S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Sideblast - Interview du 11/03/2011

Sideblast - Interview du 11/03/2011 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Sebb

Les interviews Sideblast
Sideblast

Massif, puissant, imposant ... Et pourtant varié et le sourire en coin! Cocoon, le dernier Sideblast, transforme l'essai marqué par le 1er album, Flight of a Moth, et fait souffler sur ce premier trimestre 2011 un gros vent de blasts et de riffs dévastateurs. C'est donc muni d'une combi en kevlar que Core&Co est parti interviewer ces p'tits frenchies...

Salut les gars! Alors, le papillon de nuit de Flight Of A Moth est retourné dans son cocon? Pourtant on est loin d'assister à une régression entre le 1er et le 2e album!

Salut Cyril! Effectivement c’est un rapprochement que nous entendons de plus en plus depuis la sortie de l’album. Dans un sens c’était prévisible (rires). Pour tout t’avouer, il n’y a la base aucun lien entre Flight of a Moth et Cocoon. C’est en choisissant ce titre pour le 2eme album que le lien s’est créé et a été réfléchi. Comme tu le dis notre musique n’a pas du tout régressé bien au contraire, elle s’est transformée pour devenir encore plus cohérente, puissante et directe qu’avant. Avec cet album nous sommes revenus à des choses plus simples et plus efficaces.

 

Si en 2011 on peut toujours deviner des éléments black dans votre musique, je trouve que cet aspect est plus en retrait qu'auparavant, au profit 1) d'un aspect plus brutal, groove et punchy – deathcore dirons-nous 2) ainsi que d'une approche plus franchement « cyber » qu'auparavant – à la Fear Factory / S.Y.L. Qu'en pensez-vous ?

Peut être (rires) ! Tu sais il est difficile d’être objectif sur sa propre musique. Dans le processus de composition ce ne sont pas des questions que nous nous sommes vraiment posées. Par exemple ce n’est pas la première fois que nous entendons l’influence « cyber » et personnellement je n’arrive pas du tout à l’entendre dans notre musique. Je laisse supposer que ça peut venir de mon jeu de batterie assez sec dans la frappe ! En dehors de ça je ne vois pas. Ce que je peux par contre te dire c’est que nous avons cherché à faire des morceaux plus « live », plus construits pour la scène, et le thrash s’y prête beaucoup plus que le black à mon humble avis. C’est peut être tout simplement la conséquence de cette démarche. Mais il n’est pas dit que nous n’allons pas revenir à des influences black plus tard !

 

N'avez-vous pas un peu peur que les « Nananananana » façon « Lapins crétins » qu'on peut entendre sur « Cocoon » et « Insomnia » – gimmik très fortement typé Devin Townsend – ne fassent clignoter en rouge la référence « S.Y.L. » dans la tête des auditeurs? (j'ai déjà lu des commentaires – positifs, mais un peu réducteurs – vous bombardant « S.Y.L. Français »…)?

Ecoute ça ne me dérange pas le moins du monde si on nous compare a Strapping Young Lad. De toutes façons on ne se cache pas du tout être influencés par ce groupe. Les « nananana » sont d’abord apparus sur « Insomnia ». C’est lors des prises studio avec Nathalie, une amie membre du groupe Anthropia, que nous avons décidé d’en mettre également sur le titre « Cocoon». Il devait y avoir une apparition sur un 3eme morceau également mais le temps nous a manqué pour expérimenter un peu plus. Cela dit avec ces « Nanananana » nous avions plus en tête l’univers musical de Danny Elfman, compositeur travaillant souvent pour les musiques de film de Tim Burton, plutôt que Strapping Young Lad! Au final je ne regrette pas qu’il n’y en ait pas plus, ça aurait peut être été un peu trop rébarbatif à la longue.

 

Il semblerait que Gene Hoglan et Mario Duplantier apprécient votre musique, au vu des commentaires flatteurs dont ils vous ont gratifiés. Ca doit faire plaisir! Comment avez-vous été amenés à récolter leurs impressions? Est-ce que ça ne vous donne pas envie de faire parvenir votre musique aux oreilles du père Devin pour voir ce que lui-même en pense ?

