il parait de toutes manières évident) que tu es amateur de musique baroque, de metal extrême et d’electro. D’où te vient cet éclectisme musical ? D’études artistiques ? D’une curiosité et d’une boulimie personnelles ? D’une enfance malheureuse ?

Au fait oui, j'écoute plein de trucs très différents, je sais pas trop d'où ça vient et pourquoi, mais je crois que c'est de la curiosité naturelle pour les musiques extrêmes – "extrême" dans le sens: aller très loin dans un sens précis. J'écoute beaucoup de métal, que ce soit death, black ou grind, de musique électronique, de breakcore et de musique baroque - qui est pour moi une musique très extrême. Je n'ai pas fait d'études artistiques, c'est juste une boulimie naturelle de clavecin et de gravity blast.

 

 

Que ce soit dans Whourkr comme dans Igorrr, tu brasses beaucoup de styles musicaux, mais toujours avec l’electro en tant que composante majeure (ça se discute pour Whourkr mais bon…). C’est un genre sur lequel tu ne peux faire l’impasse ? Ca ne te dirait pas un projet plus « purement » metal, ou baroque (ou …) ?

Le coté electro dans mes morceaux avec Igorrr, je n'aurais pas envie de m'en passer, c'est comme tu dis une composante majeure dans mes titres, et qui apporte une bonne partie du grain et de la couleur qu'il faut dans la grande majorité de mes morceaux. Après, si tu regardes sur Nostril, il y a le morceau "Caros" qui est juste un duo guitare/voix baroque, et sur Moisissure il y a le morceau "Putrefiunt" qui est aussi un morceau un peu brutal, mais surtout sans électronique.

Après pour un projet plus "défini" dans un style, oui j'ai déjà beaucoup d'idées enregistrées, mais je n'ai pas pris le temps de les faire sonner exactement comme je voulais encore donc ça reste au placard pour le moment.

 

 

De temps en temps, quand on regarde une toile remplie de détails fourmillants où les couleurs s’enchevêtrent et où le mouvement est étourdissant, on se demande comment cela a pu sortir de la tête d’un seul homme, et par quel bout il a bien pu attraper son œuvre pour la démarrer et la développer. Au vu des galipettes rythmiques et mélodiques présentes sur Nostril, ainsi que de la profusion de plans, micro- samples et coupures balancés en travers des morceaux, on se demande un peu la même chose. Tout cela nait tel quel dans ta tête ? Et comment tu t’y prends pour démarrer, puis développer un morceau ?

Oui l'idée principale du morceau nait telle quelle, j'ai une image très précise de ce que je veux entendre dans mon esprit et ensuite j'entame la construction. Au fait, pour la composition, ça ne se passe jamais pareil, des fois, je fais la base du morceau pour qu'il sonne comme je veux, et c'est ensuite que je me prends la tête sur les détails. Mais des fois, c'est en partant d'un détail que je construis le morceau. Il arrive que je passe énormément de temps sur un très court passage et que je tisse tout le reste du morceau autour de ce détail qui des fois va se retrouver à la fin du morceau ou dans un endroit qui ne lui donne pas une place principale dans le morceau. En fait, à partir du moment où je vois le morceau dans mon cerveau, n'importe quel élément qui sonne exactement comme je veux me sert à construire le reste.

 

 

Bien que tu aies quasiment tout fait maison (voix, violon, …), il reste quelques parties qui ont été samplées et réutilisées. Peut-on savoir d’où sont extraites ces mélodies de clavecin et autres emprunts, ou vaut-il mieux rester discret pour éviter de devoir payer de lourds droits d’auteur ? :)

Oui, la plupart des semples et instruments acoustiques ou voix, notamment sur Nostril ont été enregistrés au studio. Mais tous les autres passages samplés sont issus d'artistes morts depuis super longtemps, et qui sont physiquement incapables de me casser la gueule parce que j'aurais samplé leur clavecin.

 

 

En de nombreux moments (sur « Excessive Funeral », « Fryzura Konika », « Moldy Eye » …), on sent comme un souffle de recueillement mystique, quelque chose de presque religieux. Y aurait-il une part de révérence envers le Grand Barbu et ses mystères dans le bagage de M. Serre ? Ou bien doit-on ces ambiances à une nostalgie certaine pour l’époque où il draguait ses copines de catéchisme lors de la messe du dimanche matin ?

Oui à fond, il y a un côté religieux, je pense que je ne pourrai pas l'expliquer, le grand barbu m'inspire, voila tout, et je ne sais pas pourquoi, son aura mystique me donne envie de mettre du blast dessus, et la longueur de sa barbe m'inspire des guitares death et du breakcore. C'est mal ?

