Ö-nirik - Incoherence

Ö-nirik - "Incoherence"
chronique Ö-nirik - Incoherence
Du Death brutal mélodique... Si l'étiquette peut faire grimacer elle n'en demeure pas moins sujet de curiosité. Derrière ce qualificatif se cache le groupe Ö-nirik, venu des quatre coins de la Picardie pour brutaliser des bocages un peu trop calmes.
"Incoherence" est leur premier album et il ne peut que faire parler de lui. Tout d'abord, ils sont chez Great Dane Records, label lillois qui n'en est pas à ses premières bonnes et inspirées signatures. Ensuite ils ont déjà largement les capacités de se faire un nom sur la scène.

Si "Incoherence" mérite autant d'attention, c'est pour son originalité, fait remarquable sur les scènes dites extrêmes. Il demeure malgré tout des points noirs, que nous ne citerons qu'après avoir souligné les qualités.

Ça se résume facilement, le chant brutal est hyper efficace, un growl alliant rage et puissance. Des riffs que l'on suit irrémédiablement pour un headbang. Ayant parfois des accents suédois (pour le côté mélodique), n'abusant pas de soli durant de longues minutes, mais plutôt distillés intelligemment. Elles prennent aussi un caractère plus brutal rappelant Aborted, une influence ressentie dans le son de la basse mais aussi dans celui de la batterie. Des fûts gardés mais salement mis à l'épreuve par des blasts en série, une double pédale frénétique. On notera la présence d'un clavier sur l'excellent "Mighty mother music", original, peu dérangeant pour les réfractaires à ce genre de son (parfois un peu "baveux") que les scènes scandinaves nous proposent parfois.

Les compositions sont toutes très bien trouvées, c'est équilibré, absolument pas lassant, on pourrait même être surpris par la facilité avec laquelle tout s'enchaîne. Il est inutile de s'étendre sur des dizaines de lignes pour expliquer ce qui s'écoute.

Cependant, demeurent des défauts qui rabaissent quelque peu la valeur de cet album. L'aspect mélodique est à la fois le point intéressant et négatif de cet album, mais uniquement dans le chant. "Caranage of apostates" peut séduire les amoureux de la scène mais tout semble poussif, c'est tout aussi flagrant dans "Vanity", mais durant de courts instants, de même pour "Never remind" (qui frôle le mauvais goût tout de même dés que le chant mélodique s'impose). Le dosage de ces touches mélodiques étant assez bien placé cela ne retire en rien les grandes qualités de cet "Incoherence", car paradoxalement, "Vanity" est un des meilleurs titres de l'album avec le titre éponyme du groupe.

Bref, Great Dane accueille dans son écurie un poulain qui ira loin si le line up se stabilise et que les touches mélodiques s'affinent encore un peu. Mais pour un premier témoignage discographique de longue durée, Ö-nirik pourrait bien faire dans les années à venir les beaux jours de la scène death mélodique française.
photo de Tookie
le 25/08/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Osaka Punch - octobre 2013
34 - 34
Chronique

34 - 34

Le 15/06/2016