Ce sont des contacts qui se sont créés avec « la magie du Web ». Il est vrai qu’il est extrêmement flatteur d’avoir des avis de personnalités comme eux ! En ce qui concerne Devin, « oui » bien évidement ça serait très intéressant d’avoir son avis... Mais, pas plus que celui de quelqu’un d’autre de la scène. Même si d’une manière générale nous sommes très admiratif du travail de Devin, Strapping ne reste qu’une influence pour nous.

 

Si vous continuez d'intégrer beaucoup de samples extraits de films à votre musique, le nombre de ceux qui sont purement déconnants a drastiquement baissé. C'est pour recentrer le débat et pour redevenir « plus sérieux »? Pourtant on trouve encore quelques Zboïïïng et autres bruitages décalés au détours de certains titres …

C’est juste une question de choix, nous nous sommes dits que ça aurait peut être été un peu trop «  gonflant » de mettre systématiquement ce genre d’apparitions. C’est effectivement une approche que nous aimons. Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses comme on dit !!! (rires !) Cela dit, le « fond » a toujours été sérieux dans Sideblast c’est juste la « forme » qui ne l’est pas toujours !!!
Et puis après la sortie de Flight of a Moth nous avons tourné en Europe et nous nous sommes rendus compte qu’en live, ces samples n’avaient aucun impact à l’étranger (… forcément, barrière de la langue). C’est également pour cette raison que nous avons utilisés moins de samples sur cet album.

 

Il semblerait que Cocoon développe le thème des parasomnies. Wikipedia aurait bien un mot ou deux à me dire sur le sujet, mais pourriez-vous nous dire ce qui vous a poussé dans cette voie et comment vous l'avez exploité ?

Alors, en fait c’est un thème que j’avais suggéré pour le morceau « Insomnia » (qui n’avait pas ce nom à l’époque). Pour la petite histoire, je suis sujet à des paralysies du sommeil. Plus précisément, c’est un état de sommeil dans lequel on est conscient d’être en train de dormir, mais où il est extrêmement difficile de se réveiller, et où il est également impossible de bouger. Dans la majorité des cas, une menace, ou une présence malveillante dans la pièce où l’on se trouve est souvent ressentie. Bref ! Il me semblait intéressant de développer ce genre de thème basé sur l’angoisse, l’imaginaire, les paranos... C’est un univers à la fois très vaste et très intime qui a autant de facettes qu’il y’a d’êtres humains. C’est un peu plus tard qu’il a été décidé de faire un album entier autour des parasomnies. Et c’est ainsi que Cocoon a pris forme !

 

« The Fall » est un morceau atypique, instrumental, grandiose, hollywoodien presque – et j'avoue: mon préféré de l'album. Comment le situez-vous par rapport à vos morceaux plus classiques? Est-ce juste un interlude, une expérimentation, ou bien peut-on y trouver les caractéristiques d'une autre facette de Sideblast, qui pourrait s'exprimer plus entièrement par la suite ?

Merci pour ces compliments… (rires). « The Fall » et « Insomnia » ne constituaient à la base qu’un seul et même morceau que j’avais composé pour un side-Project mort-né. La composition de Cocoon est en grande partie un mélange de riffs que j’avais écrits, de riffs de Noam, d’idées en repet’ (et de beaucoup d’arrangements des autres membres du groupe qui ont aussi amené leur parties). En fait si tu écoutes bien, « The Fall » tourne autour d’une boucle rythmique que tu retrouves en clin d’œil dans « Insomnia ». La structure de ce dernier ayant subit beaucoup de modifications, il était difficile de garder la partie de « The Fall » en ouverture du morceau. Nous avons finalement jugé que le violon et les chœurs étaient de plus en plus hors sujet avec la suite... C’est ainsi que les deux parties ont été séparées et que « The Fall » est devenu un morceau à part entière.


Cocoon est déjà votre 2e album chez Cyclone Empire, label qui n'a de cesse de proposer des sorties de qualité et de monter dans l'estime de l'internationale métallique. Vos rapports avec le label restent inchangés? Votre deal vous engage-t-il pour un 3e album?

Cyclone Empire a toujours été très à l’écoute de Sideblast. Nous leur devons entre autres notre participation à des Fests comme le SUMMER BREEZE ou même le WAY OF DARKNESS… Ils ont également négocié avec Century Media l’enregistrement d’un split vinyl collector Strapping Young LadSideblast qui doit voir le jour d’ici quelques mois! Le label a vraiment mis le paquet sur la sortie de notre album à tel point - et ça m’est arrivé encore dernièrement - d’être moi-même surpris de nous voir en photo avec une publicité dans plusieurs magazines spécialisés, alors que je ne m’y attendais vraiment pas(rires !). Je ne te cache pas que c’est extrêmement réjouissant !!


C'est Noam qui se charge des claviers en plus de la guitare (et des samples). Ca doit poser un problème pour reproduire tout ça sur scène!? Autant pour les samples, j'imagine que vous jouez avec des bandes, autant derrière les claviers, il y a besoin de quelqu'un non? Vous jouez avec un musicien de session?

En fait on met tout simplement tout sur bande (Je joue avec un click programmé). Nous traitons les pistes indépendamment sur un multipiste que nous envoyons à la console. Il y’a juste le départ de chaque morceau qui est géré par Noam rien de très compliqué au final ! C’est juste notre installation sur scène qui est un peu plus longue à cause du câblage !

 

Vous tournez beaucoup – et avez d'ailleurs déjà un beau palmarès, félicitations! Est-ce qu'il est prévu des tournées et autres festivals cette année? Aura-t-on l'occasion de vous voir dans l'hexagone?

C’est en cours de préparation ! On est pas mal sollicité suite à la sortie de Cocoon. Le plus gros problème reste la logistique. Nous sommes en train de voir pour une tournée, dont une bonne partie en France justement ! Le soutien du public français au SUMMER BREEZE nous a réellement donné envie de refaire un tour dans l’hexagone ! Alors nous ne pouvons rien annoncer d’officiel aujourd’hui mais on y travaille sérieusement !

On ressent une telle énergie, une telle urgence sur vos 2 albums: à quoi carburez-vous? Plus sérieusement, qu'est-ce qui vous inspire (musique, cinéma, …) en 2011?

Déjà merci beaucoup pour cette observation! Apparemment le rendu que nous voulions pour notre son a bien fonctionné ! (rires) Je pense que le metal est une musique qui nécessite une certaine révolte pour être efficace. C’est une espèce de thérapie pour laquelle nous nous devons de tout donner ! Nous essayons de reproduire cette même énergie sur scène ! Et je ne te cache pas que nous sommes souvent bien fatigués à la fin des lives ! En tous cas Sideblast ne cherche pas à véhiculer une image ou un message de violence ou de haine gratuite. A mon avis notre principale source d’inspiration est notre « nous intérieur ». C’est une approche très personnelle finalement! Nous avons besoin de sortir nos « maux » pour garder la tête sur les épaules ! On donne, on reçoit, on partage, voilà ! Au fond, il est assez difficile d’expliquer pourquoi un musicien a besoin de créer, et surtout pourquoi de cette façon ?

 

Pour finir, je vous laisse la traditionnelle carte blanche, histoire de nous dire cette chose, si importante à vos yeux, et à côté de laquelle je suis totalement passé !

Je n’ai pas grand-chose à rajouter ! Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent. J’espère sincèrement vous croiser sur la route et vous faire headbanger ! Que vous puissiez sortir de notre show vous en disant «  whoa mec, il me faut une bonne bière pour fêter ça ! »

Pas bête ça tiens! On va aller se prendre un 'tite binouze pour fêter ça. A la bonne vôtre!

photo de Cglaume
le 21/03/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Om mani - Apology

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016