 

 

Tu as signé sur Ad Noiseam, qui ressort tes 2 premières productions au format vinyle, en plus de Nostril. Pour ceux comme moi qui n’ont plus de platine vinyle, et seuls quelques MP3s tous froids, sais-tu s’il existe une chance de voir Poisson soluble et Moisissure au format CD un de ces jours ?

J'ai signé sur Ad Noiseam pour la sortie de Nostril en fait. Mes 2 premiers albums ont été pressés en vinyle par le label grec "Impulsive Art". Vu que Moisissure est déjà sorti aussi sur le label Acroplane en 2009 et qu'il est en téléchargement libre, je pense qu'un label qui ressortirait Poisson Soluble et Moisissure en CD prendrait un peu de risques.

 

 

Après « Œsophage de tourterelle », « Squelette réversible », « Croute » ou « Sorbet au Ongles », voilà que tu tapes dans le nez avec Nostril (« narine » en anglais). Un retour vers la « Pizza aux narines » de Poisson soluble ? Tu as loupé le concours d’entrée en 2e année de médecine c’est ça - ou celui d’entrée à l’école des hautes études de gastronomie anthropophagique -, et tu te venges sur les titres des morceaux et albums ? Ton prochain opus s’appellera-t-il « Genou » ou « Clavicule molle » ?

Oui, Merci d'avoir pris note du coté assez "Chirurgical" de mes titres. C'est ce qui m'inspire le plus encore une fois, je n'y suis pour rien ! Le mot "Nostril", c'est ce qui caractérisait le plus précisément mon point de vue sur la vie au moment où j'ai sorti le disque, et peut être que "Clavicule Molle" trouvera une importance assez grande dans ma vie un jour pour devenir le nom d'un titre, espérons.

 

 

Au fait, tu es démasqué : tu n’es pas le vrai Igorrr. La preuve ? http://www.igorrr.com/author.htm. Ah-aaaaahh!!? Bon, tu lui intentes un procès ou bien ?

Ah oui, je n'y suis absolument pour rien pour ce site là, c'est un mec qui a pris le nom www.igorrr.com, et qui ne l'a jamais libéré. Les musiques dessus ne sont pas du tout de moi, c'est un mec que je connais pas. Je sais pas pourquoi il a fait ça mais c'est relou.

 

 

Quand j’ai entendu le début de « Cruciform Dashhund », je me suis dit « Damned, il a réutilisé un passage de Whourkr dans son nouvel album !? » Et puis en fait, à l’évidence, même si cela est fait de façon moins criante, il s’est avéré qu’on retrouvait du Whourkr-like un peu partout sur Nostril, de par l’importance de la composante breakcore / death dans la musique de Igorrr. Dans ces conditions comment décides-tu que tel plan atterrira sur un album de Whourkr et tel autre chez Igorrr ? Tu n’as pas un peu peur du syndrome « je m’y perds maman ! » que Devin Townsend a connu sur Physicist, où l’on retrouvait beaucoup de passages purement S.Y.L. ?

Sur "Cruciform Dashchund", le riff de guitare sonnait "Igorrr" pour moi dès le début, c'est pas exactement la même chose quand je fait du death sur Igorrr ou sur Whourkr. Whourkr a un côté plus violent et plus froid à la base, plus mathématique en fait, alors que sur Igorrr, les grosses guitares poilues ont un côté peut-être légèrement plus black et plus lourdes. En général c'est très organisé et je sais où chaque riff va et pourquoi, mais il s'est avéré des fois qu'il y avait des riffs qui étaient Igorrr à la base mais qui sont devenus Whourkr et vice et versa.

 

 

Je croyais que Laurent avait quitté Whourkr pour se concentrer sur Oxxo Xoox… Et puis là, bim!, il vient coller du chant en long en large et en travers sur Nostril. Avoue : en fait c’était à cause d’un désaccord avec Yann (l'autre Whourkr boy) sur la couleur des slips portés en concert qu’il s’était barré, non ?

Je crois que la question était plutôt l'odeur du slip de Yann, Laurent n'a pas supporté.

En fait oui, je continue à créer plein de choses avec Laurent depuis Whourkr. Il chante sur pas mal de mes titres, je travaille aussi sur son groupe Oxxo Xoox et on continue de collaborer de manière très proche. Il a quitté Whourkr parce qu'il voulait se dédier a son projet Oxxo Xoox justement, et n'avait plus assez de temps pour s'investir dans un projet comme Whourkr, qui demande beaucoup beaucoup de temps. Il chante sur un titre de Concrete, "Santo", mais pour ce qu'est devenu Whourkr aujourd'hui, Yann a une voix bien plus adéquate. En d'autres termes, ça envoie encore plus de poneys aujourd'hui que ça en envoyait avant.

