S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports Exivious + Gorod + Obscura + Spawn Of Possession / Le Glaz'art - Paris (75) / 29/03/2012 (Report)

Exivious + Gorod + Obscura + Spawn Of Possession, le 29/03/2012, lieu : Le Glaz'art - Paris (75) - report du concert | COREandCO

Les Reports Exivious
Exivious

Les Reports Gorod
Gorod

Les Reports Obscura
Obscura

Les Reports Spawn Of Possession
Spawn Of Possession

CREEPING DEATH METAL

Le Glaz'art nous offre ce soir une affiche de très grande qualité avec Exivious, Spawn of Possession, Gorod et enfin Obscura. Les 4 groupes sillonnent les routes d’Europe depuis quelques temps déjà et les échos ont été plus que positifs, et une chose est sûre ce soir: ça va jouer grave! Allez, il y a déjà beaucoup de monde (et du lourd, moi je vous le dis !) alors si vous voulez bien me suivre, il est temps d’aller vérifier ça par nous mêmes !


Exivious

Exivious ouvre les hostilités ce soir avec leur jazz-math-métal (bah quand on a joué dans Cynic c’est dur de faire un rythme à 4 temps, hein), et ils trouvent immédiatement leur public : comme je vous le disais il y a déjà beaucoup de monde, ce qui est suffisamment rare à Paris sur une affiche de 4 groupes pour être salué (salut !). Quelques aficionados ont les yeux à moitié fermés et un large sourire aux lèvres, visiblement sous le charme, et la large majorité du public essaie tant bien que mal de headbanger. Il faut dire qu’Exivious a une rythmique basse/batterie vraiment puissante et impressionnante, et les guitares nous offrent d’excellents solos, très teintés Meshuggah époque « Destroy, Erase, Improve » que ce soit dans le son ou les mélodies.
Bon au vu de la structure rythmique je soupçonne un peu les types d’Exivious d’être secrètement adeptes de la résolution d’équations différentielles du 5eme degré en milieu hostile, mais leur musique passe très bien, et nos Néerlandais affichent un très bon esprit, tout en simplicité et en discrétion, que visiblement tout le monde apprécie. Après un set de 30 minutes, ils laissent le public souriant, et la salle a bien pris 3 ou 4 degrés : mission accomplie !

Setlist :
- Ripple Of A Tear
- Waves Of Thought
- Asurim
- Time And Its Changes
- An Elusive Need


Spawn of Possession

Je vous invite maintenant à passer en Suède, avec les brutes de Spawn of Possession. Noslapins ne sont pas venus vendre des chapeaux mais plutôt boire un coup dans le crâne de leurs ennemis. Heureusement on est entre amis et le chanteur Dennis Röndum fait un assez bon frontman, plus proche d’un « ours en peluche » (copyright Ben Barbaud, héhé) qu’un Jason Voorhees !
Spawn of Possession va nous faire un set hyper-brutal et va clairement décoller la pulpe du public, qui commence à s’agiter. La batterie tricote à plein régime et Dennis est très en voix, très typée death metal old school comme j’aime ! Côté guitare je ne suis pas un énorme fan de leurs riffs, que je trouve souvent manquer de personnalité, mais le jeu de guitare est impressionnant en live. L’enchaînement « Dead & Grotesque » et « Lash by Lash », tous deux issus de leur précédent album « Noctambulant » (qui date déjà de 6 ans maintenant) va d’ailleurs faire très très mal et retourner complètement le Glazart!
Julien de Gorod fera son apparition sur le dernier morceau du set pour clôturer en en douceur la prestation de Spawn of Possession…Allez, c’est cadeau pour les fans Français, visiblement!
Spawn of Possession termine sur en reprenant les accords de fin de Creeping Death et va à la douche après une grosse demi-heure de jeu.

Setlist :
- Swarm Of The Formless
- Hidden In Flesh
- Spawn of Possession
- Dead & Grotesque
- Lash By Lash
- Church Of Deviance (Avec Julien de Gorod)


