13th Hole - 13th Hole

Chronique CD album (48.17)

chronique 13th Hole - 13th Hole
Rennes nous a offert, dans un passé pas si...passé, Sloy, Skippies ou Dominic Sonic. Outre les albums de ces derniers, l'activité rock de cette ville constitue un exemple, de même que la qualité des labels qui y oeuvrent, et par là-même, des groupes hébergés par ces labels.
Aujourd'hui, c'est donc Limbo Records qu'il importe de mettre à l'honneur et par ce biais, après Downtown Cuckoo, groupe rennais auteur d'un album de haute volée, l'heure de distinguer 13th Hole a sonné. Il est d'ailleurs surprenant qu'on n'ait remarqué cette formation que dernièrement, sachant qu'elle est en place depuis plus de dix ans et s'est déjà rendue "coupable" de plusieurs sorties déjà probantes.

Probant, cet album l'est à plus d'un titre.
D'une part, il exhale un rock indé de caractère, renforcé par le timbre de voix d'une chanteuse -Italienne- remarquable. Un rock alerte, personnel, légèrement marqué du sceau "riot grrll" et doté d'un groove et d'une énergie incoercibles. Outre cela, la rythmique, élastique et plutôt véloce, et la guitare, constamment convaincante, se mettent à l'unisson de cet organe vocal et brodent des morceaux dont aucun, au final, ne s'avèrera moyen.

Un esprit noisy et révolté ("Out of the blue", parfait) souffle sur l'ensemble de ce disque et 13th Hole, s'il privilégie un tempo soutenu, n'oublie pas pour autant de varier son propos, exemple un "Never trust" massif et bondissant à la fois.
Dès l'intro de basse de "House", d'ailleurs, on sait qu'on tient là un groupe et un opus sans failles, qui dépasse ses influences et les met au service d'un univers singulier, ce qui lui permet de s'éloigner de la caste des groupes certes valeureux, mais pêchant par un contenu trop commun, sans réelles surprises. Les morceaux courts et percutants ("Hush" qui m'évoque délicieusement les lillois de Gomm) font sensation et viennent parfaitement compléter le tableau. Et sur "Di quadri", le chant en Italien apporte un surplus d'intérêt à cet album décidément surprenant.

Sur "Chainsaw", 13th Hole joue en outre habilement sur les sonorités et les intonations vocales pour obtenir une trame presque fusion/noisy,originale et novatrice, pou ensuite enchainer avec une plage simultanément légère et puissante, parfaitement cohérente et représentative de l'adresse dont le groupe fait preuve dans l'association du mélodique et du plus énervé.
Pour conclure donc, un album à découvrir au plus vite, et ce d'autant plus que ce groupe, rennais et par conséquent français, nous apporte la preuve, après certains autres, que la qualité existe par chez nous.
photo de Refuse to keep silent
le 29/07/2009

1 COMMENTAIRE

Ratinox

Ratinox le 20/11/2009 à 09:57:01

Super album. Achetez le, il vaut vraiment le coup...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019