S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports Heavy MTL (Machine Head + Trivium + [...]) / Parc Jean Drapeau - Montreal / 23/07/2011 (Report)

Heavy MTL (Machine Head + Trivium + Suicide Silence), le 23/07/2011, lieu : Parc Jean Drapeau - Montreal - report du concert | COREandCO

Les Reports Trivium
Trivium

Les Reports Machine Head
Machine Head

Les Reports Suicide Silence
Suicide Silence

Machine Head + Trivium + Suicide Silence

C’est avec un grand plaisir que je reçois cette invitation pour l’Edition 2011 du heavy MTL, festival maintenant plus que reconnu en Amérique du Nord. Festival qui m’en avait mis plein les yeux l’année passée avec un line-up lourd lourd lourd, l’affiche me plaisait moins cette année mais vaut tout de même son pesant de cacahuètes. Quelques têtes d’affiches et d’autres groupes venus défendre leurs nouveaux efforts.

C’est sur les coups de 14h que j’arrive sur place et All Shall Perish a déjà entamé son set. Pendant la demi-heure qui leur est accordée, les deathcoreux mettront surtout en avant leur très mauvais dernier opus. J’avais un a priori par rapport au groupe sur scène après les avoir en fest a Dour, et mes craintes s’avèreront hélas fondées. Morceaux qui ne prennent toujours pas en concert, son limite, charisme de poireaux pour les musiciens…Attitude pitoyable de la part du frontman, sa façon de motiver l’audience est vraiment plus que limite. D’autant plus qu’ à la vue de la prestation fournie par le groupe, il est vraiment difficile de montrer de la reconnaissance à cet épouvantail en fin de vie…

La suite s’avère heureusement plus réjouissante, avec le show tres rock’n’roll des Red Fang. Leur mélange de stoner, rock’n’roll et metal/sludge s’adapte carrément bien sur scène, le son légèrement crunchy et définitivement stoner aidant beaucoup leur prestation. Les passages instrumentaux portes sur la longueur sont assez jouissifs, les intro sont bien travailles et les lignes de voix envoient le bois. Groupe que je connaissais uniquement pour leur clip très « guerre des boutons » (je vous laisse trouver ca sur youtube). Une demi-heure de set c’est court, mais pour un groupe de cette trempe, ce format leur va très bien. Bonne découverte.

En attendant Suicide Silence, j’assiste de loin au set des trasheurs old school de Death Angel (tout droit venu de…La Bay Area bien sûr). Rien de nouveau au pays des 80’s, de bons riffs trashy, des tempos assez rapides, une voix de criard mêlée a un vieux briscard du heavy, que demande le peuple…Les sourires sont sur les visages de tous les musiciens et le public le leur rend bien. C’est totalement mérité pour un groupe qui a écumé 80’s et 2000’s (pause durant les 90’s) et montre que la foi est toujours là.

Groupe que j’attendais de pied ferme, les chauves-souris du metal moderne, Suicide Silence. Vu l’année dernière au Warped Tour dans des conditions peu confortables, je suis place avant le début du show près de la scène pour cette-fois ci. Arme d’un « Black Crown » mi figues mi raisins (pour ne pas dire décevant), c’est bien le puissant « Wake up » qui ouvre le bal. Les festivaliers se sont déplacés en masse pour admirer les poses uber epic de Mitch « Batman » Lucker. Le son est bien percutant, les musiciens sont bien place et nous prouvent les vertus thérapeutiques de leur dernier shampoing via des headbangs de premiers choix. La sauce prend direct dans la fosse, Mitch sait tenir son public et n’en fait pas trop dans les speech. Les seuls morceaux du dernier album joues seront « Fuck everything » et « You only live « once » (dont le riff d’entrée fait son effet bombe en live). Pour le reste, le best of du groupe et les tubes « Disengage » et le fameux « No pity for a coward « repris par toute la fosse. A noter que les cliches sont assez présent durant le set, notamment l’utilisation des infrabass et tout le tralala…Un concert de Suicide Silence, ce n’est pas forcement mémorable, mais les zicos font leur bouleau, ça joue carre, ça envoie, Mitch met l’ambiance et le public répond présent. Que demander de plus ?...Ou surtout qu’attendre de plus ?...Pas grand-chose.

Su l’autre big stage, c’est Unearth qui lance l’assaut, mais c’est un groupe que j’ai vu déjà vu une paire de fois…Et Kingdom of sorrow joue sur la petite scène de l’autre cote du site. Je m’empresse donc d’aller voir la bande a Kirk et Jamey. Je vous rappelle brièvement le concept, un simple mélange de Crowbar et Hatebreed. Mix qui avait fait son petit effet sur le premier album du groupe, mais dont le concept commence déjà un peu à s’essouffler sur le deuxième effort. Peu importe, je ne vais pas y aller par 4 chemins, sur scène, la sauce prend direct. Jamey assure son statut de frontman charismatique, Kirk en impose (même si des problèmes techniques viennent gâcher ses parties chants), les autres musiciens sont bien en place, et le son parfait vient supporter les riffs bien gras de captain Kirk. Car oui, en concert, j’ai bien l’impression que c’est le cote stoner qui vient le dessus. Jamey assure vraiment bien ses parties chantées et l’ambiance southern/bon enfant clôture le tout. Très bon set et bonne découverte de live.

Il faut vite repartir de l’autre cote, car je ne veux rien manquer du set des légendaires Machine Head. Très joli fond de scène, grosse affluence a l’intro, débarquement imminent des musiciens et let’s go. Le son est excellent, puissant et juste. Le charisme de Robb Flynn n’est pas une légende, on peut parler d’une aura avec le public. Gros son, gros riffs, 10 000 metalheads, un bon cagnard et de la bière. Tous les éléments sont réunis pour lancer la fete. Et la fete, on peut dire que les Machine Head savent nous la faire. 45 minutes de set qui passe comme une balle, un set qui pioche dans toutes les époques et balance tous les hits du combo. Mention spéciale pour les morceaux trashy de « Blackening » qui lanceront quelques circle pit. Je n’ai jamais été un fan hardcore du groupe, mais on peut dire que leur statut de piliers de la scène metal est loin d’être volé, tant le show mêle professionnalisme et décontraction. C’est peut-être là le seul défaut qu’on pourrait noter, un petit cote trop clean, mais là je chipote. Machine Head, c’est un très bon moment de live.

La suite s’annonce un peu moins joyeuse, puisque c’est Trivium qui investit l’autre grande scène. Je ne crache pas sur le groupe, loin de là, mais je n’ai jamais été amateur de leur metalcore/metallica tribute band/metal moderne 2010’s…Et c’est le franchement pas terrible single du nouvel album qui ouvre le bal, et même si une bonne partie du public est derrière eux, je n’arriverais jamais à rentrer dans le concert et préfère me caler sur la colline histoire de partager les bonnes choses de la vie avec d’autres festivaliers…

Je suis quand même curieux en ce qui concerne le prochaine groupe, puisque ce sont les (ex ?…) légendes du melodeath suédois qui investiront les lieux…Je préfère être clair et avouer que je ne connais que très très peu le groupe, mais que j’ai toujours suivi les péripéties du combo sur le net, notamment la grosse troupe de haters qui s’acharne sur eux pour chaque sortie…J’attends donc avant de…Avant de vouloir balancer mon godet (à 5,75$, je vais le finir…) sur l’un des pires groupes que j’ai vu ces 5 dernières années. Moi qui attendait un show de melodeath suédois, j’ai été déçu… Un rock-metal calibré pour la FM (je n’ai pas forcément une dent contre ca) bien aseptisé (ca me gène plus). Je ne sais pas quoi dire…Un show ultra barbant, des pauses de 20 minutes entre chaque morceau orchestré par le plus grand des connards. Oui, c’est bien lui, le frontman qui mérite surement le plus de claques sur tout le globe. C’est qu’il se croit bon et marrant le con, et n’hésite surtout pas à se pavaner sur scène pendant chaque morceau…Mais quel est ce groupe ? Il a surement mérité son succès dans les 90’s, mais là j’avoue ne pas comprendre. Je vais arrêter l’acharnement et passer à autre chose…

Je ne sais pas si j’ai déjà vu un show de black dans toute ma vie/carrière de fan de musiques extrêmes. Assez honteux de direz-vous, mais mieux vaut tard que jamais (facile…). Je m’attends a du son cradingue, des gros blast, des tridents, des flammes et du corpse painting…Très cliche je sais, mais l’audience y aura droit aujourd’hui. Necronomicon débarque lentement sous une Intro symphonique et son fond d’orgues, poses épiques des 3 musiciens, coups de flammes, gros blasts de vilains et voix caverneuses, le show est lancé. Rien de nouveau pour ce groupe allemand, mais une bonne présence scénique (pour un trio), des riffs plutôt malsains et de la double pédale sous 220 bpm, que demandez de plus ? Un show très pro et bourre de cliches comme je l’attendais, parfait pour un divertissement musical.

Fut un temps où j’appréciais beaucoup le premier album de Billy Talent, et je me laissais facilement berce par le deuxième…J’attendais donc des souvenirs d’ado et un live sympa de la part des Canadiens. Je ne reconnais finalement aucun morceau, et même si la présence scénique est là, le show très rock parait bien rode et honnête, je n’accroche pas du tout et m’ennuie au bout de quelques morceaux…Quelque chose ne doit pas passer, mes oreilles ne suivent pas…Il y a des groupes comme ça…Tanpis…

Les 2 grosses têtes d’affiche de la soirée doivent suivre, Godsmack et Disturbed…Désole mais je n’apprécie aucun des 2 groupes…Toute une journée au soleil, du gros son dans les oreilles, ça vous fatigue un homme. Je n’aurai pas le courage d’attendre 22h15 pour le set de Cryptosy et rentre chez moi rassasié de musique.
Encore une bonne journée au Heavy MTL avec une orga au top et une affiche variée. Les headliners de la journée baissent en qualité par rapport à l’année précédente, pour la journée du samedi. Car demain, ce sont Kiss et Motorhead qui clôtureront la soirée. Classe…
photo de Kurton
le 12/09/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Millencolin - Kingwood

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)