Gorod

Eh bien Mesdames et Messieurs il est maintenant temps de revenir dans notre Bordelais natal. Car ce soir nous sommes tous un peu Bordelais, fiers que nous sommes de nos petits français partis botter le cul de toute l’Europe !
C’est sur Bird of Sulphur et son intro superbe que Gorod fait son entrée et dès les premières secondes on sent qu’ils mettent la barre très haut. Le son est énorme, la mise en place très carrée, nos 5 lascars ont la banane! Tout le monde est au taquet dans la salle et les bras resteront levés du premier au dernier morceau. Julien dira à plusieurs reprise combien cet accueil les touche : « Vous allez finir par faire plus de bruit que nous ! ». Gorod garde toujours ce qui est un peu à mon avis sa marque de fabrique, celle d’un groupe qui s’éclate, qui prend du plaisir à être sur scène et à jouer ensemble, comme le montrent tous les regards et les sourires qu’ils font lorsqu’ils jouent, que ce soit entre eux ou avec le public.
Julien a la voix un peu fatiguée je trouve, mais elle sonne du coup un peu plus hardcore, ce qui ne rend pas mal du tout. Le son et e jeu de Sam est tout bonnement limpide, tout comme le son d’ailleurs. Quant aux guitares, il n’y a rien à dire quand ces deux-là se mettent à faire leurs solos c’est tout juste bluffant.
Gorod va finir son show comme Spawn of Possession sur les derniers accords de Creeping Death, et quitter la salle sous un déluge de hurlements et d’applaudissements, et vient d’un coup de mettre une petite pression à Obscura !
Gorod est grand, mes amis, merci pour eux !

Setlist :
- Birds Of Sulphur
- A Common Hope
- Here Die Your Gods
- The Axe Of God
- Carved In The Wind
- State Of Secret
- Programmers Of Decline
- Disavow Your God


Obscura

Et pour finir la soirée, nous allons donc faire une petit tour en Allemagne, avec Obscura et leur death extrêmement technique. Pas de secret, c’est leur tournée et personne ne serait là ce soir sans eux.
Alors pour la première fois que je les vois en live, et je suis curieux d’entendre ce que donne leur musique si technique sur scène. Après l’intro « Septuagint », un premier constat : le son est bon. C’est très rassurant car sur certains concerts précédents de cette même tournée j’avais eu des échos mitigés voire négatifs, mais ce soir nous sommes servis. C’est très fort, mais bien équilibré. Les guitares sont acérées et la batterie crépite comme j’aime. Celle-ci est d’ailleurs assez en avant, ce qui personnellement me convient bien mais peut être un peu surprenant.
Il ne me faut pas longtemps pour me faire une opinion : Obscura déchire AUSSI en live. Nous allons nous prendre les blast de batterie dans le museau tout au long du concert, et les guitares, et même la basse d’ailleurs, sont bluffantes. Obscura a cette particularité que j’adore, en live plus encore que sur album : leur technicité leur permet de rendre leur musique encore plus brutale, à l’inverse de pas mal de groupes qui tombent dans le démonstratif un peu pénible et perdent en puissance.
La principale déception pour moi fut le solo de batterie, qui était basique et pas vraiment intéressant ni impressionnant.
En tout cas, l’accueil du public est vraiment bon, comme tout au long de la soirée d’ailleurs, et le groupe a le sourire. Steffen Kummerer affirmera d’ailleurs « We’ve been playing 30 shows in a row, this is the best tour we could dream of. Seriously, it’s a pleasure to play with those bands every night!”
Obscura offre une diversité en live qui les met à mon avis au-dessus des autre groupe ce soir: soli magnifiques, des passages rythmiques super efficaces des passages extrêmement rapides et d’autres hyper lourds.
Les Teutons nous offriront un petit cadeau avant de reprendre la route : un reprise du « Flesh And The Power It Holds » de Death en guise de rappel : YUMMY !
Après environ une heure de concert, nos amis nous laissent à nos acouphènes…Bonne nuit les petits !
Un grand merci à A Jeter Promotion et au Glazart !

Setlist :
- Septuagint
- Vortex omnivium
- Incarnated
- Orbital elements
- Universe momentum
- Ocean gateways
- Solo de batterie (bof)
- Noosphere
- The anticosmic overload
- Centric flow
Rappel: Flesh And The Power It Holds (Death)
le 12/04/2012

Commentaires

cglaume

cglaume le 12/04/2012 à 14:05:16

IP : 90.80.1.75

Quoi, un report de Tibal sans photo ? Naon ???

Pidji

Pidji le 12/04/2012 à 16:00:25

IP : 80.13.242.208

Son appareil a lâché le soir même...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

concours : 3 CDs de PURPLE, 409, à gagner !

Concours : 2 CDs STEREOTYPICAL WORKING CLASS à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Rinoa - An Age Among Them

Évènements

Of Mice & Men + guests à La Machine du Moulin Rouge à Paris le 11 mars 2015BENIGHTED + WHISPER OF DEATH à l'Usine à Chapeaux à Rambouillet (78) le 17 janvier 2015