S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports Klone / Péniche Igelrock - Douai (59) / 03/04/2015 (Report)

Klone, le 03/04/2015, lieu : Péniche Igelrock - Douai (59) - report du concert | COREandCO

Les Reports Klone
Klone

Il y eut un instant dans la journée durant lequel je me suis dit que je n'irai pas à ce concert.
Cette partie de "moi" mérite des claques (ou une fessée).

 

Vendredi 3 Avril 2015.
Il est 20h30 pétantes. Il fait si froid que mes tétons percent mes deux couches de vêtements. Le long du canal de la Scarpe, derrière un grand bâtiment qui peut accueillir des artistes de renom comme M Pokora, se trouve une Péniche maquillée comme une gothopouffe.
Quoique t'en dises, la gothopouffe tu la trouves vulgaire, clichée, mais tu rentrerais bien dedans. C'est exactement ça avec la Péniche Igelrock.


Il n'y a pas de grosse ambiance à 2min du début du concert, 30 personnes à tout casser alors que le lieu peut en accueillir 150.

"Surtout ne te pointe pas en retard, on commence à 20h30 pétantes" m'avait averti un musicien plus tôt dans la journée.
21h30. Zaang entre en scène. Vive la France.
La Maredsous et la Chimay en pression, pour pas trop cher, permettent de raccourcir l'attente.

 

Deux locaux ouvrent pour Klone.
Au départ il y a Zaang, que j'ai enfin l'occasion de voir.
Il y a deux-trois ans, le groupe officiait dans un style loin d'être ma came : prog' à clavier ambiant et froid dans un lointain souvenir. Depuis, le groupe a changé et je m'y retrouve plus.
"S'y retrouver"...demeure néanmoins une expression. Bien que le son ne soit pas idéal (salle trop vide, froide...littéralement (il fait 10-12° maxi)) et parte dans tous les sens, le plus difficile est de deviner où va Zaang.

Le groupe surprend avec un mélange de ce metal progressif à clavier et des passages néo-métal. Pas banal.
Pas banal non plus d'accrocher à ce mélange si singulier. Si les failles semblent rares, il faut tout de même trouver quelques défauts...
Bien que le chanteur ait choisi des lignes de chant très pertinentes et souvent accrocheuses, on ressent vite quelques limites de coffre et dès qu'il faut monter dans le clair...ça sonne faux. C'est d'autant plus dommage qu'il y a une conviction qui pourrait ajouter du tonus à une musique qui n'en manque pas.
Cela ne m'a pas empêché de dire à la fin du concert : excellent ! ou comme dirait notre ami Wayne : "Zang" !

 

La suite se passe dans un kebab du centre-ville de Douai. 
Il est 22h30, j'ai faim et mes deux camarades aussi...puis Blackcube joue un style à 1000 lieues de mes/nos goûts...

A notre retour Klone entre sur scène. La salle ne s'est pas beaucoup remplie. Nous sommes une grosse cinquantaine. Vive la France.


Sauf qu'il vaut mieux 50 fans que 200 pequenauts présents pour siffler des binouses. C'est donc une petite foule de fans, parfois très connaisseurs du groupe qui se réchauffent les mains en les claquant violemment, avec envie et plaisir, à chaque fin de morceau.

Klone est du genre à me laisser muet. 
J'ai déjà eu un mal de chien à écrire la chronique de leur dernier album, celle d'un concert me semble encore plus difficile.
On navigue entre le dernier album et les précédents, et c'est à chaque fois stupéfiant de perfection.
La surprise vient aussi du son, plutôt agréable pour le spectateur.
Le reste n'est pas surprenant : Klone est depuis longtemps dans le Top 5 des meilleurs groupes français avec des Gojira, Hypno5e etc.

Grâce à ce son on distingue pas mal de subtilités et on profite de ce chant exceptionnel en live.
Le choix de l'adjectif n'est pas un hasard : "exceptionnel" est juste, tant on entend rarement une voix pareille. C'est juste parfait (oui, encore), fidèle à ce qu'on entend sur galette, les frissons en plus.
Le dernier album est magnifié, avec une "Immersion" rapide qui nous plonge dans un "brouillard" ("Fog") aussi épais qu'à l'extérieur.
Cela n'empêche pas les musiciens de bouger, le chanteur de s'effacer pour laisser parler une bande qui n'en finit pas d'avoir des choses à dire.
Tous jouent avec une justesse rare, une finesse, pure, cristaline, limpide et qui semble...inatteignable.
"Army of me", leur reprise de Bjork sur "B(l)ack days" (merci Sam et Céline pour le double rafraîchissement de mémoire) clôt une grosse heure de concert qui a filé à grande vitesse. 
On repart, on se sent tout petit...avec la haine de n'avoir vu que 50 personnes se déplacer pour le groupe...et la satisfaction de ne pas avoir écouté cette petite partie de "moi" qui songeait à rester au chaud.


NB:
Merci à Fred Singer et  Julie Lesage pour les photos qui sont soumises à leur autorisation pour toute utilisation  !

photo de Toukene
le 16/04/2015

Photos de l'évènement

BlackCube_1.jpg
BlackCube 1
Klone_1.jpg
Klone 1
Klone_2.jpg
Klone 2
Klone_3.jpg
Klone 3
Klone_4.jpg
Klone 4
Klone_5.jpg
Klone 5
Zaang_1.jpg
Zaang 1

Commentaires

julie1989

julie1989 le 16/04/2015 à 18:04:07

IP : 176.179.234.24

Hey hey! Pas de soucis pour les photos.... autant qu'elles servent ;) ...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

No turning back - Holding on

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)