 

 

Tu fricotes de près ou de loin avec toute une nébuleuse de groupes. Alors, à l’arrache, si je te dis 1)Vladimir Bozar, 2) City Weezle, 3) Pryapisme, 4) Mulk, 5) Riri, 6) Fifi, 7) Loulou… Tu me dis quoi ? J’en oublie ?

Les principaux sont là, tu as dû faire de bonnes petites recherches tranquillou derrière ton ordinateur, je suis impressionné. Il manque tout de même Oxxo Xoox dont on parlait juste avant, et le projet solo de Yann, -i snor, un projet plus acoustique et aérien. Avec ces 2 là, on est bon.

 

 

 

Tu connais Vincent via Mulk qui est co-piaule de label avec Whourkr, Simon et Benjamin à travers ta participation à City Weezle, Nicolas via Pryapisme, Laurent qui était avec toi dans Whourkr … Mais Laure ? Comment as-tu eu l’occasion de la croiser ?

On ne peut rien te cacher à toi hein. En fait je connais Mulk depuis un moment déjà, à l'époque de la première sortie autoproduite de Whourkr, Naät. On était en contact par mail et on s'envoyait nos CDs. C'est après ça qu'il a signé sur Suprachaotic Records avec nous. Benjamin, oui c'était le guitariste et violoniste de City Weezle, c'est comme ça que je l'ai connu et Nico de Pryapisme, pareil, c'est par son groupe. Laurent oui, il est là depuis le début avec moi, et Laure, et bien c'est sa copine, elle chante dans Oxxo Xoox aussi maintenant.

 

 

Question de l’ignare plein d’idées préconçues : Igorrr en live, c’est toi et plein de boutons (à quand le sponsoring Biactol ?) et de molettes. D’où la question : quelle marge de manœuvre as-tu pour live-ifier ta musique ? Tu lances des boucles et plans plus ou moins tôt ? Tu modifies la fréquence des loops et beats joués? Tu rajoutes un bout du générique de la « Croisière s’Amuse » à un moment inattendu ? Tu coupes le son --- et tu remets le son ? Que deviennent tes morceaux en concert ?

Mes morceaux en concert, je ne peux pas tout jouer, je suis tout seul sur scène, et le fait de jouer les rythmiques avec tous leurs breaks et leur changements, les instruments acoustiques, les samples, les guitares et les voix, c'est physiquement pas possible. Ce que je fais, c'est que je déconstruis mes morceaux en plein de petits samples et je les reconstruis sur scène en déclenchant les séquences bouts par bouts, tout en modifiant le son à différents degrés. Et si t'es pas content, alors battons nous.

 

 

Au fait, depuis tout ce temps je me demandais : sur le forum de Whourkr, c’est Yann qui joue au Kamoulox, pas vrai ? (Oups, hors sujet là …)

Ahaha oui, private Joke là ! J'ai posté quelques kamoulox aussi au début, mais Yann s'est senti investi d'une mission importante qui était de gagner cette partie, je ne sais pas pourquoi, mais il la défend jusqu'au bout !

 

 

Une dernière question qui me tarabuste : de Whourkr et Igorrr, lequel des deux est le plus ressemblant ? Et d’ailleurs quel est celui qui ..x.xx..ne jamais dans l ..xx. ..x et un.. xx de bon ? (Merde je crois qu’il n’y a plus de couverture réseau là …)

Ah j'ai pas bien compris la question, qu'est-ce qui faut mettre dans la vinaigrette pour y apporter une saveur nouvelle et incomparable tout en gardant son piquant si caractéristique ? C'est ça la question ? Moi j'aurais rajouté du basilique et des herbes de Provence. Mais peut être qu'avec du romarin tu t'en tirerais pas mal aussi, il faudrait que tu essayes et que tu me dises.

Je confirme: avec du romarin, ça le fait ...

photo de Cglaume
le 18/01/2011

Commentaires

kylalyd

kylalyd le 07/03/2011 à 01:40:37

IP : 90.22.15.43

boujour a vous ! j'aimerais, sans vouloir paraitre trop chiant, savoir si des disques de ÖXXÖ XÖÖX sont disponibles ou si il serait possible d'acheter des pistes en ligne... merci d'avance !

cglaume

cglaume le 07/03/2011 à 06:44:18

IP : 83.157.57.25

Bonne question. Une recherche sur le net n'est pas forcément fructueuse à ce sujet manifestement ... Je vais demander à Mr Gautier tiens ...

cglaume

cglaume le 07/03/2011 à 10:45:32

IP : 90.80.1.65

J'ai eu des news: le 1er album de OXXO XOOX est fini depuis seulement 4 jours.
Je peux te filer le mail de Laurent pour qu'il te donne plus d'info si tu veux. (Contacte moi via le forum ;) )

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Trash Talk - 119

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas