S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports Deftones / Le Splendid - Lille / 14/12/2010 (Report)

Deftones, le 14/12/2010, lieu : Le Splendid - Lille - report du concert | COREandCO

Les Reports Deftones
Deftones

A la base j'allais à ce concert lillois de Deftones les mains dans les poches, en touriste. Je ne comptais pas en parler, je l'avais déjà fait sur ces pages...et le report n'est pas un exercice dans lequel je me sens à l'aise...
Puis, j'ai été rattrapé par l'amour de ce groupe. Ce sentiment qu'on a envie de partager, bien que mon regard soit embué la subjectivité du fan
Je comprends qu'on s'en désintéresse, mais depuis le 14 décembre je ne peux plus accepter qu'on dise que Deftones c'est nul, mauvais, de la merde.

Ok, de la merde il y en a eu au Splendid de Lille le 14 décembre. Elle était dans la fosse (j'y reviendrai) et en première partie.
La première merde est qu'on a payé une place pour voir 3 groupes :
-Doyle
-Coheed and Cambria
-Deftones

Bon, déjà première surprise : devant le merch, rien ne concerne Coheed and Cambria. Il y a donc de fortes chances que le groupe ne joue pas ce soir. Idée confirmée par Doyle qui annonce la bande à Chino en fin de set..
Bon, relativisons, j'avais vu Coheed and Cambria cet été et n'avais pas été particulièrement séduit bien que leur discographie me parvienne de temps en temps aux oreilles avec plaisir...comme quoi...

Deuxième surprise qui n'en était pas vraiment une pour moi : Doyle : c'était vraiment pénible. J'avais découvert le combo sur Myspace et je savais que les minutes allaient être longues.
Un chant, ignoble (le terme est faible). La base musicale est plus correcte par contre, si elle n'était pas mise en valeur sur scène par des gestuelles pitoyables comme des levés de guitares/basse en simultané : rien de naturel, tout est forcé, calculé. Un chanteur qui ne sait pas quoi faire quand ses potes jouent (et ça marche nonchalamment sur scène, et ça tripote une serviette, ça se caresse les cheveux...bref).
C'est moche de faire un groupe et de ne pas laisser de place à la spontanéité.
Alors oublions cet épisode et passons à l'arrivée des Deftones à 21h.

J'ai beau être au milieu de la salle, les premières secondes de "Rocket states" m'attirent irrésistiblement sur le devant. Là où ça doit sentir le fennec, les haleines de bières, où on doit être compressé comme des sardines et finir avec une touffe de cheveux de son voisin (interchangeable) sur la langue. Bon, ce ne sera pas le cas...Mais ce qui se passe sur scène est tellement fort, tellement bon.
Une setlist ultra complète. Si "Diamond eyes" est effleuré au départ, la rentrée dans "Around the fur" et "White Pony" est un bonheur pour tous.
Inutile de s'étendre sur la qualité de ces compos qu'on connait depuis des années, inutile de dire que le groupe les joue à merveille.
On pourra s'attarder sur l'absence physique totale du guitariste qui a toujours joué avec discrétion malgré son imposante stature et sa remarquable touffe capillaire.
Le bassiste Sergio Vega est par contre plus à l'aise qu'en 2009 (lorsque j'avais vu le groupe pour la dernière fois). Le batteur frappe toujours très fort, toujours dans le rythme, et reste d'une incroyable perfection.
Delgado aux platines empêche son Mac de se mettre en veille et fait son petit concert dans son coin.

Mais il faut reconnaitre que tout tourne autour de Chino Moreno dont la chemise s'est rapidement transformée en serpillière.
De grosses gouttes tombent des manches et arrosent la guitare qu'il prend à quelques reprises...
Elles témoignent d'une énergie retrouvée (l'avait-il vraiment perdue même dans ses périodes sombres ?), d'une envie de sauter partout et de prendre toute la scène et par la même occasion toute la salle à son compte.
Mais par dessus tout : ce chant !
Toujours chaude, suave et ravageuse, sa voix a mis quelques courtes secondes à se régler, heureusement, comme Chino est encore dans une bonne période et il a assuré de bout en bout.
"Back to school", "Passenger" furent mémorables. Et ce rappel maintenant presque habituel sur les gros tubes d'"Adrenaline" délivrés avec une puissance folle. Bon, il manquait "Bored", si on veut être tatillon...
Le groupe est professionnel, mais, plus de 15 ans après son premier album, ils sont toujours très hauts.
Là où KoRn a chuté, là où toute une génération de groupes est morte, là où d'autres voudraient leur arriver à la cheville, Deftones s'impose naturellement.

Si les titres de "Diamond eyes" sont plutôt bien accueillis et même s'ils ne provoquent pas le même émoi que les classiques, le dernier album a son public.
Un public de cons parfois.
(Là se termine ce "mini-report" sur Deftones et commence le mini coup de gueule)
Et ça me fait mal de dire ça d'un public aussi bon que celui de nos musiques...jusqu'à maintenant...
Mais depuis quelques concerts déjà je remarquais un public moins respectueux qu'avant :
-Des insultes parfois contre le groupe qui joue
-Des comportements dans la fosse : insultes sans raison, bouger dans l'unique but de faire mal.
J'ai vu un gars se faire arracher son sac à dos juste parce qu'il gênait une fille.
Un autre se coller et foncer/mimer des gestes à caractère sexuel sur le spectateur devant uniquement dans le but de le mettre à bout et prendre sa place.
Puis cette fosse qui sent le déodorant (bon, on se s'en plaindra pas de cela) n'a plus le même caractère.
Cela fait parole de vieux con, je l'avoue, mais l'atmosphère des fosses n'est plus la même qu'avant : moins amicale, elle a aussi dans ses rangs des groupies venues mettre leur Twitter/Facebook à jour avec des photos de Chino publiées en direct sur leur mur etc.
J'ai supporté jusqu'au rappel ces comportements qui ont perdurés y compris lorsque le batteur à lancer une baguette dans un secteur...

Mais à côté de ce spectacle plutôt triste (et largement minoritaire), le public de Deftones c'est aussi des fans de la première heure. Des (quasi-)trentenaires qui semblaient heureux de voir un groupe toujours aussi performant...pour le souvenir de 23 chansons interprétées avec classe et 100 minutes de bonheur.
Encore plus que tout autre groupe, un concert de Deftones se vit intensément quelque soit la place qu'on occupe dans la salle. (Le Splendid est une petite salle et on se sent toujours proche de la scène).
C'était mon 3e concert des américains (mon meilleur soit dit en passant), et j'irai en voir un 4e sans hésiter.
Et promis, j’éviterai de vous le raconter dans un live report qui a aussi peu d’intérêt que celui-là.

Tracklist :
Rocket Skates
Around the Fur
My Own Summer (Shove It)
Lhabia
Feiticeira
Korea
Digital Bath
Diamond Eyes
Royal
Sextape
Prince
You've Seen The Butcher
Risk
Dai the Flu
Lotion
Minerva
Passenger
Change (In The House Flies)
Back To School (Mini Maggit)

Rappel :
Birthmark
Root
Engine No. 9
7 Words

Un grand merci à Pauline Krawczyk (dont le blog se trouve ici : http://paulinesketchbook.blogspot.com/) pour ses photographies (et son amour partagé pour Chino)...
photo de Toukene
le 23/12/2010

Photos de l'évènement

Deftones_01.jpg
Deftones 01
Deftones_02.jpg
Deftones 02
Deftones_03.jpg
Deftones 03
Deftones_04.jpg
Deftones 04
Deftones_05.jpg
Deftones 05
Deftones_06.jpg
Deftones 06
Deftones_07.jpg
Deftones 07
Deftones_08.jpg
Deftones 08
Deftones_09.jpg
Deftones 09
Deftones_10.jpg
Deftones 10
Deftones_11.jpg
Deftones 11

Commentaires

Jull

Jull le 23/12/2010 à 11:00:51

IP : 80.214.253.15

Tres bon report poulet! ca me fait regretter de les avoir loupes a Paris.
En revanche, completement d'accord avec toi sur le coup de gueule. Ca fait des annees que ca dure, et ca ne va pas changer malheureusement...

sepulturastaman

sepulturastaman le 23/12/2010 à 12:08:10

IP : 88.140.49.160

Venez à la campagne les mecs ; chez nous le concert de l'Esprit Du Clan/Tagada Jones c'est très bien passé. Les jeunes on tout donnés pour l'EDC, et les grands on pris le relais pour les TJ. Chez nous c'était flagrant la différence de publique fougueux pour EDC (15/25 piges grand maxi), et pour les Tagada bah c'était plutot 25/35 quoi bonne esprit. Rha faut venir vous d'étendre chez nous la campagne ça a du bon.

Sprigoo

Sprigoo le 23/12/2010 à 18:04:50

IP : 77.196.62.46

Merki bien msieur pour le tracklist et le report. J'y étais aussi et suis complètement d'accord avec toi (on oubliera les débiles que tu cites) sur le super moment passé avec le groupe ! Un Chino qui m'a calmé de par sa préstance et sa justesse sur ses chansons. Ma copine qui ne connaissait pas a vraiment adoré !
Un quasi quarantenaire (37) !

Antoine

Antoine le 26/12/2010 à 00:19:12

IP : 82.236.185.11

Hello !
Perso, j'ai pas tenté la fosse, donc j'ai pas pu être déçu de ce côté là.
Et je suis plutôt d'accord avec ton report, c'était un concert énorme sans aucun doute.
Y'a juste pour Passenger ou je suis pas d'accord. Pour moi cette chanson, une des toutes meilleures de Deftones était ratée ce soir là. Instru trop rapide, voix qui flanche sur les refrains. Enfin, je veux pas être con non plus, Chino a très très bien chanté ce soir là. Mais je peux pas dire que Passenger était parfaite quoi.

Sinon, voici mon lien vers mon report photo de ce concert sur Ouikeed, nouveau média lillois :)

http://www.ouikeed.com/index.php/report/deftones

Enjoi.

Toukene

Toukene le 26/12/2010 à 10:06:13

IP : 88.160.239.236

Bah justement "Passenger" était énorme pour le changement de tempo pour moi ! Et je n'ai pas senti Chino vacillant perso, enfin, très jolies photos !

vkng jzz

vkng jzz le 27/12/2010 à 00:41:43

IP : 86.220.252.230

de toute façon chino ne sera jamais à la hauteur de MJK pour reprendre ses parties sur Passenger, fallait pas s'attendre à des miracles non plus Sprigoo ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Planetoid - In the shadow of the Planetoid

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)