S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports Fishbone + Stuff Session / Le Plan - Ris-Orangis (91) / 15/05/2011 (Report)

Fishbone + Stuff Session, le 15/05/2011, lieu : Le Plan - Ris-Orangis (91) - report du concert | COREandCO

Les Reports Fishbone
Fishbone

Les Reports Stuff Session
Stuff Session

J’aurais pu passer une fin d’après-midi au frais, en ce superbe dimanche ensoleillé du joli mois de mai. J’aurais pu, oui, j’avoue que j’ai même été tenté. Mais sauf que voyez-vous il y avait un os ou plutôt une arête: Fishbone était de passage dans les parages. Et dans ces cas là, Madame, on reste pas au frais: on se bouge le cul, on met ses baskets et on va se prendre sa claque comme tout le monde !

Me voilà donc au Plan qui comme à son habitude sait accueillir. Sa petite terrasse ombragée en plein soleil (pas facile, hein ?) est parfaite pour prendre une petite bière sans pression avant de rentrer dans la salle, et ça permet aussi de rentrer dans l’ambiance gentiment. Le public est hétéroclite, et c’est ça qui est bon avec Fishbone. Tout le monde a la banane et est visiblement content d’être là : les coreux aux gros bras, les funky à casquette de gavroche, les familles venues faire découvrir aux mômes qu’on peut slammer avec un trombone à coulisse, et quelques groupies venues déclarer leur flamme. Et même si la salle de Ris Orangis n’affiche pas complet, ça sent tout de même le très bon Plan !

Bref, c’est donc tout motivé et curieux que je vais voir Stuff Session, qui a la lourde tâche d’ouvrir le bal. Il est difficile de jouer avant Fishbone tant le groupe est une référence scénique, mais lorsque Stuff Session fait son entrée sur scène, on sent tout de suite qu’ils sont très à l’aise. Les trois musiciens sont jeunes mais clairement le groupe a déjà beaucoup joué et leur funk-rock va vite rallier la salle à leur cause. Le style est simple et efficace, et l’alliance entre le groove du funk et la puissance du rock fait mouche. La guitare claque bien, la basse ronfle façon Red Hot Chili Peppers (avec un bassiste aussi un peu à la Flea, d’ailleurs) et le batteur emmène l’ensemble avec une frappe chirurgicale. Les musiciens sont concentrés, mais ils sont là pour se faire plaisir et c’est très communicatif !
Les morceaux s’enchaînent vite, et le groupe nous offre une reprise du « Roxanne » de Police façon reggae très bien sentie qui va faire chanter le Plan. Bon, là il faut que je vous avoue que la dernière fois que j’avais entendu ce morceau ça devait être dans « Le flic de Beverly Hills », mais la surprise n’en a été que meilleure !
En 45 minutes et 9 morceaux, Stuff Session remplit très bien sa mission : la température est montée d’un cran (voire deux), le public est assoiffé et a le booty qui le démange !!!

Quelques instants pour aller se rafraichir et se préparer avant la deuxième mi-temps. Deuxième partie, pardon. Il faut dire qu’un concert de la bande d’Angelo Moore demande une bonne préparation physique pour être à la hauteur.
Et là, j’ai encore un aveu un peu gênant à vous faire. La dernière fois que je les ai vus, c’était en 1991… et oui, 1991. Donc j’avoue appréhender un peu : est-ce que Fishbone n’aurait pas perdu un peu de sa flamme, de sa folie ? Est-ce qu’ils ne sont pas devenus trop sages avec l’âge ? Bref, en un mot comme en cent : le doute m’habite !
Et là Fishbone fait une entrée tellement simple que la salle met un peu de temps à réagir: Angelo arrive en chapeau melon et bottes de cuir, s’il vous plaît ! Rocky George, l’incroyable Rocky George, armé de sa guitare et de sa chevelure imposante, Norwood Fisher tel un bassiste super-héro tout de violet vêtu, bref l’extravagance de Fishbone est toujours là.
Allez, 3, 4 et on démarre tout en groove avec quelques morceaux reggae aux cuivres lancinants comme Unyielding Conditioning ou Suffering. Tout le monde se met vite dans l’ambiance, ça danse, ça chante,et moi je suis rassuré, Fishbone est là et bien là !
La pression va monter tranquillement et c’est sur "Everyday Sunshine" que ça se gâte vraiment. Ce morceau réussit à allier la soul, le gospel avec le punk et reste une véritable tuerie en live ! Angelo et Dre Gipson en profitent pour s’adonner à leur sport favori, le stage diving, et la foule se fait un plaisir de leur faire le tour de la salle. Sunshine se finit en apocalypse, et ensuite ça va très vite, on enchaine avec le ska sur « Date Rape » ou « A Selection », le punk avec « Deep Inside », le reggae avec « Forever Moore » ou « Alcoholic ».

En digne inventeur de la fusion, Fishbone va nous donner un bon aperçu de tous les styles qu’ils mélangent pour créer leur musique, avec toujours une constante : l’énergie. Morceau après morceau, Fishbone nous livre ce soir une énergie incroyable, et le public se régale. Les « Angelo I love you » fusent, et tout le monde s’essaye au stage diving au point que le service doit calmer le jeu.
Les lumières s’éteignent après un « Party At Ground Zero » qui restera dans les mémoires. Quelques instants pour respirer un peu mais il faut faire vite : l’ardeur du public ramène bien vite Fishbone sur scène pour un rappel, et les bougres claquent aussi sec un Freddy’s Dead monumental. Angelo et ses compères font encore monter la pression avec leur légendaire « Let Dem Ho’s Fight » où le stage diving reprend de plus belle avec John McKnight qui laisse son trombone pour s’en mêler (et s’emmêler aussi un peu par la même occasion).
Nous aurons droit à un final hardcore avec Sunless Saturday qui mettra tout le monde d’accord : FISHBONE RULES !

Fishbone a joué presque 2 heures et laisse le public aux anges, mouillé, épileptique, Chacun y va de son commentaire, et je vais me permettre de vous restituer ici les meilleurs: « Wow », « Rho la vache », « La baffe », « Des groupes comme ça franchement y’en a pas cinquante »…

Quant à moi, la tête dans les nuages, les pieds qui continuent de danser tout seuls, et les oreilles qui sifflent, je vais pouvoir finir ce putain de joli dimanche de mai. Ce soir c’était un décidément bon Plan !


Setlist :

- Unyielding Conditioning
- Suffering
- I Wish I Had A Date
- Cholly
- Everyday Sunshine
- Ma & Pa
- Date Rape
- “Simon Says” The Kingpin
- Deep Inside
- Bonin’ In The Boneyard
- Question Of Life
- A Selection
- Behind Closed Doors
- What Have I Done?
- Forever Moore
- Alcoholic
- Skankin’ To The Beat
- Party At Ground Zero
- Freddy’s Dead
- Ho’ Fight
- Give It Up
- Sunless Saturday
photo de Pidji
le 03/06/2011

Photos de l'évènement

FISHBONE_01.jpg
FISHBONE 01
FISHBONE_02.jpg
FISHBONE 02
FISHBONE_03.jpg
FISHBONE 03
FISHBONE_04.jpg
FISHBONE 04
FISHBONE_05.jpg
FISHBONE 05
FISHBONE_06.jpg
FISHBONE 06
FISHBONE_07.jpg
FISHBONE 07
FISHBONE_08.jpg
FISHBONE 08
FISHBONE_09.jpg
FISHBONE 09
FISHBONE_10.jpg
FISHBONE 10
FISHBONE_11.jpg
FISHBONE 11
FISHBONE_12.jpg
FISHBONE 12
FISHBONE_13.jpg
FISHBONE 13
FISHBONE_14.jpg
FISHBONE 14
STUFF-SESSION_01.jpg
STUFF SESSION 01
STUFF-SESSION_02.jpg
STUFF SESSION 02
STUFF-SESSION_03.jpg
STUFF SESSION 03

Commentaires

cglaume

cglaume le 06/06/2011 à 22:18:32

IP : 83.157.57.25

Super Live Report Thibaut ;)

Pedro

Pedro le 08/06/2011 à 02:15:17

IP : 77.202.87.122

super photos !!!

Geoff Fatbastard

Geoff Fatbastard le 08/06/2011 à 09:05:28

IP : 93.13.247.189

tiens un photographe qui écrit :)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Anatomy Of I - Substratum (réédition)

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016